• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Kovalev: «Je viens de vivre deux semaines difficiles» 

Kovalev: «Je viens de vivre deux semaines difficiles»

Alex Kovalev espère jouer en Europe l'an prochain.... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Alex Kovalev espère jouer en Europe l'an prochain. «Je me remets encore de ce qui s'est passé (avec les Panthers). C'était inattendu et c'est dur à avaler.»

Photo Robert Skinner, La Presse

Partager

L'automne dernier, alors que le lock-out battait son plein, Alex Kovalev avait confirmé sa participation à la Classique des Étoiles. C'était avant qu'il ne signe un contrat d'un an avec les Panthers de la Floride.

Mais dans un curieux revirement de situation, l'Artiste a été en mesure d'honorer sa présence au Centre Bell, dimanche, puisqu'il a officiellement annoncé sa retraite jeudi.

Même s'il pouvait de nouveau enfiler le chandail tricolore et recevoir les applaudissements de la foule, Kovalev n'avait pas le coeur à la fête.

«Je suis content d'être venu parce que c'est pour une bonne cause, mais je ne suis pas du tout prêt pour ce genre d'événement, a-t-il confié. J'ai le sentiment que je peux encore jouer la vraie game. C'est la raison pour laquelle j'espère jouer en Europe la saison prochaine.»

En raison de la saison écourtée, Kovalev croyait qu'il allait au moins pouvoir terminer la saison et déterminer par la suite s'il continuait de jouer ou non. Mais le jour de ses 40 ans, les Panthers l'ont appelé pour l'aviser de ne pas se présenter au prochain match.

«Je viens de vivre deux semaines difficiles, a raconté l'ancien du Canadien. Je ne comprends toujours pas ce qui s'est passé. Ce qu'on m'a dit ne faisait pas de sens. On m'a dit que je ne contribuais pas suffisamment aux deux premiers trios, mais que, par respect pour moi, on ne voulait pas m'employer sur un troisième ou un quatrième trio.»

«Je reconnais que les Panthers m'ont donné la chance de revenir dans la LNH, mais ce n'est pas agréable que les termes de notre retraite soient dictés par quelqu'un d'autre.»

Si Kovalev envisage de jouer en Suisse la saison prochaine - «je n'irai pas dans la KHL, la politique y est pire qu'ici» - il n'est pas dit qu'il décrochera pour de bon du hockey.

«Je me remets encore de ce qui s'est passé. C'était inattendu pour moi et c'est dur à avaler. J'espère rencontrer des gens qui m'aideront à me changer les idées ou à me trouver du boulot ailleurs que dans le hockey. Car les quatre dernières années ont été difficiles pour moi. J'ai besoin d'une pause.»

Kovalev n'aura disputé que 14 matchs cette saison au cours desquels il a inscrit deux buts et ajouté trois mentions d'aide.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer