• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Aucune modification pour le Canadien en vue du match no 5 

Aucune modification pour le Canadien en vue du match no 5

«J'aime la combinaison de notre alignement», a assuré... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

«J'aime la combinaison de notre alignement», a assuré Therrien à l'issue de la séance d'entraînement optionnelle de jeudi au Complexe sportif Bell de Brossard.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
BROSSARD

Au lendemain de la défaite de 1-0 contre les Sénateurs à Ottawa, Michel Therrien a indiqué qu'il ne compte pas procéder à des changements dans sa formation en prévision du match no 5 vendredi au Centre Bell.

Un match ne fait pas une série, dit-on.

«J'aime la combinaison de notre alignement, a-t-il assuré à l'issue de la séance d'entraînement optionnelle de jeudi au Complexe sportif Bell de Brossard. (...) Vous savez, nous évaluons nos joueurs à chaque jour, et pour être honnête avec vous, nous sommes satisfaits de leur rendement jusqu'ici.»

C'est donc dire qu'il ne faut pas compter sur le retour au jeu de Pierre-Alexandre Parenteau et Sergei Gonchar de sitôt, malgré l'incapacité du Canadien à marquer des buts au cours des deux derniers matchs.

Parenteau, qui a raté les trois derniers matchs de la série contre les Sénateurs à la suite d'une blessure au haut du corps, a patiné jeudi. Il n'a toutefois pas rencontré les médias.

Le Québécois pourrait servir de bougie d'allumage à l'attaque du Canadien, tout comme Gonchar d'ailleurs. Faut-il rappeler que depuis le début de la série, la production offensive du Tricolore ne cesse de décliner - autant à forces égales qu'en supériorité numérique.

Ce n'est toutefois pas parce que Gonchar n'est pas en uniforme qu'il ne peut contribuer à trouver des solutions pour relancer l'attaque du CH.

«La communication est très importante, a fait remarquer Therrien. Nous organisons beaucoup de réunions. Même si un gars comme Sergei Gonchar ne participe pas aux rencontres, il fait partie de ces réunions. Il a gagné sa vie sur l'avantage numérique, alors il doit être là. Nous voulons nous assurer d'être sur la même longueur d'onde.»

Pateryn, le balafré

D'autre part, le défenseur Greg Pateryn se souviendra longtemps de son premier match en carrière en séries éliminatoires dans la LNH.

Il affichait une belle balafre à l'arcade sourcillière gauche à l'entraînement jeudi, résultat d'une collision casque-contre-casque avec l'attaquant des Sénateurs Erik Condra, lors de sa seule présence sur la patinoire en troisième période. Résultat; l'Américain a été quitte pour une dizaine de points de suture.

«C'est moins pire que ça en a l'air, a-t-il dit, pince sans rire. C'était un match physique, tel que je m'y attendais.»

En guerrier, Pateryn a indiqué que cette blessure ne l'ennuyait nullement et qu'il était prêt à jouer vendredi. Gonchar devra donc patienter encore avant de participer à son premier match éliminatoire cette saison avec le Canadien.

En attendant son tour, le Russe a patiné en compagnie de quelques joueurs réguliers - Dustin Tokarski, Brandon Prust, Devante Smith-Pelly, Jacob De La Rose, Alex Galchenyuk, Brian Flynn et Pateryn - ainsi que les «As noirs» rappelés des Bulldogs de Hamilton.

Max Pacioretty et Carey Price, vêtus d'un survêtement, se sont contentés de décocher quelques tirs dans une cage béante avant le début de la séance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer