Qui remplacera Pierre Groulx chez le Canadien?

Sébastien Farrese (au centre) a veillé à la... (Photo fournie par Sébastien Farrese)

Agrandir

Sébastien Farrese (au centre) a veillé à la progression de plusieurs gardiens chez les Bulls de Belleville depuis son association avec l'équipe de la Ligue junior de l'Ontario en 2005. Il a travaillé avec Charlie Graham (à gauche) et Malcolm Subban au cours des deux dernières saisons.

Photo fournie par Sébastien Farrese

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les candidats à la succession de Pierre Groulx, l'entraîneur des gardiens du CH déchu, ne manquent pas.

On a évoqué le nom de François Allaire, jusqu'à ce que celui-ci accepte l'offre de son ancien élève Patrick Roy, au Colorado.

Les noms de Vincent Riendeau, actuel entraîneur des gardiens avec les Bulldogs de Hamilton, d'Eli Wilson, qui oeuvre auprès de Carey Price durant la saison morte, de David Marcoux, ancien entraîneur des gardiens des Flames de Calgary, et aussi de Stéphane Waite, entraîneur des gardiens des Blackhawks de Chicago, ont circulé dans les médias au cours des derniers jours.

Un candidat plus discret fait la navette entre Belleville et Montréal depuis quelques années et gravit les échelons assez rapidement dans le métier.

Sans tambour ni trompette, Sébastien Farrese a produit beaucoup de gardiens pour des organisations de la LNH au cours des dernières années, dont Malcolm Subban, repêché en première ronde par les Bruins de Boston l'an dernier.

Kevin Lalande (2006, Calgary), Mike Murphy (2008, Caroline), Eddie Pasquale (2008, Atlanta), Phillipp Grubauer (2010, Washington) et Subban en 2012 ont tous été repêchés par un club de la LNH après avoir joué pour lui, avec les Bulls de Belleville, dans la Ligue junior de l'Ontario.

Le lien intime qui lie Farrese à P.K. Subban, copain de Carey Price, pourrait-il être un autre atout non négligeable pour lui?

Joint hier au téléphone, Farrese a refusé de commenter le dossier, en précisant cependant qu'il gardera une oreille attentive à toute offre du Canadien.

«Mon rêve est évidemment d'atteindre la LNH», a-t-il dit.

De Laval à Belleville

Le parcours de Farrese, 37 ans, est intéressant. Il travaillait avec l'entraîneur et ancien gardien de la LNH Dominic Roussel, dans la région de Laval-Laurentides-Lanaudière, lorsqu'il a obtenu le poste à Belleville, en 2005.

Roussel oeuvrait auprès des Bulls, mais son emploi l'a contraint à abandonner son poste. Il a recommandé Farrese au DG George Burnett. Farrese a abandonné son emploi à temps plein dans le milieu de la construction à Laval pour s'installer à Belleville.

Son travail n'est pas passé inaperçu. Hockey Canada l'a embauché quelques saisons plus tard pour travailler avec les équipes des moins de 20 ans et des moins de 18 ans, et aussi avec l'équipe nationale féminine. Il y oeuvre toujours.

Comme une majorité d'entraîneurs de gardiens de sa génération, Farrese s'adapte au style de ses gardiens, et non le contraire.

Malcolm Subban, par exemple, est un gardien athlétique qui se fie à ses réflexes et garde les buts le long de sa ligne rouge, à la manière d'Henrik Lundqvist. Mais il a aussi dirigé des gardiens dont le style s'apparentait davantage à celui de Carey Price, qui aime défier les tireurs.

Au cours d'une entrevue accordée à La Presse en 2011, Farrese déclarait avoir taquiné régulièrement P.K. Subban à propos du français.

«On lui apprenait le français avec les autres joueurs franco-ontariens du club, dit-il. On le taquinait en lui disant qu'il allait devoir parler plus que Saku Koivu.»

Farrese ira-t-il rejoindre P.K. Subban à Montréal?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer