Six joueurs pour aider le Canadien

La grande amitié de Steven Stamkos avec P.K.... (Photo Gene J. Puskar, AP)

Agrandir

La grande amitié de Steven Stamkos avec P.K. Subban suffira-t-elle à l'attirer à Montréal?

Photo Gene J. Puskar, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marc Bergevin n'est pas très entiché des joueurs autonomes sans compensation. Ils coûtent généralement trop cher pour ce qu'ils rapportent, et Montréal doit souvent surpayer pour gagner l'enchère.

Le Canadien a réalisé quelques bons coups au fil des années. Roman Hamrlik a rendu de précieux services à l'équipe pendant quatre ans, malgré un salaire un peu encombrant. Embauché en 2009, Brian Gionta a donné deux bonnes saisons offensives à l'équipe, puis il a continué à contribuer par son grand leadership. Le retour de Stéphane Quintal en 2001 avait stabilisé la défense. Sinon, Mike Cammalleri et Erik Cole ont ralenti après une première saison prometteuse.

On devine donc la prudence de Bergevin. Le CH accueillerait cependant à bras ouverts un attaquant de talent pour l'un de ses deux premiers trios. Voyons quels seraient les joueurs les plus intéressants pour lui, mais surtout lesquels seraient les plus abordables.

STEVEN STAMKOS

Vu son talent, son âge (26 ans) et le manque de punch offensif du CH, Stamkos est probablement l'un des rares joueurs sur le marché pour lesquels l'équipe pourrait se permettre de surpayer, contrairement aux David Backes et Troy Brouwer de ce monde. La grande amitié de Stamkos avec P.K. Subban suffira-t-elle à l'attirer? Avec Stamkos et Alex Galchenyuk au centre, l'équipe aurait enfin comblé sa plus grande lacune des dernières années.

Mikkel Boedker... (Photo Sergei Belski, USA Today) - image 2.0

Agrandir

Mikkel Boedker

Photo Sergei Belski, USA Today

MIKKEL BOEDKER

À 26 ans, de la vitesse à revendre et un certain potentiel offensif, Boedker serait un candidat idéal pour le Canadien, d'autant plus que ses exigences salariales sont probablement inférieures à celles de Milan Lucic, Backes, Kyle Okposo et compagnie. Il comblerait un besoin à court et à long terme à l'aile gauche du deuxième trio. Boedker n'est pas un grand marqueur, mais il peut obtenir une cinquantaine de points par saison.

KYLE OKPOSO

Okposo a le profil parfait pour combler un besoin chez le Canadien. Gros ailier de puissance droitier capable de marquer 25 buts et d'amasser 60 points. Encore assez jeune à 28 ans. Mais les attaquants de puissance s'usent assez vite et rares sont-ils à s'illustrer après avoir obtenu un monstrueux contrat sur le marché des joueurs autonomes. À trois ou quatre ans pour cinq ou six millions par année, sans doute, mais Okposo voudra un contrat d'au moins six ans...

Loui Eriksson... (Photo Timothy T. Ludwig, USA Today) - image 3.0

Agrandir

Loui Eriksson

Photo Timothy T. Ludwig, USA Today

LOUI ERIKSSON

L'ailier des Bruins de Boston demeure une option intéressante pour combler une brèche dans la formation du CH. Il vient de compter 30 buts, ce qui laisse croire que ses problèmes de commotions cérébrales sont réglés. Mais il a 30 ans, et tout contrat de plus de trois ans serait terriblement risqué.

TED PURCELL

Ted Purcell, 30 ans, a connu une bonne fin de saison après son acquisition par les Panthers de la Floride avec 11 points en 15 matchs. Ce droitier de 6 pi 2 po coûterait moins cher que les gros joueurs autonomes sans compensation et comblerait un vide à l'aile droite du deuxième trio.

MILAN LUCIC

Lucic viendrait changer le visage offensif du CH en raison de sa robustesse et de son gabarit, mais lui aussi coûtera trop cher pour ce qu'il rapporte. Le jeune homme de 28 ans voudra un contrat d'au moins six saisons à six millions de dollars par an. Il semble se destiner vers Vancouver ou Edmonton.

Réagissez sur le blogue de Mathias Brunet

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer