La soirée Alex Galchenyuk

  • Alex Galchenyuk a inscrit le tout premier tour du chapeau de sa carrière. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Alex Galchenyuk a inscrit le tout premier tour du chapeau de sa carrière.

    André Pichette, La Presse

  • 1 / 8
  • Brandon Prust a marqué le premier but des siens. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brandon Prust a marqué le premier but des siens.

    André Pichette, La Presse

  • 2 / 8
  • David Desharnais plie sous le poids de Riley Nash. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    David Desharnais plie sous le poids de Riley Nash.

    André Pichette, La Presse

  • 3 / 8
  • Dale Weise et Manny Malhotra félicitent Alex Galchenyuk pour son but inscrit en 2e période. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Dale Weise et Manny Malhotra félicitent Alex Galchenyuk pour son but inscrit en 2e période.

    André Pichette, La Presse

  • 4 / 8
  • David Desharnais ne quitte pas la rondelle des yeux devant le filet adverse. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    David Desharnais ne quitte pas la rondelle des yeux devant le filet adverse.

    André Pichette, La Presse

  • 5 / 8
  • Jiri Sekac invite Jay Harrison à voir la bande de plus près. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Jiri Sekac invite Jay Harrison à voir la bande de plus près.

    André Pichette, La Presse

  • 6 / 8
  • Carey Price gêné par Elias Lindholm. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price gêné par Elias Lindholm.

    André Pichette, La Presse

  • 7 / 8
  • Brendan Gallagher perd l'équilibre devant Eric Staal. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brendan Gallagher perd l'équilibre devant Eric Staal.

    André Pichette, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'approche du retour de Lars Eller, il y aura un surplus de centres chez le Canadien. Alex Galchenyuk a sorti trois bons arguments à Michel Therrien pour ne pas être l'homme de trop.

Le jeune homme de 20 ans a inscrit le tout premier tour du chapeau de sa carrière et a guidé le Tricolore à une victoire de 4-1 sur les Hurricanes de la Caroline, mardi soir, à Montréal.

Le sommaire du match

Galchenyuk a marqué deux fois en 69 secondes en fin de troisième période pour aider les siens à signer un troisième gain de suite.

Mais surtout, Galchenyuk a fait oublier ce qui aurait pu être une bien courte victoire des Montréalais. Le Canadien s'est écrasé à quelques reprises dernièrement contre des adversaires de fond de classement. Après avoir été piégé par les Sabres de Buffalo et les Stars de Dallas, il a bien failli se faire jouer un tour par la pire équipe de l'Est. 

David Desharnais a sonné la charge pour les Montréalais en milieu de première période. Le petit centre a fait preuve de patience en s'amenant près de Cam Ward, et en contournant le filet, il a forcé le gardien des Hurricanes à se compromettre. Desharnais a alors repéré Brandon Prust, qui n'a eu qu'à tirer dans un filet désert.

Galchenyuk a eu droit à la même chance que Prust en période médiane. La vision de Max Pacioretty, qui a aperçu Galchenyuk libre du coin de l'oeil, l'a aidé à parvenir à ses fins. Galchenyuk a déjoué Ward, pour le premier de ses trois filets.

Victor Rask a rendu la troisième période intéressante quand il a profité d'une rare faiblesse de Carey Price pour resserrer l'écart à un but. Price avait partiellement bloqué un tir de Jeff Skinner, mais a laissé la rondelle flotter sur la ligne rouge, et Rask l'a poussée.

Avant cela, Price n'avait pas exactement été testé, par ce qui est l'avant-dernière attaque de la LNH. Après une première période pédestre des Hurricanes, leur attaque a fini par montrer des dents en période médiane, notamment quand Tom Gilbert a bêtement perdu la rondelle profondément dans sa zone, devant Skinner. Mais Price veillait au grain.

Au dernier tiers, le numéro 31 du CH a également été menacé à deux reprises par le miniature Nathan Gerbe, qui s'est chaque fois servi de sa vitesse pour déborder les défenseurs. Et Ron Hainsey a aussi frappé à la porte, quelques secondes après qu'Elias Lindholm eut touché le poteau.

Mais quelques minutes plus tard, Galchenyuk a marqué son deuxième de la soirée, à la suite d'une bévue de Jay Harrison devant le banc des Hurricanes. Le premier choix du Canadien en 2012 a conclu son oeuvre un peu plus d'une minute plus tard, et une pluie de casquettes a déferlé sur la patinoire.

Des Hurricanes éclopés

Les Hurricanes ne forment déjà pas un grand club sur papier, et voilà qu'ils présentaient en plus une formation touchée par les blessures. Jordan Staal, Alexander Semin et Jiri Tlusty étaient tous trois absents, si bien que le pauvre Eric Staal se retrouvait avec Patrick Dwyer et Nathan Gerbe comme ailiers.

Le Canadien tentera d'étirer à quatre sa séquence de victoires jeudi, à l'occasion de la visite des Ducks d'Anaheim. Après l'hommage à Jean Béliveau au dernier match, il faut s'attendre à une autre soirée riche en émotions, puisqu'on saluera la carrière du nouveau retraité Saku Koivu.

____________________________________________

Ils ont dit

> Alex Galchenyuk: «J'ai seulement essayé de terminer les jeux de (Max) Pacioretty... C'est incroyable de réussir mon premier tour du chapeau dans la Ligue nationale. C'est le genre de chose dont on rêve quand on est enfant.»

> Max Pacioretty: «J'ai confiance en Alex (Galchenyuk), je sais qu'il est capable de mettre la rondelle dans le filet. C'est la complicité qui est en train de s'installer entre nous. Ça fonctionne très bien sur notre trio en ce moment.»

> Brandon Prust: «C'est agréable de jouer avec ces deux joueurs. Ils font de bons jeux. C'était une belle passe de (Pierre-Alexandre Parenteau) à Davey (David Desharnais), et Davey a été patient. Je n'avais donc pas grand-chose à faire, sauf me placer au bon endroit. Ça fait longtemps que je vois Davey jouer. Je sais qu'il a cette patience. Dès que je me suis démarqué, je savais qu'il m'avait vu. Je savais que la passe s'en venait.»

> David Desharnais: «Ça va bien sur notre trio, on sent qu'il y a une bonne entente entre nous. On a réussi un gros but en partant.»

> Jeff Skinner: «C'est une bonne équipe. Tu ne peux pas vraiment prendre 5-10 minutes avant de te mettre en marche contre eux. On jouait plutôt bien en général, mais deux erreurs nous ont coûté cher. Et on doit profiter de nos chances.»

> Jeff Skinner sur les Hurricanes, qui ont marqué un seul but à chacun de leurs six derniers matchs: «C'est dur de gagner quand tu marques un but par match. C'est décevant, surtout quand on voit la façon dont nos gardiens jouent. Ils nous ont donné la chance de gagner. On n'a pas (su en profiter). On y travaille. On a eu des chances ce soir, donc c'est bon signe. En espérant que ça finisse par aller en notre faveur.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les Hurricanes tentent de garder le moral

    Hockey

    Les Hurricanes tentent de garder le moral

    Hier matin, dans le vestiaire des Hurricanes de la Caroline. Le gardien de l'équipe, Cam Ward, n'accorde pas d'entrevue les matins de match. Jordan... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer