Revoici Alex Galchenyuk

Alex Galchenyuk (27) et Francis Bouillon (55).... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Alex Galchenyuk (27) et Francis Bouillon (55).

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'était le retour du Canadien à l'entraînement, hier à Brossard, et aussi le retour d'un type qu'on n'avait pas vu depuis une mèche: Alex Galchenyuk.

L'attaquant de 20 ans, absent du jeu depuis le 6 janvier en raison d'une fracture à la main droite, était de ce premier entraînement du Canadien depuis le début de la pause olympique. Travis Moen, blessé depuis le 2 février, y était aussi.

Le retour de Moen en vue du prochain match, au Centre Bell le 26 février face aux Red Wings de Detroit, ne fait plus de doute.

Dans le cas de Galchenyuk, c'est un peu plus compliqué. Mais sa présence hier semble indiquer qu'il sera prêt lui aussi lorsque son équipe va reprendre le collier, la semaine prochaine, devant les Wings.

«Ça fait du bien d'être de retour avec les gars, a expliqué l'Américain dans le vestiaire à Brossard. J'espère pouvoir être là [la semaine prochaine]. Avec ce type de blessure, c'est toujours difficile de prévoir. Tout ce que je sais, c'est que je me sens de mieux en mieux chaque jour. On verra bien ce qui va arriver.»

Le retour imminent de Galchenyuk, qui a récolté 23 points en 44 rencontres cette saison, va certes tomber à point pour un club montréalais qui est engagé dans une lutte difficile en vue d'une place en séries. À en juger par l'entraînement d'hier, le jeune joueur ne semble plus trop gêné par cette blessure à la main.

«C'est juste une question d'apprendre de nouveau à manier le bâton: ma tête sait quoi faire, mais ma main demeure hésitante, a-t-il ajouté. J'ai quand même l'impression d'aller dans la bonne direction.»

Moen a récupéré

Moen, lui, a dû s'absenter après une collision avec le poids lourd Dustin Byfuglien, des Jets de Winnipeg, début février au Centre Bell. Son retour est sans doute moins attendu que celui de Galchenyuk, mais cette situation laisse tout de même présager un engorgement du côté du quatrième trio du Canadien. Le genre de «beau problème» que ne déteste pas l'entraîneur Michel Therrien.

«Mon but est d'être prêt pour le prochain match contre Detroit au retour de la pause, a expliqué Moen. C'est bien d'avoir pu profiter de cette pause lors des Jeux olympiques, ça m'a permis de récupérer. J'aurais pu revenir au jeu avant la pause, mais je ne voulais prendre aucun risque. Cette pause est arrivée au bon moment.»

Le Canadien n'avait évidemment pas sa «vraie» formation sur la glace, hier à Brossard. Les joueurs au tournoi olympique de Sotchi ne sont toujours pas rentrés, ce qui a forcé l'équipe à demander de l'aide à quelques anciens, notamment le défenseur Patrice Brisebois et le gardien Jocelyn Thibault, qui ont tous deux pris part à l'entraînement avec le reste du club.

Notons par ailleurs que l'attaquant Brandon Prust a dû quitter l'entraînement en raison d'une blessure dont on ne connaît pas la gravité pour le moment.

Bournival: retour des symptômes

On n'attendait pas Michaël Bournival sur la patinoire hier, car il devait poursuivre son protocole de remise en forme à la suite de sa commotion cérébrale. Or, selon le Canadien, Bournival est toujours aux prises avec des symptômes. Mauvaise nouvelle pour l'attaquant recrue qui disait pourtant la semaine dernière que ces symptômes avaient disparu. Comme quoi, malgré ce qu'on entend parfois, il n'y a pas de « légères » commotions cérébrales...

- Marc Antoine Godin

Le bref retour de Jocelyn Thibault

En l'absence de Carey Price et de Peter Budaj, retenus à Sotchi, le Canadien a fait appel à l'ex-gardien Jocelyn Thibault ainsi qu'à Martin Houle, un ancien de l'organisation des Flyers de Philadelphie, pour protéger les filets à l'occasion de son retour à l'entraînement. « J'avais hâte de voir si j'allais être capable de suivre le rythme, a confié Thibault, qui s'occupe toujours du Phénix de Sherbrooke dans la LHJMQ. Je ne voulais pas avoir l'air fou parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas enfilé l'équipement. En fait, je suis maintenant plus à l'aise comme défenseur que comme gardien... » C'est à l'invitation de Stéphane Waite, un ami de longue date, que Thibault a accepté de se prêter à l'exercice.

- Marc Antoine Godin

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer