Hockey mineur: deux autres entraîneurs suspendus

Le hockey pee-wee vient de connaître un autre... (Photo archives Le Quotidien)

Agrandir

Le hockey pee-wee vient de connaître un autre incident disgracieux.

Photo archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un jeune chargé «d'envoyer un message», un coup à la tête avec trois secondes à faire et deux entraîneurs suspendus. C'est le bilan peu reluisant d'un récent match entre l'équipe pee-wee AAA de Montréal et celle des Lions du Lac St-Louis, la même qui a suspendu un autre entraîneur plus tôt cette saison après un entraînement punitif.

Cette fois-ci, l'incident s'est produit le 12 novembre dernier à l'aréna Dorval. L'équipe du Lac St-Louis Nord donnait une raclée au National de Montréal, dans la Ligue d'excellence du Québec. Le tableau affichait 8-3 quand un joueur de l'équipe perdante a donné un coup à la tête d'un adversaire. Il a été puni pour son geste avec trois secondes à faire.

L'affaire aurait pu en rester là. Sauf que selon des témoignages, l'entraîneur du Lac St-Louis aurait plutôt envoyé sur la glace son joueur le plus costaud pour «passer un message» à l'équipe perdante. À la dernière mise en jeu du match, le jeune a frappé à la tête un joueur de Montréal, qui s'est effondré sur la glace.

Escarmouche

Lors de la poignée de main habituelle, les deux entraîneurs se sont chamaillés devant les jeunes de 11 et 12 ans. Ils se sont échangé des coups de poing, selon certaines versions, et simplement empoignés au collet, selon une autre. Les deux hommes ont été suspendus pour trois matchs.

«Notre entraîneur a choisi de prendre deux semaines pour penser à son avenir dans le hockey, a expliqué Adel Akkouche, directeur des opérations hockey du National de Montréal. Ça l'a affecté personnellement. Il regrette son geste et il s'en excuse.»

«Selon moi, 99,9% des coachs auraient fait la même chose. Il a entendu l'entraîneur des Lions dire à son joueur: "Envoie-leur un message." Et après, il a vu son jeune inconscient sur la glace. Dans le pee-wee, des gestes comme ça, ça n'a pas d'allure.»

L'entraîneur des Lions du Lac St-Louis a-t-il commandé à son jeune un acte de vengeance? Celui-ci a refusé de commenter lorsque La Presse l'a joint, tout comme l'organisation des Lions.

C'est la deuxième fois cette saison qu'un entraîneur de cette équipe est suspendu. Le premier l'a été pour la saison en entier après avoir organisé un entraînement punitif après une défaite. Dans le vestiaire des Lions, tout de suite après le match, il a demandé aux enfants de faire entre 100 et 300 push-ups vêtus de leur équipement; le chiffre varie selon les témoignages.

Les Lions du Lac St-Louis ont vu passer dans leurs rangs plusieurs joueurs professionnels. Anthony Duclair, Alex Killorn et Jonathan Drouin ont notamment porté leur uniforme à un moment ou un autre de leur développement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer