• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Championnat WGC-Accenture: une affaire d'orgueil... et d'endurance 

Championnat WGC-Accenture: une affaire d'orgueil... et d'endurance

Tiger Woods présente une fiche intéressante de 33-9... (Photo Matt Sullivan, Reuters)

Agrandir

Tiger Woods présente une fiche intéressante de 33-9 dans ce tournoi qu'il a remporté trois fois, mais il n'a pas franchi la deuxième ronde depuis sa victoire en 2008.

Photo Matt Sullivan, Reuters

Partager

La plupart des meilleurs joueurs du monde sont en Arizona cette semaine pour le Championnat WGC-Accenture, une compétition disputée en match play (partie par trous). La dernière Coupe Ryder a rappelé combien les joueurs européens étaient à l'aise dans ces tournois et les Américains n'ont remporté que deux des sept derniers championnats.

Tiger Woods présente une fiche intéressante de 33-9 dans ce tournoi qu'il a remporté trois fois, mais il n'a pas franchi la deuxième ronde depuis sa victoire en 2008. Et Hunter Mahan, impressionnant vainqueur l'an dernier - il n'a eu à jouer que 79 trous en cinq rondes pour atteindre la finale - n'a encore rien fait qui vaille cette saison.

De plus, Brandt Snedeker et Phil Mickelson ont préféré récupérer après un début de saison qui leur permet d'occuper les deux premiers rangs du classement de la Coupe FedEx. Mickelson, qui n'est pas vraiment à l'aise en match play, n'a pris part au tournoi qu'une fois en quatre ans, prétextant qu'il est disputé en même temps que le congé scolaire de ses enfants.

Les favoris seront donc encore les Britanniques, les Australiens ou les Sud-Africains. Rory McIlroy, finaliste l'an dernier, Luke Donald, champion en 2011, Ian Poulter, le «roi» de la Coupe Ryder qui s'est imposé en 2010, ou Charl Schwartzel, jamais battu avant le 18e trou, sont tous à surveiller.

De fiers compétiteurs

Les golfeurs sont sûrement parmi les athlètes les plus orgueilleux et ils sont toujours en compétition avec leurs partenaires de jeu. Les gageures entre les joueurs sont un secret de Polichinelle et des sommes, souvent importantes, sont gagnées ou perdues en marge des compétitions officielles.

Il y a deux ans, nous avons suivi McIlroy, Schwartzel, Darren Clarke et Louis Oosthuizen pendant une ronde d'entraînement au Royal St. George's, la veille de la première ronde de l'Omnium britannique. Clarke - qui allait gagner le tournoi -, et son jeune compatriote McIlroy avaient servi une joyeuse leçon aux Sud-Africains et le vétéran se faisait un plaisir de leur rappeler l'ampleur de leurs pertes avant chaque trou, chaque coup roulé...

Les joueurs sont évidemment moins volubiles en compétitions officielles, mais l'esprit est le même, surtout en partie par trous. Et au contraire du tennis, où les favoris se rendent habituellement au moins en quart de finale, personne n'est à l'abri d'une surprise.

«Quand vous réunissez 64 des meilleurs joueurs du monde, tous les matchs sont très disputés, rappelait McIlroy, mardi matin, en point de presse. Je n'ai pas beaucoup joué jusqu'ici cette saison et ce sera intéressant d'être tout de suite soumis à la pression d'un match difficile contre un adversaire que je connais bien (son compatriote irlandais Shane Lowry).»

Le numéro un mondial, qui doit encore s'habituer à son nouvel équipement Nike, n'a disputé qu'un tournoi, ratant sa qualification à Dubaï. Son compatriote Nick Faldo a critiqué son passage chez Nike, rappelant sa propre expérience il y a quelques décennies.

«Je suis moins analytique que lui, a répliqué McIlroy. Je préfère ne pas trop réfléchir sur un parcours. Si j'éprouve une bonne sensation quand je frappe, si la balle va où je veux, alors tout est correct!»

Lowry, qui a connu McIlroy chez les juniors, ne se fait d'ailleurs pas d'illusions: «Rory, c'est Rory! Il déteste perdre et ne me laissera sûrement pas me sauver avec la victoire», de dire le golfeur qui avait remporté l'Omnium d'Irlande en 2009 quand il était encore amateur.

Le Championnat WGC-Accenture sera donc une affaire d'orgueil et sans doute aussi d'endurance. La compétition s'amorce aujourd'hui et les vainqueurs des quarts de finale, samedi, devront jouer 36 trous le lendemain puisque les demi-finales et les finales (1re et 3e places) sont programmées dimanche.

Une longue journée en perspective, surtout pour les perdants.

Cette semaine:

PGA/Circuit européen

Championnat WGC-Accenture - Match Play

The Golf Club at Dove Mountain, Marana, Arizona,

8,75 millions en bourse

Champion en titre: Hunter Mahan

LPGA

Omnium Honda de la Thaïlande

Siam Country Club, Chonburi, Thaïlande,

1,5 million en bourse

Championne en titre: Yani Tseng

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer