Le Canadien domine mais s'incline face aux Sénateurs

Mark Stone (61) a déjoué le gardien du... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Mark Stone (61) a déjoué le gardien du Canadien Carey Price en deuxième période.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est rare qu'on voit une équipe doubler sa rivale en tirant plus de 42 fois sur le gardien adverse et s'incliner quand même sans appel. C'est pourtant ce qui est arrivé au Canadien, jeudi soir, alors qu'il a baissé pavillon 5-2 devant les Sénateurs d'Ottawa même s'il a eu le dessus 42-21 au chapitre des lancers. Une sorte d'anomalie statistique à laquelle s'est mêlée de l'indiscipline, une intensité inconstante et peut-être aussi le fait que nous arrivons à la fin du camp d'entraînement.

À vrai dire, il y avait deux types de joueurs à l'oeuvre, jeudi soir: ceux qui jouaient comme si la saison régulière avait commencé et ceux qui ont l'air d'attendre qu'elle se mette en branle.

Consultez le sommaire du match

En lançant 42 fois sur Craig Anderson et en dominant largement la possession de rondelle en zone offensive, la majorité des attaquants du Canadien ont pris cela au sérieux. Le trio d'Alex Galchenyuk a continué de faire des flammèches et le jeune centre s'est montré encore une fois très créatif.

Tomas Plekanec en est un autre qui s'est donné à fond de train. En matinée, il voulait se servir de ce match afin d'aider Max Pacioretty à retrouver son rythme. Le nouveau capitaine, qui reprenait le collier à la suite d'une sérieuse blessure à un genou, n'affichait évidemment pas sa meilleure forme mais il s'est quand même bien débrouillé.

Les ailiers Zack Kassian et Devante Smith-Pelly, qui ont été erratiques par moments durant le camp d'entraînement, y sont eux aussi allés d'efforts plus vigoureux. Smith-Pelly, un ailier droit naturel, a été inséré tôt dans le match à la gauche de Torrey Mitchell et Kassian, et la deuxième période a peut-être été sa meilleure du camp.

En revanche, P.K. Subban est loin d'avoir connu son meilleur match. Andrei Markov et lui ont manqué de cohésion dans leur territoire en quelques occasions, et ça a ouvert la porte aux Sénateurs.

Quant à Carey Price, sans être mauvais, il a accordé cinq buts sur 21 tirs. Vous ne verrez pas cela souvent en saison régulière. Le gardien vedette semblait avoir plus d'ennuis qu'à l'habitude avec la circulation devant lui.

À l'autre bout de la patinoire, Anderson avait commencé la soirée de façon chancelante, mais il a pris de l'aplomb à mesure que la soirée avançait. On peut dire que le CH l'a mis à l'épreuve!

Mais c'est surtout le jeune Mark Stone, avec un but et deux mentions d'aide, qui s'est imposé du côté des Sénateurs. Stone a pris la Ligue nationale d'assaut la saison dernière à partir du moment où Dave Cameron a été nommé entraîneur-chef, et les poolers parmi vous auraient intérêt à ne pas trop attendre avant de le repêcher.

Les deux équipes remettent ça samedi à Ottawa.

_________________________________

Ils ont dit

> Michel Therrien: «On attaque beaucoup mieux la zone neutre avec la rondelle, on crée beaucoup de chances de marquer. J'aime aussi la combinaison de nos trios. À l'occasion, cependant, on fait des jeux à haut risque. Mais ce sont des matchs préparatoires où il n'y a pas d'enjeu et ce n'est pas la première fois que je vois ça. Ça peut très bien se corriger.»

> Noah Juulsen, à propos de sa mise en échec ratée contre Colin Greening: «Je voulais simplement montrer que j'étais là, c'était ma première présence, je voulais faire quelque chose. Mais ça n'a pas donné le résultat escompté. Je dois être plus costaud et plus fort. C'était intéressant!»

> Tomas Plekanec: «Nous avons eu des chances dans les deux premières périodes de nous assurer de la victoire, mais nous avons trop fait dans la dentelle par moments.»

> P.K. Subban: «Durant le trois contre trois, je préfère rester sur la glace malgré la fatigue que de faire un mauvais changement et donner un deux contre un à l'adversaire qui lui assurera un but facile. Mais c'est sûr que l'équipe qui va faire les changements les plus rapides va avoir l'avantage.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer