• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Vadim Shipachev à Montréal? «Aucune vérité dans ces rumeurs» 

Vadim Shipachev à Montréal? «Aucune vérité dans ces rumeurs»

Vadim Shipachev a été le meilleur pointeur du... (Photo Maxim Shemetov, Reuters)

Agrandir

Vadim Shipachev a été le meilleur pointeur du dernier Championnat du monde de hockey avec 18 points en 10 rencontres.

Photo Maxim Shemetov, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vadim Shipachev a fait tourner les têtes au dernier Championnat du monde pour la Russie. Et les rumeurs qui l'envoyaient chez le Canadien n'ont fait qu'augmenter les discussions à son sujet.

Cela dit, son club, le SKA Saint-Pétersbourg, a voulu mettre fin aux rumeurs. Dans des commentaires envoyés par courriel à La Presse, l'équipe a assuré que l'attaquant avait un contrat en poche pour la saison prochaine en KHL.

«Nous suivons cette histoire au quotidien dans les médias, et on en rit, a indiqué le directeur général du SKA, Andrei Tochitski. Il n'y a aucune vérité dans ces rumeurs. Shipachev a un contrat avec le SKA pour la prochaine saison. De plus, nous travaillons pour conserver les services de Vadim à plus long terme.»

Le joueur de 29 ans a amassé 60 points en 54 matchs la saison dernière, ce qui lui a valu le 4e rang dans la KHL.

Au Championnat du monde, plus tôt en mai, il a été le meilleur pointeur du tournoi avec 18 points en 10 rencontres. Le trio qu'il formait avec Artemi Panarin et Evgeni Dadonov était le plus dangereux de la compétition, et pourrait reprendre du service à la Coupe du monde en septembre.

«Vadim a connu toute une saison et il a établi des records d'équipe, affirme Tochitski. Ce n'est pas surprenant que de telles rumeurs surgissent à propos d'un joueur d'élite.»

Ces dernières semaines, plusieurs médias ont fait état de l'intérêt du Tricolore pour Shipachev, un joueur jamais repêché dans la LNH qui connaît un succès boeuf en Russie depuis deux saisons. C'est un joueur de centre de 6 pi, mais pas particulièrement costaud, qui aurait néanmoins pu améliorer le sort du Canadien à cette position névralgique.

Panarin, son ancien coéquipier à Saint-Pétersbourg, a lui-même fait le saut en Amérique du Nord l'été dernier, et il a empilé 77 points avec les Blackhawks de Chicago, des succès qui pourraient lui valoir le trophée Calder.

À l'été 2015, l'agent de Shipachev en Amérique du Nord, Petr Svoboda, avait indiqué à l'agence de presse russe TASS que son client souhaitait jouer dans la LNH en 2016-2017. Depuis, diverses rumeurs ont fait surface. Entre autres, que le joueur s'y serait pris trop tard pour faire invalider la dernière année de son contrat, qui comporte une clause l'empêchant de venir en LNH l'automne prochain.

Délais

Mais comme c'est souvent le cas avec les rumeurs de la KHL, les confirmations et démentis prennent un temps fou à être diffusés.

Dans ce cas précis, Svoboda et son associé n'ont pas répondu aux appels ni aux courriels de La Presse au sujet de leur client.

Le SKA Saint-Pétersbourg a au moins répondu à la demande d'entrevue de La Presse. L'équipe avait été contactée une première fois le 24 mai pour une entrevue au téléphone avec le directeur général. Elle a finalement opté pour une entrevue par courriel, dont les réponses sont parvenues sept jours plus tard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer