Tiger Woods dit ne plus ressentir de douleur

Tiger Woods effectuera un autre retour à la compétition... (Photo Kyle Terada, USA Today Sports)

Agrandir

Tiger Woods effectuera un autre retour à la compétition ce week-end, au Défi mondial Hero, son premier tournoi en près de 10 mois.

Photo Kyle Terada, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
Nassau, Bahamas

Pendant de nombreuses années, Tiger Woods a eu recours à des anti-inflammatoires pour endurer ses maux de dos, résultats de plusieurs interventions chirurgicales. Ces jours sont maintenant derrière lui.

Sa prise de médicaments a mené à son arrestation, en mai dernier, pour conduite avec les facultés affaiblies, un épisode qu'il met sur le compte d'un cocktail de médicaments.

«J'aime la vie maintenant», a affirmé mardi l'homme de 41 ans.

Woods effectue un autre retour à la compétition ce week-end, au Défi mondial Hero, un tournoi à 18 joueurs, son premier en près de 10 mois. Surtout, il s'agit de son premier depuis qu'il a subi une intervention chirurgicale visant à lui fusionner deux vertèbres, sa quatrième opération au dos.

Les premières indications laissent croire que Woods est bien meilleures dispositions que lorsqu'il était revenu au jeu il y a un an. Selon ceux qui ont joué avec lui au cours des dernières semaines, son élan est plus rapide et plus fluide, tandis que Woods semble heureux et en santé.

Woods a touché le fond du baril en mai dernier, quand il a été arrêté et accusé de conduite avec les facultés affaiblies en Floride. Les rapports toxicologiques ont démontré qu'il était sous l'influence de médicaments antidouleur, contre l'insomnie et l'anxiété, ainsi que l'ingrédient actif de la marijuana.

Il a plus tard rejoint un programme de déjudiciarisation, une entente offerte à plusieurs accusés du comté de Palm Beach qui en sont à leur première offense pour conduite avec les facultés affaiblies.

«Je suis passé au travers et je me sens super bien, a-t-il déclaré. Plusieurs amis m'ont aidé. Je n'avais pas réalisé à quel point mon dos était en mauvais état. De la façon dont je me sens aujourd'hui, j'ai peine à imaginer que je vivais comme je le faisais, avec un pied amoché, mon dos amoché et toutes ces heures de sommeil perdues en raison de toute cette douleur.»

Woods a déclaré au sujet de son arrestation qu'il «tentait de s'éloigner de la douleur».

«Je tentais de trouver le sommeil, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps en raison de tout ce que je vivais à l'époque, a expliqué l'homme aux 79 titres sur le circuit de la PGA. Tandis que mon dos a pris du mieux, j'ai pu dormir davantage. La douleur ne court plus jusque dans ma jambe et je n'ai plus de spasmes. Tout cela est derrière moi.»

Woods n'a pas gagné de tournoi depuis l'Invitation Bridgestone de 2013, possiblement la dernière fois où il a été suffisamment en santé. Il se trouve toujours à trois victoires de la marque établie par Sam Snead.

Après ce tournoi, il a commencé à éprouver des maux de dos, qui ont entraîné trois chirurgies et un calendrier bien espacé. La première a été effectuée une semaine avec le Tournoi des Maîtres 2014. Depuis, il a effectué quatre retour à la compétition à la suite d'opérations ou de pauses pour guérir.

La quatrième intervention a servi à fusionner deux vertèbres dans le bas de son dos. Il s'agissait bien plus d'améliorer sa qualité de vie que de tenter de lui faire gagner un autre tournoi de golf. Le fait qu'il dispute un premier tournoi sept mois après cette intervention est un boni.

«Je me suis ennuyé de jouer au golf pour le plaisir, a avoué Woods. Je n'avais pas fait cela en deux ans. Je jouais neuf trous ici et 18 là, ensuite, je devais me reposer pendant trois jours parce que mon dos me faisait souffrir.»

Woods était revenu au jeu dans ce même tournoi il y a un an. Même s'il avait terminé au 15e rang, il avait réussi 24 birdies, donnant espoir à ses partisans. Il n'a jamais parlé de quelque douleur que ce soit l'an dernier, pas plus qu tournoi de Torrey Pines, en janvier. Il s'est ensuite envolé pour Dubaï et s'est retiré après un 77, en raison de spasmes au dos.

La différence cette fois, c'est que Woods se sent à l'aise d'effectuer tous les coups.

«Je n'avais pas réalisé à quel point mon dos s'était déterioré et à quel point je grimaçais, que j'étais lent. Je ne l'avais pas réalisé parce que la dégradation s'est faite de façon lente et progressive. Je croyais jouer du golf décent, j'ai remis quelques bonnes cartes, mais avec le recul, je réalise à quel point je n'avais pas grand-chose qui allait bien.»

Le tournoi se met en branle jeudi. Ce sera la première fois depuis le 3 février, à Dubaï, que Woods doit compter tous ses coups.

«J'ai juste hâte de jouer ces quatre rondes afin de mieux comprendre où je me situe présentement.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer