Des questions à la ligne bleue du Canadien

Blessés, Sergei Gonchar et Alexei Emelin (photo) tardent... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Blessés, Sergei Gonchar et Alexei Emelin (photo) tardent à retrouver leur place à la ligne bleue du Tricolore.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

S'il faut se fier un peu aux bruits qui émanent de la machine à rumeurs, Marc Bergevin passe beaucoup de temps au téléphone, ces jours-ci. Et ce n'est pas pour vérifier les conditions routières ou pour télécharger de nouvelles recettes.

C'est plutôt que le directeur général montréalais cherche à apporter des améliorations à son équipe avant la date limite des transactions dans la Ligue nationale, le 2 mars.

Bergevin était déjà très actif, et on présume qu'il le sera encore plus au cours des prochains jours, surtout si Sergei Gonchar et Alexei Emelin tardent à retrouver leur place à la ligne bleue, eux qui sont sur la touche pour au moins une semaine encore, et peut-être plus dans le cas d'Emelin.

En attendant, c'est une fois de plus avec une formation très jeune que le Canadien va se préparer à affronter les Blue Jackets de Columbus, ce soir au Centre Bell.

Trois jeunes défenseurs

Jeudi soir au même endroit, lors de cette défaite en fusillade face aux Panthers de la Floride, pas moins de six joueurs qui n'ont jamais disputé une saison complète dans la LNH étaient en uniforme pour la formation au maillot tricolore.

Parmi ce groupe, pas moins de trois défenseurs, soit Nathan Beaulieu, Greg Pateryn et Jarred Tinordi. Ce dernier a d'ailleurs disputé jeudi soir son premier match avec le Canadien depuis le 5 novembre, après un long passage dans la Ligue américaine qui a, malheureusement pour lui, été marqué par une bagarre où il a subi le K.-O.

Mais Tinordi ne semblait pas se porter trop mal, jeudi soir.

«J'aurais pu mieux exécuter mes jeux, mais en même temps, ce n'était qu'un premier match pour moi [depuis le rappel de Hamilton], a expliqué le jeune défenseur. Dans l'ensemble, je trouve que je me suis bien déplacé sur la patinoire.»

L'entraîneur Michel Therrien a dressé un bilan positif de ce match avec des défenseurs encore très verts à sa disposition («on n'a pas accordé beaucoup de chances de marquer aux Panthers», a-t-il résumé), mais il faut se demander si la direction du Canadien est à l'aise avec une telle formation à la ligne bleue.

Deux options

Il faut comprendre que Marc Bergevin suivait de près les aléas du marché des échanges bien avant les malchances à Gonchar et Emelin. Encore hier, le Toronto Sun évoquait l'intérêt du club montréalais pour Roman Polak, un défenseur de 28 ans qui ne semble plus faire partie des plans de l'organisation des Maple Leafs de Toronto.

Polak, un choix de sixième tour des Blues de St. Louis au repêchage de 2004, a disputé 48 matchs cette saison, récoltant neuf points et une fiche de - 17. Le défenseur tchèque a en poche un contrat valide pour la saison prochaine, qui compte pour 3,1 millions sur la masse salariale.

Le Canadien pourrait aussi être tenté de prendre part au derby Jeff Petry. Ce défenseur des Oilers, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation à l'été, sera fort probablement échangé d'ici au 2 mars, puisque lui et la direction des Oilers ne peuvent s'entendre à propos d'un nouveau contrat.

Le joueur de 27 ans, qui a 15 points et une fiche de - 25 cette saison, avait été un choix de deuxième tour de la formation d'Edmonton au repêchage de 2006. Il touche cette saison un salaire de 3,075 millions.

En attendant, Marc Bergevin est à l'écoute. Comme il se plaît à le dire: on ne peut jamais compter sur trop de défenseurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer