• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Mondial de hockey: la Russie mise à l'amende pour avoir quitté une cérémonie 

Mondial de hockey: la Russie mise à l'amende pour avoir quitté une cérémonie

Le capitaine de l'équipe, Ilya Kovalchuk, aurait fait... (Photo Petr David Josek, archives AP)

Agrandir

Le capitaine de l'équipe, Ilya Kovalchuk, aurait fait à ses coéquipiers un signe ressemblant à une invitation à sortir.

Photo Petr David Josek, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
MOSCOU

La Fédération russe de hockey a été mise à l'amende à la suite du comportement des joueurs de son équipe nationale qui ont quitté la patinoire lors des célébrations des joueurs canadiens à l'issue de la finale du Championnat du monde.

La Fédération internationale de hockey (FIHG) sur glace a déclaré que les joueurs russes ont délibérément quitté la patinoire avant l'hymne national du Canada après un signal du capitaine Ilya Kovalchuk.

La Fédération russe avait prétendu que ses joueurs étaient confus, car la porte de côté de la patinoire avait été laissée ouverte, ce qu'ils ont interprété comme le signe de quitter après leur défaite de 6-1 en mai à Prague.

Mais après avoir étudié les preuves vidéo, la FIHG a conclu que Kovalchuk a fait un «geste de la tête sans équivoque» pour demander à ses coéquipiers de quitter la patinoire après avoir reçu leurs médailles d'argent. Ils ne sont pas restés pour l'hymne canadien et la cérémonie au cours de laquelle on hisse les drapeaux des trois pays médaillés.

«Cette situation était exceptionnelle puisqu'aucune autre équipe n'a jamais quitté la patinoire avant la fin de la cérémonie des médailles au Championnat du monde de hockey», a précisé la FIHG.

La FIHG a imposé à la Fédération russe une amende de 80 000 francs suisses (85 000 $ US) après avoir tenu compte de ses excuses aux dirigeants canadiens.

La FIHG a statué que l'explication de la porte ouverte sur le bord de la patinoire était «non pertinente» et a noté que les joueurs et les dirigeants russes étaient au courant des règlements du tournoi «en raison de leur vaste expérience.»

«Le comité est d'avis que les événements survenus sur la patinoire démontrent qu'il ne s'agit pas d'un malheureux malentendu» comme l'a prétendu la Russie, a ajouté la FIHG.

Kovalchuk, l'ancien joueur des Thrashers d'Atlanta et des Devils du New Jersey de la LNH, n'a pas été sanctionné. La Russie accueillera le tournoi en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer