Jonathan Huberdeau n'a pas oublié le triomphe des Sea Dogs de 2011

Jonathan Huberdeau a mené les Sea Dogs de... (Photo Darren Calabrese, archives PC)

Agrandir

Jonathan Huberdeau a mené les Sea Dogs de Saint-Jean à la conquête de la Coupe Memorial en 2011.

Photo Darren Calabrese, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kyle Cicerella
La Presse Canadienne
Windsor, Ont.

Jonathan Huberdeau se souvient très bien de la seule conquête de la Coupe Memorial de l'histoire des Sea Dogs de Saint-Jean, au printemps de 2011.

Les champions de la Ligue de hockey junior majeur du Québec détenaient une avance de 2-1 tard dans le duel ultime contre les St. Michael's Majors de Mississauga, l'équipe-hôtesse.

Huberdeau s'est détaché de son couvreur, a accepté une passe de son coéquipier Zack Phillips lors d'une attaque à deux contre un et après une belle manoeuvre, il a inscrit le filet d'assurance avec moins de quatre minutes à jouer.

«Il m'a fait une très belle passe et ç'a scellé l'issue du match, se souvient Huberdeau. Il restait encore trois minutes à écouler, mais vous êtes toujours beaucoup plus confiants avec une avance de deux buts, plutôt qu'un.»

Huberdeau et les Sea Dogs formaient une puissance de la LHJMQ en 2010-2011, complétant le calendrier régulier au sommet du classement général avec un dossier de 58-7-3. Pendant les séries éliminatoires, ils n'ont subi que trois revers et ont balayé deux de leurs quatre séries.

La formation était dirigée par Gerard Gallant, qui amorcera une nouvelle étape de sa vie professionnelle en prenant les commandes des Golden Knights de Las Vegas cette saison, et l'alignement comptait de nombreux espoirs professionnels.

Du groupe, Huberdeau a été le premier choisi en 2011, au troisième rang par les Panthers de la Floride. Le défenseur Nathan Beaulieu a été réclamé 17e par le Canadien de Montréal, tandis que le Wild du Minnesota jetait son dévolu sur Phillips au 28e échelon.

L'ailier Tomas Jurco a été sélectionné en deuxième ronde, 35e par les Red Wings de Detroit, tandis que les défenseurs Éric Gélinas et Simon Després avaient été réclamés l'année précédente.

«Nous avions une équipe hors de l'ordinaire. Nous savions que nous avions une bonne chance de gagner et c'est ce que nous avons fait, souligne Huberdeau. Ce fut une période vraiment plaisante. Encore aujourd'hui, il nous arrive de nous retrouver et de passer du temps ensemble. Ça en dit beaucoup.»

La saison 2011 a été importante pour Huberdeau, qui a établi un record d'équipe avec 105 points en 67 matchs, alors qu'il était âgé de 17 ans. Le hockeyeur de Saint-Jérôme a été nommé joueur le plus utile des séries de la LHJMQ, et a mérité le même honneur à l'issue du tournoi de la Coupe Memorial. Il a ensuite participé au camp d'évaluation de la LNH, avant d'entendre son nom résonner dans les quatre coins du Xcel Energy Center, à St. Paul, au Minnesota.

«Tu n'as même pas le temps de le réaliser, ou même de penser à la conquête de la Coupe Memorial, mais ce fut une assez bonne année pour moi», admet-il.

Cette saison, les Sea Dogs participent à un troisième tournoi de la Coupe Memorial après des séries éliminatoires plus étincelantes encore que celles de 2011. La troupe de Danny Flynn a balayé trois de ses quatre séries, dont la finale contre l'Armada de Blainville-Boisbriand, et n'a perdu que deux matchs.

Vendredi soir, les Sea Dogs croiseront le fer avec les Otters d'Erie en demi-finale. Les vainqueurs retrouveront les Spitfires de Windsor, l'équipe-hôtesse, en grande finale dimanche.

Huberdeau n'a pas cessé de suivre son ancienne équipe depuis son passage chez les professionnels en 2012. Il a même assisté à quelques rencontres des Sea Dogs pendant les séries éliminatoires, en guise de soutien à l'organisation avec laquelle il a joué pendant quatre saisons.

«Je les regarde beaucoup, mentionne Huberdeau. C'est toujours plaisant de suivre ton ancienne équipe et c'est agréable de voir qu'ils ont une chance de gagner cette année.»

Cinq joueurs de l'édition 2010-2011 des Sea Dogs ont fait leur chemin à titre de réguliers dans la LNH, et Huberdeau a mérité le trophée Calder remis à la recrue par excellence, en 2013.

Avec du recul sur sa propre carrière et sur l'exploit des Sea Dogs, il réalise à quel point cette saison a été remarquable.

«Quand vous évoluez au niveau junior, vous voulez remporter la Coupe Memorial, et de l'avoir gagnée, c'est ce que je retiens de 2011, admet Huberdeau. C'était spécial. Quand vous avez la chance de soulever le trophée au-dessus de votre tête, il s'agit d'un moment spécial. Et je m'en souviendrai toujours.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer