Source ID:07c7b76d2f9e3df1aa9c4b429d99a882; App Source:StoryBuilder

Johnny Manziel toujours ennuyé par un virus

Johnny Manziel... (Photo Paul Chiasson, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Johnny Manziel

Photo Paul Chiasson, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
FRÉDÉRIC DAIGLE
La Presse Canadienne
Montréal

Johnny Manziel a raté une deuxième séance consécutive d'entraînement chez les Alouettes de Montréal.

Le quart-arrière est ennuyé par un virus qui l'a empêché de s'entraîner en compagnie de ses coéquipiers, lundi et mardi. Dimanche, il s'était entraîné au sein de la deuxième unité à l'attaque.

«Au cours des deux derniers jours, il ne s'est pas bien senti, a expliqué l'entraîneur-chef, Mike Sherman. Il est chez le médecin présentement. Nous pensions que ce serait l'affaire d'un jour, mais nous en saurons davantage. J'espère qu'il sera en mesure d'être en uniforme vendredi.»

En son absence, Antonio Pipkin a de nouveau pris les répétitions au sein de la première unité. C'est lui qui sera le quart partant des Alouettes vendredi, quand l'équipe accueillera les Lions de la Colombie-Britannique.

Pipkin a été le partant des trois dernières rencontres des Alouettes (3-8), les menant à la victoire à leurs deux dernières sorties.

Les nouvelles étaient meilleures dans le cas du centre-arrière Patrick Lavoie et du demi à l'attaque William Stanback. Les deux hommnes étaient de retour sur le terrain, mardi, après avoir raté l'entraînement de la veille, tout comme le secondeur Chris Ackie, qui n'avait effectué que de légers exercices, mardi.

Lavoie et Stanback sont touchés aux jambes. Dans le cas de Lavoie, qui n'est pas rétabli à 100 pour cent, un examen d'imagerie par résonance magnétique a permis d'établir qu'il n'aggraverait pas la blessure en s'entraînant ou en jouant.

«J'ai de petites blessures au mollet et à la hanche qui m'embêtent depuis avant la pause et nous voulions nous assurer que tout était correct, a indiqué le footballeur de Sainte-Flavie. On pensait que pendant la pause, je serais en mesure de récupérer davantage, mais ça stagnait un peu. Alors on voulait vérifier que ce n'était pas trop grave. Ce n'est pas tout réglé, mais je pouvais reprendre l'entraînement.»

Les médecins lui ont surtout confirmé que de reprendre l'entraînement ne risquait pas d'aggraver son cas.

«Quand j'ai su que je ne pouvais pas aggraver ça, je me suis dit que je pouvais gérer la douleur.»

Sherman a par contre souligné qu'une décision quant à sa présence au prochain match sera prise mercredi. Lavoie a été utilisé souvent au cours de l'entraînement et l'entraîneur souhaite voir comment il se sentira 24 heures plus tard.

«C'est bon de le revoir sur le terrain, a dit l'entraîneur au sujet de Lavoie. Je ne l'attendais pas vraiment, mais il m'a dit qu'il était capable de s'entraîner. On verra comment il se sentira (mercredi). (...) Stanback sera de retour assurément.»

Ce retour de Stanback signifie que Ryder Stone sera son substitut.

Confrontation amicale

À la fin de l'entraînement, Sherman a convié ses joueurs au centre du terrain comme il le fait habituellement, mais il avait cette fois un dernier exercice en tête pour eux. Après quelques minutes de conversation, tout le groupe s'est animé alors qu'il était clair qu'une confrontation entre l'attaque et la défense allait avoir lieu.

Le receveur Eugene Lewis et le demi défensif Jermaine Robinson se sont affrontés sur un tracé à un contre un, au grand plaisir de tous leurs coéquipiers.

«Ils se narguaient depuis quelques jours et ils ont décidé de régler ça un contre un, a expliqué Sherman. Je pense qu'ils ont été surpris de voir que Kristian Matte était le quart sur le jeu, mais je dois admettre que Kristian a lancé une belle passe.»

Au final, le jeu sur environ 30 verges s'est conclu par une passe non complétée, au grand plaisir des joueurs défensifs. Ceux à l'attaque prétendaient toutefois qu'il y aurait dû avoir infraction sur le jeu et force est d'admettre que Robinson a accroché Lewis en début de tracé, en plus de lui porter la main au visage dans la zone des buts.

«Il se peut qu'il y ait eu matière à pénalité sur le jeu. Il y avait beaucoup de confusion», a admis Sherman, qui n'a pas contesté le résultat du jeu.

Cette séquence démontre bien dans quel état d'esprit se trouvent les Alouettes, une formation qu'on sent beaucoup plus détendue depuis un mois.

«C'était bon de voir ça, a déclaré Lavoie. Ce que j'aime, c'est qu'on se crée une identité. Oui, les deux victoires aident. Mais nous avons du plaisir et les gars sont là pour les bonnes raisons. Ils jouent les uns pour les autres. Et ce genre de confrontation donne un peu d'énergie. Rendu au milieu de la saison, nous avons parfois une baisse de régime. C'est le genre de petites choses qui nous en redonne.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer