Bryan Murray heureux de continuer à travailler

Bryan Murray... (Archives PC)

Agrandir

Bryan Murray

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Toronto

Bryan Murray a remis au lendemain des traitements de chimiothérapie pour assister à une rencontre de la LNH, mardi, montrant une fois de plus qu'il reste en fonction comme d.g. des Sénateurs d'Ottawa, même s'il combat un cancer du côlon de stade 4.

Les médecins lui ont dit que le cancer est incurable, mais malgré tout, l'homme de 71 ans était dans un bon état d'esprit.

«Il y a des jours où je suis un peu fatigué, mais à part ça je me sens bien, a dit Murray, qui a perdu plus de 40 livres. C'est toujours agréable de s'impliquer et de voir ce qui se passe dans le hockey. J'espère continuer comme ça pendant longtemps encore.»

Les Sénateurs ont fait savoir pendant l'été que Murray souffrait d'un cancer et qu'il amorçait des traitements sans tarder. Dans un entretien télévisé la semaine dernière, Murray a révélé l'étendue des dommages: le cancer le rongeait depuis sept à 10 ans et il a fini par atteindre son foie et ses poumons.

Murray a dit s'être confié ainsi seulement pour mettre en lumière l'importance de subir une colonoscopie, qui aurait pu déceler le cancer plus tôt.

Son neveu Tim Murray, qui l'a déjà épaulé avec Ottawa et qui est maintenant le d.g. à Buffalo, a dit la semaine dernière qu'il a pris un rendez-vous à cet effet.

Bryan Murray dit que les médecins ont été conciliants en lui permettant presque de choisir lui-même ses journées de traitements. Ses adjoints Pierre Dorion et Randy Lee voyagent et recrutent davantage dans les circonstances, mais Murray ne veut pas abandonner ses tâches à cause du cancer.

«J'ai atteint l'âge de la retraite, a dit Murray. Ma femme me le dit depuis quatre ou cinq ans et elle a raison, mais je pense que c'est important de rester actif. Ça ne ferait pas de sens pour moi de rester sur le sofa à la maison. Eugene (Melnyk, le propriétaire) fait tout pour que tout se déroule normalement, et c'est ce que je souhaite.»

Murray est sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2015-16, mais il n'est pas encore prêt à penser à la prochaine campagne.

«Ça va dépendre de comment je me sens, dit-il. Je crois que le temps viendra où je vais me retirer, mais je vois beaucoup de bons jeunes joueurs dans notre organisation, et j'aimerais être là pour suivre leur progression.»

Le d.g. des Blackhawks de Chicago Stan Bowman, qui a lutté contre un lymphome de Hodgkin à compter de 2007, a dit qu'il est important de rester positif.

«Nous sommes tous derrière lui, a mentionné Bowman. Que ça concerne vous-même, de la famille ou des amis, ça fait partie des choses de la vie et il faut les affronter.»

Murray a fait écho à ce soutien de ses collègues du hockey.

«Parfois je me sens coupable de ne pas pouvoir tous leur répondre aussi rapidement que je voudrais, a t-il dit. J'essaie de le faire et je vais essayer de continuer de le faire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer