Les Oilers en terres inconnues: celles du succès

Connor McDavid partage le premier rang des marqueurs... (PHOTO Perry Nelson, USA Today)

Agrandir

Connor McDavid partage le premier rang des marqueurs de la LNH avec quatre buts et cinq aides.

PHOTO Perry Nelson, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dean Bennett
La Presse Canadienne
EDMONTON

La nouvelle saison de la LNH est encore jeune, mais les Oilers d'Edmonton se retrouvent dans une position peu familière et devant un défi légèrement désorientant - le succès.

Les Oilers ont gagné cinq de leurs six premiers matchs. Avec 10 points, ils occupent le deuxième rang du classement général de la LNH, derrière le Canadien de Montréal, avant les matchs de mardi.

Il s'agit d'un territoire nouveau pour une équipe qui ne s'est pas qualifiée pour les séries lors des 10 dernières campagnes et qui a connu de nombreuses séries de défaites.

«Apprendre à garder le pied sur l'accélérateur est une des choses les plus difficiles à faire», a mentionné l'attaquant des Oilers Milan Lucic après un entraînement, mardi, au Rogers Place.

«Beaucoup de joueurs ici n'ont jamais participé aux séries. Mais il faut arriver à l'aréna avec un désir de victoire, en s'attendant à gagner. Ça commence avec cet état d'esprit. C'est comme ça que vous créez une culture gagnante.»

Lucic a gagné la coupe Stanley avec les Bruis de Boston et il est un des éléments-clés dans les succès des Oilers cette saison, sa première avec l'équipe.

Mais les Oilers peuvent trouver des facteurs à tous les niveaux.

Les ajouts d'Adam Larsson et Kris Russell, ainsi que le retour en santé d'Oscar Klefbom ont solidifié la défensive.

Le gardien Cam Talbot domine la LNH avec cinq victoires et a été nommé première étoile de la dernière semaine.

Connor McDavid partage le premier rang des marqueurs du circuit avec quatre buts et cinq aides. Son compagnon de trio Jordan Eberle a accumulé trois buts et trois aides.

Les Oilers se retrouvent à égalité au deuxième rang pour les buts marqués avec 23, derrière les Blackhawks de Chicago (25).

Leur différentiel de plus-7 est le deuxième meilleur du circuit, derrière le Canadien (plus-13).

Ils marquent même en infériorité numérique et ils profitent de la contribution des joueurs de soutien comme Tyler Pitlick.

«Nous trouvons des moyens de gagner. C'est ce qui est le plus important», a noté Eberle.

«Lors des premiers matchs, nous nous accrochions peut-être à Cam (Talbot), mais l'offensive faisait le travail. Lors des derniers matchs, nous jouons mieux défensivement et trouvons le moyen de venir de l'arrière.»

Il faut toutefois noter certains facteurs. Les Oilers n'ont pas encore perdu d'éléments importants en raison de blessures. Ils ont aussi affronté des équipes qui ne font pas partie des grandes forces du circuit: les Flames de Calgary (deux fois), les Hurricanes de la Caroline et les Jets de Winnipeg. Mais ils ont également neutralisé une bonne équipe en battant les Blues de St. Louis 3-1, la semaine dernière.

Le prochain test pour les Oilers aura lieu mercredi, quand ils accueilleront les Capitals de Washington, meilleure équipe de la LNH en saison régulière en 2015-16.

«Nous avions un bon calendrier pour commencer l'année avec beaucoup de matchs à domicile», a admis Eberle.

«Nous voulions en profiter pour prendre confiance et nous espérons continuer sur notre lancée en novembre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer