Coûteuse victoire pour le Canadien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La loi de la moyenne a fini par rattraper le Canadien à l'infirmerie. Au classement par contre, ce n'est pas encore le cas.

Le Tricolore s'est remis d'un autre but accordé en première période et a finalement battu les Islanders de New York 4-2, dimanche soir, au Centre Bell.

» Le sommaire du match

La victoire a toutefois coûté cher aux Montréalais. Brendan Gallagher s'est fracturé deux doigts de la main gauche en bloquant un tir de Johnny Boychuk en deuxième période. Le petit ailier droit sera opéré demain et on ne connaît pas la durée de son absence.

Galchenyuk se lève

Alex Galchenyuk a joué les héros en enfilant le but de la victoire avec moins de quatre minutes à jouer, en avantage numérique. Le plus ironique, c'est que Galchenyuk avait passé sa soirée à rater le filet, lui qui a terminé le match avec six tirs hors cible, dont un en deuxième période qui l'a privé d'un but.

C'était seulement un troisième but cette saison pour Galchenyuk.

Max Pacioretty a complété la marque dans un filet désert.

Les hommes de Michel Therrien balaient ainsi leur série de trois matchs face aux insulaires cette saison. Fait intéressant, l'équipe est toujours invaincue en temps réglementaire contre les équipes de l'Association de l'Est (11-0-2). Le genre de statistique qui aide une équipe à creuser l'écart au classement...

Si la semaine a permis au CH de saluer le retour au jeu de Carey Price, elle aura en revanche été le théâtre de blessures à Gallagher, Torrey Mitchell et Devante Smith-Pelly. Dire que l'équipe a disputé ses 10 premiers matchs sans qu'aucun joueur ne souffre d'une blessure sérieuse...

Après le match, Michel Therrien a toutefois indiqué que Smith-Pelly était réévalué sur une base quotidienne, tandis qu'Alexei Emelin, un autre éclopé, s'approche d'un retour au jeu.

Encore le premier but

Le Canadien n'a pas donné le premier but tôt dans le match comme c'est souvent arrivé depuis deux semaines. Mais pour une sixième fois dans les sept dernières rencontres, c'est l'adversaire qui a marqué en premier.

En toute fin de première période, John Tavares a en effet profité d'un retour de tir un peu généreux de Price pour inscrire les Islanders à la marque.

Gallagher est passé bien près de créer l'égalité au moment où la sirène se faisait entendre, mais la rondelle a finalement franchi la ligne rouge avec deux ou trois dixièmes de seconde de retard.

Qu'à cela ne tienne, David Desharnais s'est assuré que ses coéquipiers oublient ce contretemps. En milieu de deuxième période, le petit centre, pourtant pris au milieu de trois insulaires, a touché la cible pour faire 1-1. Sa réussite mettait fin à une séquence de quatre matchs sans but en avantage numérique pour Montréal.

Le ciel a ensuite semblé tomber sur la tête des hommes de Michel Therrien, qui dictaient l'allure du match après le but de Desharnais. Gallagher s'est blessé et sur la même séquence, Tomas Plekanec a écopé d'une punition. Tous les ingrédients étaient réunis pour que le Tricolore perde le rythme qu'il imposait. Mais c'est plutôt Tomas Fleischmann qui a marqué, et qui a donné au CH sa première avance de la soirée.

C'était un cinquième but pour le Tricolore à court d'un homme cette saison, un sommet dans la LNH.

Au dernier tiers, Anders Lee a ramené les deux équipes à parité, avant que Galchenyuk tranche le débat avec 3 min 29 s à jouer.

Les débuts d'Andrighetto

La rencontre aura permis à Sven Andrighetto, rappelé vendredi soir, de disputer son premier match de la saison avec le Tricolore. Le jeune Suisse a connu une soirée intéressante, provoquant notamment une punition en première période.

Avec Mitchell sur la liste des blessés et Gallagher qui sera opéré, tout indique qu'Andrighetto devrait avoir quelques matchs pour se faire valoir, d'autant plus que Therrien a vanté son travail après la rencontre.

Le Tricolore renouera avec l'action mercredi, contre les Rangers de New York, sous le magnifique plafond du Madison Square Garden.

____________________________________

Ils ont dit

> Max Pacioretty: «La façon dont il s'est blessé est typique de son caractère. Le tir de Johnny Boychuk est l'un des plus puissants de la ligue, il l'a reçu directement sur la main, et il est quand même resté dans le jeu après cela...»

> Carey Price: «Galchenyuk travaille fort, il fait les bonnes choses, il marque à l'entraînement... Parfois, tu vis ce genre de léthargie. On savait qu'il avait le talent pour s'en tirer.»

> Sven Andrighetto: «J'ai essayé d'utiliser ma vitesse et c'est ce qui m'a permis de provoquer une punition. Je suis content d'avoir pu contribuer de cette façon. J'étais nerveux en début de match mais l'ambiance était incroyable et j'ai trouvé cela facile de jouer avec des gars comme Galchenyuk et Eller.»

- Propos recueillis par Marc Antoine Godin

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer