• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Russell Knox remporte le Tournoi des Champions HSBC 

Russell Knox remporte le Tournoi des Champions HSBC

Russell Knox... (Photo AP)

Agrandir

Russell Knox

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
SHANGHAI

Russell Knox a levé ses deux bras dans les airs, fermé ses yeux et retroussé sa tête vers le ciel, comme s'il ne pouvait croire ce qu'il venait tout juste d'accomplir.

Depuis 1999, année de l'instauration du Championnat du monde de golf, personne n'avait gagné à ses débuts. Knox n'était pas admissible au Tournoi des champions HSBC jusqu'à ce qu'il obtienne une invitation à titre de remplaçant, ce qui l'a mené à un sprint effréné pour obtenir, à temps pour jouer, un visa lui permettant de se rendre en Chine.

En sortant du chalet du Sheshan International dimanche, alors qu'il partageait le premier rang après 54 trous, Knox a remarqué une affiche sur laquelle se trouvaient les noms et les photos d'anciens gagnants du tournoi - Phil Mickelson et Martin Kaymer, Dustin Johnson et Bubba Watson.

«Tous ceux qui gagnent ce tournoi sont des super-vedettes, a déclaré Knox. Je savais que ce serait la journée la plus difficile de ma vie.»

Pour un Écossais de 30 qui n'avait jamais gagné en 92 tentatives sur le circuit de la PGA, Knox a donné l'impression que ce fut facile. Il a brisé une égalité à cinq au sommet grâce à deux oiselets pour amorcer le neuf de retour, et a été impeccable par la suite en route vers une ronde finale de 68, quatre coups sous la normale, et une victoire par deux coups sur Kevin Kisner.

Ce triomphe a permis à Knox de s'enrichir de 1,4 million $ et de recevoir une première invitation au Tournoi des Maîtres, entre autres suppléments.

«J'ai toujours pensé que ma première victoire surviendrait lors d'un tournoi de prestige, a déclaré Knox, auteur d'un score cumulatif de 268, 20 coups sous la normale. Mais ça va me prendre du temps à réaliser celle-là.»

Knox a joué en compagne de Johnson, dont la puissance des coups peut être si intimidante que l'Écossais ne l'a pas regardé effectuer un seul coup pendant 12 trous. Dans le groupe devant se trouvait Jordan Spieth, qui se dirigeait vers le premier rang du classement mondial. Et les applaudissements nourris étaient réservés à Li Haotong, le golfeur de 20 ans de Shanghai qui a été accueilli telle une star rock lors d'une ronde finale complètement folle, qui s'est conclue avec la meilleure performance jamais réalisée par un Chinois lors d'un tournoi de la PGA.

«Ce fut incroyable pour moi cette semaine, a déclaré Li. Pour moi, c'est très, très gros.»

Li a terminé à cinq coups du sommet, tout comme le Britannique Matthew Fitzpatrick (67), Spieth (70) et l'Américain Patrick Reed (70).

En se classant septième, Spieth a repris possession du premier échelon du classement mondial.

Quant à Kisner, il a dû se contenter du deuxième rang pour la quatrième fois de la saison, après avoir perdu trois tournois en prolongation.

«C'est correct, a déclaré Kisner. Je vais continuer de terminer au deuxième rang, et je vais continuer d'être au plus fort de la lutte, et je sais que j'en gagnerai un.»

Seul Canadien en lice, Richard T. Lee a joué 71 dimanche pour un total de 284.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer