Exclusif

David Desharnais: «Il faut que j'en fasse plus»

David Desharnais n'a inscrit que deux buts et cinq... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

David Desharnais n'a inscrit que deux buts et cinq mentions d'aide à ses 33 dernières rencontres, et il n'a aucun point à ses sept derniers matchs.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Un joueur de centre semble être sorti de sa torpeur offensive chez le Canadien, mais il en reste un autre dont les difficultés en attaque se prolongent. Or, le deuxième admet que les récents succès du premier pourraient lui servir d'inspiration.

Après une léthargie pendant laquelle il n'a récolté que 11 points en 28 rencontres, Tomas Plekanec a presque réussi à égaler cette production en amassant huit points, dont trois buts, lors du séjour de quatre matchs du Canadien à domicile.

Mais pendant ces quatre mêmes rencontres, David Desharnais a été blanchi de la feuille de pointage et a été limité à quatre tirs, même s'il a passé plus de 17 minutes par match sur la patinoire, en moyenne.

«Il faut que j'en fasse plus. Tout le monde vit des moments difficiles. "Pleky" joue très bien en ce moment, il faut que je fasse un peu comme lui», a reconnu Desharnais avant le départ de l'équipe pour Buffalo.

«"Pleky" lance beaucoup, et il va devant le filet, a observé Desharnais. Lorsque tu obtiens un ou deux buts dans un match, la confiance revient.»

En fait, Desharnais n'a inscrit que deux buts et cinq mentions d'aide à ses 33 dernières rencontres, et aucun point à ses sept dernières sorties. Son dernier point remonte au 23 janvier contre Toronto lorsqu'il a déjoué la vigilance de James Reimer dès la deuxième minute du match disputé au Centre Air Canada.

Depuis, c'est le désert total. Toutefois, Michel Therrien n'a nullement perdu confiance en Desharnais, qui pivote un trio que complètent Max Pacioretty et maintenant Sven Andrighetto au lieu de Dale Weise, qui ne compte que deux points à ses 11 dernières sorties.

De plus, Desharnais a eu des occasions de bonifier son total de points en participant aux avantages numériques de l'équipe sur une base régulière.

«On le met dans une position pour qu'il soit capable de créer offensivement. Donc, on s'attend - et je suis convaincu que David va être le premier à le dire - à ce qu'il produise plus. Ce trio doit nous en donner un peu plus offensivement», a quand même admis l'entraîneur-chef du Canadien.

Depuis le retour de la pause du match des Étoiles, soit en cinq matchs, Pacioretty a été à peine plus productif, obtenant un but et une aide. Mais Therrien n'a pas l'intention, du moins pour l'instant semble-t-il, de séparer les deux joueurs.

«On veut continuer l'exercice qu'on mène présentement. Des gars comme Desharnais et Pacioretty ont connu du succès ensemble pendant des années et j'ai toujours confiance qu'ils vont en connaître. C'est un duo qui, dans le passé, a toujours trouvé le moyen de performer et de produire et c'est pour ça que j'ai confiance en eux.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer