• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Élimination des Capitals: un «blocage mental» évoqué 

Élimination des Capitals: un «blocage mental» évoqué

L'attaquant Troy Brouwer n'a pas mâché ses mots.... (Photo Susan Walsh, AP)

Agrandir

L'attaquant Troy Brouwer n'a pas mâché ses mots.

Photo Susan Walsh, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Howard Fendrich
Associated Press
ARLINGTON, Va.

Pendant que certains joueurs des Capitals de Washington refusaient de voir une tendance à laisser filer l'avance en séries éliminatoires au cours des dernières années ou encore une incapacité à atteindre la finale d'association, l'attaquant Troy Brouwer n'a pas mâché ses mots vendredi et évoqué un possible «blocage mental».

«Nous devons trouver une façon de franchir la première ou la deuxième ronde, et tout revient à trouver l'instinct du tueur et à ne pas avoir peur de connaître du succès», a commenté Brouwer au complexe d'entraînement des Capitals, deux jours après que son équipe ait été éliminée par les Rangers de New York à la suite d'une défaite de 2-1 en prolongation lors du match no 7.

Lorsqu'on lui a demandé d'expliquer le fond de sa pensée, Brouwer a dit: «Quand les gars n'ont jamais franchi une certaine étape, alors ça peut devenir une tâche assez difficile. Tu veux gagner, et tout ce que tu veux c'est gagner. Mais tu ne peux être effrayé d'accéder à la prochaine étape.»

Il a refusé de donner des noms.

Brouwer est revenu sur l'époque où il faisait partie d'une jeune équipe ambitieuse, les Blackhawks de Chicago, en 2010, en évoquant le fait qu'elle «savait» qu'elle gagnerait une série après l'autre - et elle l'a fait, en route vers la conquête de la coupe Stanley.

«L'arrogance, l'audace, c'est important, parce que ça élimine le doute de ton esprit. Tu ne doutes jamais, tu ne te remets jamais en question», a soutenu Brouwer.

Puis, en revenant aux Caps, il a ajouté: «C'est certain qu'il y a des gars dans ce vestiaire qui ont un certain blocage mental».

Le noyau de joueurs des Capitals - Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom et Mike Green - n'a jamais remporté plus d'une série au cours d'une même saison de la LNH.

Cet été pourrait être celui des bouleversements, puisque Green est l'un des sept joueurs autonomes sans compensation. Les bases d'un avenir meilleur ont également été jetées, car le gardien Braden Holtby a effectué un grand pas en avant cette saison et que deux jeunes recrues ont connu leurs premiers coups d'éclat: Evgeny Kuznetsov et Andre Burakovsky.

Mais que ce soit en raison des circonstances ou encore par pure coïncidence, les Capitals ont toujours trouvé une façon d'échapper de belles avances en séries éliminatoires - 10 avances de deux matchs ont éventuellement été sabotées, soit le plus haut total parmi toutes les concessions du circuit Bettman.

«Nous devrons trouver une façon d'avoir "l'instinct du tueur", a reconnu l'entraîneur-chef Barry Trotz. De nombreux joueurs sont déçus dans ce vestiaire, pas nécessairement parce que nous avons perdu cette série, mais parce que nous étions conscients que nous aurions pu nous rendre beaucoup plus loin. Peut-être même plus loin que ce que nous anticipions.»

Et comme Brouwer l'a dit: «On doit oublier le fait que nous n'avons jamais fait ça auparavant; c'est une nouvelle expérience pour nous. Et lorsque ce sera fait, et je sais que nous le ferons dans les prochaines années - peut-être même l'an prochain -, alors cette équipe ira loin en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer