Le Canadien s'incline en tirs de barrage

Craig Smith a habilement déjoué Mike Condon d'un tir... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Craig Smith a habilement déjoué Mike Condon d'un tir dans la partie supérieure pour donner la victoire aux Predators en fusillade.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Craig Smith a été le seul marqueur de la fusillade et le Canadien s'est incliné 2-1 devant les Predators de Nashville, lundi soir, au Centre Bell.

> Le sommaire du match

Troisième et dernier joueur des visiteurs à s'élancer, Smith a habilement déjoué Mike Condon d'un tir dans la partie supérieure pour donner la victoire à son équipe.

Le tireur précédent, Max Pacioretty, avait la victoire au bout de son bâton et avait déjoué Pekka Rinne, mais le capitaine du Tricolore a perdu le contrôle de la rondelle en tentant sa feinte et n'a jamais pu tirer.

Le CH voit sa séquence de victoires à domicile s'arrêter à quatre, mais se console en ayant obtenu un point dans une cinquième rencontre de suite devant ses partisans.

Lent départ

On dit parfois dans un résumé de match que les spectateurs avaient intérêt à ne pas arriver en retard. Ce cliché ne s'appliquait toutefois pas à la première période du duel.

En fait, le gros de l'action se passait alors sur les réseaux sociaux. C'est que Dale Weise n'a pas participé à l'échauffement d'avant-match, le genre d'information qui crée une véritable tempête à une semaine de la date limite des transactions. Le Canadien a finalement calmé le jeu en annonçant que Weise souffrait d'un virus et ne participait pas au match pour cette raison.

Sur la patinoire, Nathan Beaulieu a bien failli ouvrir la marque dès la deuxième minute, quand son tir a été partiellement bloqué et a glissé à quelques centimètres du poteau de Pekka Rinne. Mais le gardien des Predators a ensuite dû attendre 12 longues minutes avant de recevoir son tir suivant!

À l'autre bout, les Predators n'avaient pas des tonnes de chances, mais ils ont été efficaces. Dès leur première occasion, Viktor Arvidsson a récupéré un retour de tir pour ouvrir la marque. Les Predators attaquaient à six patineurs, puisqu'une punition à retardement était appelée au Tricolore.

Calle Jarnkrok a obtenu une autre très bonne chance pour les visiteurs en fin de période, mais son tir a raté le but qui était désert devant lui. Le pointage est demeuré le même, et c'est comme si ce jeu avait fouetté le CH, qui a joué avec aplomb dans les dernières minutes de l'engagement. 

C'est dans ce contexte que Brendan Gallagher a nivelé le pointage, profitant d'un retour devant le filet. Le but aurait toutefois été impensable sans l'intervention de P.K. Subban en zone défensive, une vingtaine de secondes avant le but. Subban a en effet conservé son sang-froid pour faire la passe à un coéquipier, au lieu de dégager la rondelle en zone neutre. Le numéro 76 n'a pas obtenu de point sur le jeu, mais son apport était bien réel.

Sur la séquence, on notera que Max Pacioretty était réuni à Gallagher et Tomas Plekanec, ses partenaires de trio de début de saison. Alex Galchenyuk s'est quant à lui retrouvé avec Lars Eller et Sven Andrighetto.

La deuxième période n'a été guère plus excitante, mais les deux gardiens ont tout de même eu l'occasion de se mettre en valeur. Condon l'a fait en réalisant un vol de la mitaine aux dépens de Craig Smith, qui prenait dans l'enclave un retour de tir de Filip Forsberg. Pekka Rinne, lui, a réagi vivement à un puissant tir sur réception de Greg Pateryn.

La troisième période n'a pas fait de maître, mais la meilleure chance a appartenu au Canadien. Galchenyuk, Eller et Andrighetto ont démontré leur grand talent en possession de rondelle en étirant une présence en zone adverse aux moyens de passes ingénieuses, pas toujours faciles à attraper. Au terme de la séquence, Galchenyuk a tenté de surprendre Rinne par l'arrière du filet, et la rondelle est restée libre, ce qui a causé une commotion dans le demi-cercle du gardien.

La prolongation n'a pas non plus déterminé de gagnant, mais Craig Smith a raté un filet béant dans la dernière minute. Sa réaction en disait long, il s'en voulait.

Smith s'est bien repris en donnant la victoire aux siens en tirs de barrage.

Le Canadien reprend l'action mercredi, avec devant lui une tâche titanesque: battre les Capitals - la meilleure équipe de la LNH, et de loin - à Washington.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer