• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Robert Mayer place les Bulldogs dans une étrange position 

Robert Mayer place les Bulldogs dans une étrange position

Le gardien des Bulldogs Robert Mayer quittera l'organisation... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Le gardien des Bulldogs Robert Mayer quittera l'organisation du Canadien au terme de la saison pour aller jouer avec le HC Bienne, en Suisse.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partager

L'organisation du Canadien n'a aucune profondeur à la position de gardien et l'annonce du départ de Robert Mayer, qui jouera l'an prochain avec le HC Bienne en Suisse, diminuera encore davantage les effectifs devant le filet.

La décision du gardien des Bulldogs est d'autant plus étonnante qu'il n'a jamais été aussi proche d'un poste à Montréal, ayant délogé Cédrick Desjardins du poste de numéro un à Hamilton.

Sans compter que Peter Budaj, l'adjoint de Carey Price, deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la saison.

«Je suis au courant de tout ça, a répondu Mayer de façon évasive.

«C'est simplement une décision que j'ai prise et il faut que je vive avec.»

Dans ce contexte, la transaction qui a envoyé Desjardins au Lightning de Tampa Bay en retour de Dustin Tokarski, la semaine dernière, tombe drôlement bien. Étant donné que Desjardins bénéficiera de l'autonomie complète l'été prochain, les Bulldogs s'assurent au moins d'un gardien établi en vue de l'an prochain.

Le CH n'aura qu'à soumettre une offre qualificative à Tokarski pour retenir ses services.

Ce qu'on a appris du Tricolore, c'est que l'échange de Tokarski n'avait rien à voir avec la décision de Mayer de quitter le Tricolore au terme de la présente campagne. En fait, c'est plutôt le Lightning qui a approché le Tricolore dans le but de rapatrier Desjardins, qui a déjà fait partie de l'organisation floridienne pendant deux ans.

«Nous estimions que nous étions mieux avec Cédrick qu'avec Tokarski», a confirmé Julien BriseBois, l'adjoint au DG Steve Yzerman à Tampa.

Situation délicate à gérer

Ce n'est qu'après la transaction que Mayer a informé son entraîneur-chef Sylvain Lefebvre de ses plans d'avenir. Il a également précisé à La Presse, vendredi matin, que son transfert en Ligue A de Suisse n'était pas motivé par les plus récents mouvements de personnel.

Sylvain Lefebvre est maintenant placé dans une drôle de situation où le gardien qui a gagné sa confiance durant l'année a un pied dans la porte. Les Bulldogs ne seront-ils pas tentés de développer davantage Tokarski plutôt que de continuer d'investir dans Mayer?

«Mon travail est de faire en sorte que l'équipe gagne des matchs et je n'aurai aucune hésitation à faire appel à lui, a répondu Lefebvre. Robert nous a rendu de grands services cette saison et ses coéquipiers continuent de le considérer comme un membre de l'équipe à part entière.»

Et Tokarski dans tout ça?

Tokarski, un choix de cinquième ronde du Lightning en 2008, amorcera le match de ce soir au Centre Bell face aux Americans de Rochester.

Sa feuille de route n'est pas vilaine: Coupe Memorial avec les Chiefs de Spokane en 2008, médaille d'or avec le Canada au Championnat mondial junior de 2009 et Coupe Calder avec les Admirals de Norfolk l'an dernier.

Mais au-delà de la présence de nombreux jeunes gardiens dans les filiales du Lightning, quelque chose a dû se produire pour que le gardien de 23 ans disparaisse des plans.

«Si nous devions rappeler un gardien en raison d'une blessure, nous n'avions aucune option avec laquelle nous étions à l'aise», a expliqué Yzerman au moment de la transaction.

«J'ai lu ces commentaires-là, a dit Tokarski. J'ai été surpris par la façon dont il a géré cette situation, mais c'est hors de mon contrôle. Je préfère me concentrer sur les aspects positifs de la chose, à commencer par le fait de jouer pour une équipe qui veut de moi.»

Tokarski s'est dit d'autant plus surpris de la transaction que les choses allaient relativement bien à Syracuse. En dépit d'un petit passage à vide, le Crunch se maintenait tout près du premier rang.

Mais le gardien de 5'11 et 198 livres entend maintenant profiter de l'opportunité qui s'offre à lui au sein d'une organisation qui manque de gardiens.

«Mon plan est d'atteindre la LNH, a-t-il dit. Je suis ici pour l'instant, je veux terminer la saison en force, avoir un bon été d'entraînement et faire ouvrir des yeux au prochain camp.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer