• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Brendan Gallagher traité injustement par les arbitres? 

Brendan Gallagher traité injustement par les arbitres?

Le style de jeu de Brendan Gallagher l'amène... (PHOTO ANNE-MARIE SORVIN, USA TODAY)

Agrandir

Le style de jeu de Brendan Gallagher l'amène souvent dans des situations embêtantes. «Quand un joueur comme Gallagher est victime d'une faute, les arbitres veulent s'assurer que ce ne soit pas du théâtre», explique l'ancien arbitre Kerry Fraser.

PHOTO ANNE-MARIE SORVIN, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les arbitres de la Ligue nationale de hockey auraient-ils une dent contre Brendan Gallagher? Le principal intéressé croit que oui.

En entrevue lors du match de jeudi soir au Centre Bell contre les Blues de St. Louis, Gallagher a laissé entendre qu'il est constamment pris en grippe par les arbitres de la LNH.

«Je suis habitué maintenant, a dit le jeune attaquant du Canadien sur les ondes de CityTV jeudi soir. On m'a accroché derrière le filet et les arbitres m'ont dit que ce geste aurait mérité une pénalité, mais pas contre moi.»

Le match de jeudi soir a été officié par Justin St-Pierre et Paul Devorski. Selon les informations obtenues par La Presse, cette conversation présumée aurait eu lieu entre Gallagher et Devorski.

Le joueur du Canadien a refusé de répondre aux questions sur ce sujet suite au match de jeudi soir et il n'a pas été rendu disponible lors de la période des questions dans le vestiaire de l'équipe, vendredi matin au centre d'entraînement de Brossard.

Avant le départ du Canadien pour Boston, là où il affrontera les Bruins samedi soir au TD Garden, l'attaquant Brandon Prust paraissait consterné par cette histoire impliquant son jeune coéquipier.

«Ce n'est pas le genre de chose qui se produit souvent sur les patinoires de la Ligue, a expliqué Prust lorsque interrogé sur le sujet. L'un des arbitres a dit à Brendan [Gallagher] qu'il aurait imposé une punition si ce geste avait été commis sur n'importe quel autre joueur que lui. On comprend qu'il y a parfois des arbitres qui peuvent ne pas aimer un joueur, mais c'est un manque de respect.»

Selon Prust, la Ligue ne devrait pas tolérer ce genre d'incident. «Ce n'est certes pas une bonne chose pour la Ligue. Les joueurs, il n'y a rien qu'on puisse y faire... Il faudrait au moins que quelqu'un en parle à la Ligue, parce que tout ça, c'est vraiment n'importe quoi.»

Stephen Walkom, directeur de l'arbitrage dans la Ligue nationale de hockey, n'a pas répondu à un courriel envoyé par La Presse vendredi.

En 20 rencontres cette saison, Brendan Gallagher a écopé de 10 minutes de pénalité, ce qui le place au 10e rang des joueurs les plus punis chez le Canadien cette saison, à égalité avec Alex Galchenyuk et Pierre-Alexandre Parenteau.

Question de réputation

Kerry Fraser, qui a été arbitre de la LNH pendant 37 années, depuis devenu analyste au réseau TSN, affirme que les arbitres du circuit n'ont pas de cibles parmi les joueurs, mais qu'ils sont bien au fait de leurs habitudes.

«Quand un joueur se forge une réputation, il a du mal à s'en défaire, a-t-il expliqué vendredi en entrevue téléphonique. J'étais très au fait des habitudes de certains joueurs. J'avais dans ma tête ma petite liste des joueurs détestables, de ceux qui fonçaient un peu trop fort au filet et de ceux qui plongeaient. Brendan Gallagher est un bon petit joueur, mais il s'est forgé une réputation de joueur qui fonce un peu trop fort au filet et de joueur qui tente d'attirer des punitions en faisant du théâtre. Les arbitres le savent. Quand un joueur comme Gallagher est victime d'une faute, les arbitres veulent s'assurer que ce ne soit pas du théâtre.»

Selon Kerry Fraser, ces réputations font rapidement le tour de la ligue. «Les arbitres forment une équipe et ils se parlent avant chaque match... Ils connaissent très bien l'identité des joueurs qui sont à surveiller. Chez le Canadien, trois noms seraient sur ma liste de joueurs à surveiller: Gallagher, P.K. Subban et Tomas Plekanec.»

Ce n'est pas la première fois qu'un joueur de la LNH affirme publiquement être victime d'un mauvais traitement des arbitres. «Si Paul Devorski a vraiment dit ça à Brendan Gallagher, c'est un manque de professionnalisme, de conclure Kerry Fraser. Mais parfois, il y a des mots qui ne sont pas très bien compris sur la glace, et c'est peut-être quelque chose qui a été mal interprété lors de la conversation. Je souhaite que ce soit le cas.»

Dans le vestiaire

Price samedi soir, Tokarski dimanche

Les deux gardiens du Canadien vont se partager le boulot en fin de semaine. Ainsi, c'est Carey Price qui sera devant le filet du Canadien, samedi soir à Boston. Dimanche soir à New York, ce sera au tour de Dustin Tokarski face aux Rangers.

«Comme les séries»

Ce sera le troisième match de la saison entre le Canadien et les Bruins, le premier présenté à Boston. Le Canadien a remporté les deux premiers matchs, 6-4 et 5-1. «Chaque fois qu'on joue contre les Bruins, c'est toujours un peu comme une ambiance des séries», a résumé Dale Weise.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Canadien-Bruins: notre clavardage

    Clavardages

    Canadien-Bruins: notre clavardage

    Relisez notre clavardage du match entre le Canadien et les Bruins de Boston avec notre journaliste Guillaume Lefrançois. »

  • Cheveux gris à la ligne bleue du CH

    Sports

    Cheveux gris à la ligne bleue du CH

    Le Canadien est une équipe jeune, entend-on sur toutes les tribunes. Encore vendredi, après l'entraînement, Michel Therrien tenait ces propos. »

  • Allen arrive, Beaulieu écope

    Hockey

    Allen arrive, Beaulieu écope

    Michel Therrien aura recours à sept défenseurs, ce soir face aux Bruins de Boston alors que le Canadien accueillera en ses rangs le défenseur Bryan... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer