• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Torrey Mitchell: «Je tenais à demeurer à Montréal» 

Torrey Mitchell: «Je tenais à demeurer à Montréal»

Torrey Mitchell touchera un salaire annuel de 1,2 million... (Photo Eric Bolte, archives USA Today)

Agrandir

Torrey Mitchell touchera un salaire annuel de 1,2 million US au cours des trois prochaines saisons avec le Canadien.

Photo Eric Bolte, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Pour Torrey Mitchell, la décision de rester à Montréal a été facile à prendre, à compter du moment où le Canadien a manifesté le désir de retenir ses services.

Le vétéran joueur de centre québécois a même accepté une importante diminution de salaire annuelle afin de rester. Mitchell, âgé de 30 ans, touchera un salaire annuel de 1,2 million US au cours des trois prochaines saisons. La saison dernière, il a empoché 2,5 millions, à sa troisième saison du contrat de 5,7 millions qu'il avait paraphé avec le Wild du Minnesota en 2012-2013.

«J'ai tellement aimé l'expérience, après que le Canadien eut fait mon acquisition en mars, que je tenais à demeurer à Montréal, a-t-il affirmé, mardi, au cours d'un appel-conférence. Pour ce qui est du salaire, si on regarde les joueurs de centre de quatrième trio à travers la ligue, je dirais que c'est à peu près dans la moyenne. Mon agent a fait du bon travail. Je suis satisfait de l'entente.»

Mitchell, un joueur rapide, combatif et efficace sur les mises au jeu, désirait que l'équipe lui accorde un contrat d'une durée minimum de trois ans, rendu à ce stade de sa carrière.

«Je ne peux pas être plus heureux du dénouement», a-t-il répété, en ajoutant que les négociations s'étaient déroulées rondement dès que le directeur général Bergevin lui a signifié son intention de conclure une entente.

«Pour moi, c'était un choix facile, a enchaîné Mitchell, qu'on a acquis des Sabres de Buffalo en retour de Jack Nevins et d'un choix de septième tour en 2016. À mon arrivée, j'ai vite constaté que le Canadien avait de bons défenseurs et le meilleur gardien au monde. J'ai également apprécié l'attitude des gars.

«C'est difficile dans ce temps-là de ne pas avoir une équipe gagnante. L'avenir est très prometteur. Nous avons été éliminés par le Lightning de Tampa Bay en séries éliminatoires, mais j'estime que nous les avons dominés. Nous ne sommes pas loin (d'une conquête de la Coupe Stanley). Je veux faire partie d'une équipe de premier plan.»

Mitchell, natif de Greenfield Park, sur la rive-sud de Montréal, a rappelé avoir réalisé un rêve en s'amenant chez le Canadien et que l'expérience a été fort positive sur toute la ligne.

«Tout s'est passé comme je l'avais imaginé, et même mieux. Je suis emballé d'être de retour pour trois saisons», a-t-il conclu.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer