Le Canadien prend le contrôle de la série

  • Hammond intercepte la tentative de Galchenyuk. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Hammond intercepte la tentative de Galchenyuk.

    Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 8
  • P.K. Subban a été l'artisan d'un but de toute beauté en deuxième période. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    P.K. Subban a été l'artisan d'un but de toute beauté en deuxième période.

    Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 8
  • Cette rondelle, qui a atteint le fond du filet, avait été lancée par Mac Pacioretty, de retour en jeu avec les yeux en face des trous. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Cette rondelle, qui a atteint le fond du filet, avait été lancée par Mac Pacioretty, de retour en jeu avec les yeux en face des trous.

    Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 8
  • Carey Price, en pleine grâce. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price, en pleine grâce.

    Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 8
  • Brandon Prust, à la recherche de la rondelle... et de son équilibre. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Brandon Prust, à la recherche de la rondelle... et de son équilibre.

    Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 8
  • Galchenyuk et Gryba. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Galchenyuk et Gryba.

    Bernard Brault, La Presse

  • 6 / 8
  • La tentative de Devante Smith-Pelley. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    La tentative de Devante Smith-Pelley.

    Bernard Brault, La Presse

  • 7 / 8
  • Pacioretty et Lazar. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Pacioretty et Lazar.

    Bernard Brault, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout le monde attendait Max Pacioretty, mais c'est Alex Galchenyuk qui a choisi de voler le spectacle.

Le jeune attaquant a réussi le but de la victoire à 3:40 de la prolongation, permettant du coup à son club de récolter une victoire de 3-2 contre les Sénateurs d'Ottawa, vendredi soir, au Centre Bell. Le Canadien se retrouve donc avec une solide avance de 2-0 dans la série.

Le sommaire du match

Galchenyuk a tournoyé sur lui-même avant de décocher un tir qui a bêtement échappé au gardien Andrew Hammond. Le Canadien a maintenant l'air d'un club qui est en pleine maîtrise de cette série.

Malgré une foule bruyante au possible, ce sont les Sénateurs qui ont marqué les premiers, quand Clarke MacArthur a surpris Carey Price d'un tir du côté de la mitaine à la fin de la première période. Mais ce fut là le seul moment de bonheur pour Ottawa lors des deux premières périodes. En deuxième, l'équipe n'a tiré que trois fois sur Price. Oui, que trois fois.

Pendant que la visite ne faisait rien de bon, les canons montréalais se réchauffaient peu à peu. Dans un scénario digne de Rocky, Pacioretty, enfin de retour au jeu, a réussi le premier but de sa bande, en avantage numérique. Le toit du Centre Bell a bien failli exploser. Même secousse sismique un peu plus tard, à 16:30 de la deuxième, quand un plomb signé P.K. Subban s'est retrouvé dans le fond du filet. Ça faisait 2-1 Canadien, et ça commençait déjà à sentir les vacances et la crème solaire pour les joueurs des Sénateurs, qui ne faisaient rien de bon à ce moment précis.

Mais ce club-là s'est faufilé en séries éliminatoires en prenant la bonne habitude de ne jamais abandonner. Le Canadien s'en est rendu compte en troisième, quand la visite a profité d'une (très mauvaise) pénalité à Alexei Emelin pour faire 2-2, sur un but de Patrick Wiercioch. On présume qu'Emelin n'était pas gros dans ses patins en retournant au banc de son équipe.

Il a donc fallu aller régler ça en prolongation, et c'est là que Galchenyuk a choisi de se charger de la conclusion, au grand plaisir de ses coéquipiers qui lui ont tous sauté au cou.

Dans le camp montréalais, ce match marquait le grand retour de Pacioretty, victime d'une commotion cérébrale le 5 avril en Floride. Le numéro 67 revenait après une absence de trois matchs. Son public l'attendait ; le Centre Bell a tremblé quand l'annonceur maison a confirmé sa présence dans la formation.

Moins chanceux, Pierre-Alexandre Parenteau, blessé, a dû sauter son tour. Chez les Sénateurs, Mark Stone, victime de Subban et son bâton lors du premier match, était de retour à son poste, ce qui veut dire que Chris Neil n'a pas eu l'occasion de partir à la chasse, comme il l'avait vaguement promis.

Le troisième match de la série aura lieu dimanche soir, à Ottawa. Pour les Sénateurs, peut-on déjà parler d'un match à classer dans la catégorie «match qu'il faut gagner?».

Probablement que oui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer