• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Le légendaire golfeur Arnold Palmer est décédé 

Le légendaire golfeur Arnold Palmer est décédé

  • Arnold Palmer salue la foule après avoir donné le coup d'envoi du Tournoi des Maîtres en 2007. (Photo archives Reuters)

    Plein écran

    Arnold Palmer salue la foule après avoir donné le coup d'envoi du Tournoi des Maîtres en 2007.

    Photo archives Reuters

  • 1 / 17
  • Arnold Palmer en action à l'Omnium des États-Unis en 1966. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer en action à l'Omnium des États-Unis en 1966.

    Photo archives AP

  • 2 / 17
  • Arnold Palmer (à droite) reçoit le célèbre veston vert des mains de Jack Nicklaus après avoir remporté le Tournoi des Maîtres en 1964. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer (à droite) reçoit le célèbre veston vert des mains de Jack Nicklaus après avoir remporté le Tournoi des Maîtres en 1964.

    Photo archives AP

  • 3 / 17
  • Arnold Palmer (à gauche) en compagnie de Jack Nicklaus et Gary Player au Tournoi des Maîtres en 2014. (Photo Mike Blake, REUTERS)

    Plein écran

    Arnold Palmer (à gauche) en compagnie de Jack Nicklaus et Gary Player au Tournoi des Maîtres en 2014.

    Photo Mike Blake, REUTERS

  • 4 / 17
  • Arnold Palmer avec la Claret Jug après avoir remporté l'Omnium britannique en 1961. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer avec la Claret Jug après avoir remporté l'Omnium britannique en 1961.

    Photo archives AP

  • 5 / 17
  • Arnold Palmer a remporté 62 victoires sur le circuit de la PGA. (PHOTO Ferd Kaufman, ARCHIVES AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer a remporté 62 victoires sur le circuit de la PGA.

    PHOTO Ferd Kaufman, ARCHIVES AP

  • 6 / 17
  • Arnold Palmer est photographié en 2005 à Toronto avec une statue commémorant le 50e anniversaire de sa première victoire sur le circuit de la PGA. (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

    Plein écran

    Arnold Palmer est photographié en 2005 à Toronto avec une statue commémorant le 50e anniversaire de sa première victoire sur le circuit de la PGA.

    PHOTO ARCHIVES REUTERS

  • 7 / 17
  • Arnold Palmer lors de sa quatrième victoire au Tournoi des Maîtres en 1964. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer lors de sa quatrième victoire au Tournoi des Maîtres en 1964.

    Photo archives AP

  • 8 / 17
  • Arnold Palmer salue les spectateurs durant le concours de normales 3 avant le Tournoi des Maîtres de 2010. (Photo Gary Hershorn, REUTERS)

    Plein écran

    Arnold Palmer salue les spectateurs durant le concours de normales 3 avant le Tournoi des Maîtres de 2010.

    Photo Gary Hershorn, REUTERS

  • 9 / 17
  • Arnold Palmer en action en 1976. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer en action en 1976.

    Photo archives AP

  • 10 / 17
  • Arnold Palmer en 1962 (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer en 1962

    Photo archives AP

  • 11 / 17
  • Arnold Palmer (à droite) et Jack Nicklaus en 1972. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer (à droite) et Jack Nicklaus en 1972.

    Photo archives AP

  • 12 / 17
  • Arnold Palmer avec Jack Nicklaus au Tournoi des Maîtres en 2015. (Photo archives AFP)

    Plein écran

    Arnold Palmer avec Jack Nicklaus au Tournoi des Maîtres en 2015.

    Photo archives AFP

  • 13 / 17
  • Arnold Palmer jouant une ronde de golf en compagnie du président des États-Unis Dwight Eisenhower en 1960. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer jouant une ronde de golf en compagnie du président des États-Unis Dwight Eisenhower en 1960.

    Photo archives AP

  • 14 / 17
  • Arnold Palmer avec Tiger Woods en 2001. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer avec Tiger Woods en 2001.

    Photo archives AP

  • 15 / 17
  • Arnold Palmer en 1960. (Photo archives AP)

    Plein écran

    Arnold Palmer en 1960.

    Photo archives AP

  • 16 / 17
  • Arnold Palmer embrasse son épouse Kathleen Gawthrop sur le vert du premier trou de l'Omnium britannique en 2015. (Photo archives REUTERS)

    Plein écran

    Arnold Palmer embrasse son épouse Kathleen Gawthrop sur le vert du premier trou de l'Omnium britannique en 2015.

    Photo archives REUTERS

  • 17 / 17

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pittsburgh

Arnold Palmer a charmé les foules avec son attitude décontractée, étant autant à l'aise avec les présidents américains que les amateurs de golf. Le «King» est décédé dimanche à Pittsburgh. Il était âgé de 87 ans.

Le président d'Arnold Palmer Enterprises, Alastair Johnson, a confirmé que Palmer était décédé dimanche après-midi des complications d'un problème cardiaque. Johnson a indiqué que Palmer avait été admis dans un hôpital, jeudi, pour subir une chirurgie cardiovasculaire, mais qu'il avait faibli dans les derniers jours.

Palmer fait partie des personnages les plus importants de l'histoire du golf et son influence va bien au-delà de ses sept titres majeurs et 62 victoires sur le circuit de la PGA. Beau garçon, son sourire en coin et son style sans peur sur les allées ont fait de lui une figure populaire du golf pour tous. Sa montée en popularité a aussi coïncidé avec l'arrivée de la télévision dans la majorité des domiciles, un mariage parfait pour un développement sans précédent du golf.

«Si ce n'était pas d'Arnold, le golf ne serait pas aussi populaire de nos jours, avait déclaré Tiger Woods en 2004, quand Palmer en était à sa dernière participation au Tournoi des Maîtres. Il est celui qui a transformé ce sport comme un événement à ne pas manquer à la télévision. Son flair, son enthousiasme, sa manière de jouer ont ajouté une touche de divertissement au golf.

«Et c'est pour ça qu'il était le roi.»

À l'extérieur des terrains de golf, Palmer est aussi un pionnier en matière de marketing sportif, pavant la voie pour de nombreux autres athlètes qui ont touché des millions de dollars en commandites. Environ 40 ans après sa dernière victoire sur le circuit de la PGA, il était toujours un des golfeurs les mieux payés.

«Merci Arnold pour ton amitié, tes conseils et les nombreux rires, a déclaré Woods dimanche soir par le biais de son compte Twitter. Sa philanthropie et son humilité font partie de sa légende. Il est difficile d'imaginer le golf sans toi ou quelqu'un plus important que le «King» pour ce sport.»

Sur les parcours de golf, Palmer est une légende non pas pour ses nombreuses victoires, mais pour la manière qu'il les a acquises.

Il levait ses pantalons, jetait sa cigarette et attaquait le fanion. Avec ses puissantes mains autour de son bâton, Palmer cognait la balle de toutes ses forces et il plissait ensuite les yeux pour la suivre.

«Quand il frappe la balle, la terre tremble», a déjà dit Gene Littler.

Palmer a effacé un retard de sept coups pour remporter l'Omnium des États-Unis. Il a aussi déjà gaspillé une avance de sept coups sur le neuf de retour pour perdre l'Omnium des États-Unis.

Il n'y avait pas de moments ennuyants.

«Je suis content d'avoir pu accomplir autant de choses au golf, a dit Palmer en 2008, deux ans après sa dernière participation officielle à un tournoi. Mais j'aimerais pouvoir penser que mon héritage va au-delà de ça.»

Palmer a connu du succès dans la conception de parcours de golf, dans le développement d'une collection de vin et d'une collection de vêtements avec comme logo un parapluie.

Il a aussi une consommation qui porte son nom: l'Arnold Palmer, un mélange de thé glacé et de limonade. Padraig Harrington se souvient avoir été dans un restaurant italien de Miami et avoir entendu un client en commander un.

«Pensez-y, a raconté Harrington. Vous n'allez pas entendre quelqu'un commander un "Tiger Woods" dans un bar. Vous pouvez commander un "Arnold Palmer" et le barman - il était un jeune homme - va savoir exactement ce que vous voulez. Il est dans une ligue à part.»

Né le 10 septembre 1929 à Latrobe, en Pennsylvanie, Palmer était le plus vieux de quatre enfants. Son père, Deacon, est devenu responsable de l'entretien du gazon au Latrobe Country Club en 1921 et le pro du club en 1933.

Palmer est devenu membre de la PGA en 1955 et a gagné l'Omnium canadien, le premier de ses 62 titres. Il a gagné quatre vestons verts à l'Augusta National, ainsi que l'Omnium britannique en 1961 et 1962 et l'Omnium des États-Unis en 1960.

Seulement quatre golfeurs ont gagné plus de tournois de la PGA que Palmer - Sam Snead, Jack Nicklaus et Woods.

Les golfeurs canadiens Mike Weir et Graham DaLaet ont aussi tenu à rendre un dernier hommage à cette idole du golf par l'entremise de leur compte Twitter.

«Tout le monde sait à quel point M. Palmer est un grand champion, mais pour avoir eu l'occasion de passer du temps avec lui, il était un meilleur être humain encore», pouvait-on lire sur le compte de Weir, qui a lui aussi remporté le Tournoi des Maîtres, en 2003.

DeLaet a réagi en mentionnant «qu'Arnold était une des personnes très spéciales au sein de notre sport. Il traitait tout le monde avec tellement de respect. Je suis fier de dire que j'ai pu rencontrer le «King'. Repose en paix».

La première épouse de Palmer, Winning, est décédée en 1999. Ils ont eu deux filles et son petit fils, Sam Saunders, joue sur la PGA. Palmer a épousé Kathleen (Kit) Gawthrop en 2005.

Palmer a appris qu'il souffrait du cancer de la prostate en 1997. Il était de retour sur les parcours quelques mois plus tard, saluant les partisans avec le même sourire.

«Je ne veux pas être un héros, a dit Palmer, ajoutant que trop en avait été fait concernant son retour après avoir battu le cancer. Je veux seulement jouer au golf.»

Il s'agit peut-être de sa véritable épitaphe. Palmer a vécu pour jouer.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer