1res coupures d'ÉCJ: Gauthier et Morin sont saufs

La troupe de l'entraîneur Benoit Groulx entamera son... (PHOTO CHRIS YOUNG, PC)

Agrandir

La troupe de l'entraîneur Benoit Groulx entamera son tournoi au Centre Bell, le 26 décembre, en affrontant la Slovaquie.

PHOTO CHRIS YOUNG, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TORONTO) Il aura fallu quatre jours à Benoît Groulx et ses adjoints pour voir quels joueurs étaient de trop au camp final d'Équipe Canada junior (ECJ). Dimanche, dans un hôtel de Toronto, cinq d'entre eux ont reçu leur congé et ont défilé devant les médias la tête basse.

Aucun Québécois n'a été largué pour l'instant, même pas le défenseur Samuel Morin et l'attaquant Frédérik Gauthier, les plus susceptibles d'être retranchés. Ce sont plutôt les avants Morgan Klimchuk, Nick Baptiste et Rémi Elie ainsi que les défenseurs Travis Sanheim et Chris Bigras qui ont été remerciés. ECJ compte maintenant 25 joueurs et doit se rendre à 22. Mais l'équipe espère encore que Curtis Lazar ou Bo Horvat reçoive un congé dans la Ligue nationale.

«Ce n'est vraiment pas la partie préférée de mon travail», a soupiré Groulx, quelques minutes après le départ des joueurs. Certains ne cachaient pas leur peine, comme Sanheim, qui avait les yeux rougis.

Groulx n'a pas voulu dire quand aurait lieu la prochaine ronde de suppressions. Chose certaine, il s'est montré rassurant pour Morin. Le défenseur à l'imposant gabarit n'est plus très loin de la formation puisqu'un seul des huit défenseurs restants perdra son poste.

«J'ai beaucoup aimé Samuel Morin, assure Groulx. Il a été blessé cette saison et a joué peu de matchs, et je trouve que dans les circonstances il se débrouille bien.»

L'entraîneur s'est montré moins avenant pour Frédérik Gauthier. «Frédérik se retrouve dans un peloton de joueurs qui devront se battre pour leur place», a prévenu Groulx, en faisant mention des quelques attaquants costauds mais moins créatifs que compte l'équipe.

Vendredi contre la Russie

L'attaquant de l'Océanic de Rimouski, qui s'était taillé une place avec ECJ l'année dernière, a pourtant connu deux bons matchs préparatoires. Samedi et dimanche, la sélection canadienne s'est mesurée aux meilleurs joueurs universitaires de Toronto.

Les matchs n'ont pas été très compétitifs. Samedi, avec Zachary Fucale devant les buts, ECJ l'a emporté 10-3. Dimanche, avec Eric Comrie devant le filet, l'équipe l'a emporté 6-0. Pour les deux matchs, Groulx avait laissé de côté ses meilleurs joueurs. Max Domi, Sam Reinhart et Anthony Duclair ont en effet été laissés de côté, tout comme Connor McDavid, qui se remet d'une blessure à la main droite.

Les attaquants Robby Fabbri, Brayden Point et Jake Virtanen se sont démarqués. Mais Frédérik Gauthier a aussi connu de bons matchs. Il a amassé un point dans chacun d'entre eux, s'est démarqué sur le désavantage numérique et a bien rempli le rôle qui lui est demandé en se positionnant devant le filet adverse. On saura dans les prochains jours si ce sera suffisant.

ECJ va maintenant se contenter d'entraînements pour les prochains jours. Le premier véritable test vient vendredi lors d'un match hors concours contre la Russie, disputé à Toronto. L'équipe va ensuite se mesurer à la Suède dimanche à Ottawa. Son dernier match amical va avoir lieu le 23 décembre contre la Suisse, au Centre Bell à Montréal.

Le tournoi commence quant à lui le 26 décembre, toujours au Centre Bell, contre la Slovaquie.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer