Duvernay-Tardif : «Ça m'a un peu jeté par terre»

Laurent Duvernay-Tardif bloque un joueur des Cowboys pendant... (PHOTO AP)

Agrandir

Laurent Duvernay-Tardif bloque un joueur des Cowboys pendant qu'Alex Smith lance le ballon, lors d'un match à Arlington en novembre dernier.

PHOTO AP

Laurent Duvernay-Tardif ne souhaitait pas le départ d'Alex Smith, qui poursuivra sa carrière avec les Redskins de Washington. Le garde comprend cependant très bien le raisonnement des Chiefs de Kansas City.

«Ça s'explique relativement bien en termes de logique financière pour l'équipe. Alex était très dispendieux sur la masse salariale. L'équipe avait également une certaine marge de manoeuvre si elle l'échangeait maintenant. Elle l'aurait perdu pour rien l'année prochaine puisque son contrat arrivait à échéance», a résumé Duvernay-Tardif, jeudi.

Il ne restait effectivement qu'une saison au contrat de Smith, qui a toutefois signé une prolongation de quatre ans avec sa nouvelle équipe. Washington a obtenu Smith en retour d'un choix de troisième tour et du demi de coin Kendall Fuller. La transaction ne peut toutefois être officialisée avant le 14 mars, date à laquelle s'amorcera la nouvelle année de la NFL.

Les Chiefs ont maintenant environ 17 millions de plus sous le plafond salarial et ont mis la main sur deux actifs intéressants en échangeant Smith. L'autre facteur majeur derrière leur décision est la présence de Patrick Mahomes. L'organisation a investi deux premiers choix (2017 et 2018) afin de pouvoir le sélectionner l'année dernière.

«Il y a toujours un engouement lorsqu'une équipe repêche un quart comme Mahomes au premier tour, et il a montré des choses assez incroyables en présaison», a noté Duvernay-Tardif.

«Je regardais du film tous les matins. J'arrivais une heure et demie avant le début des réunions et il était toujours là. C'est le genre de gars qui est le premier arrivé et le dernier à partir. Il a une éthique de travail déjà très mature.»

Duvernay-Tardif s'attend à ce qu'il y ait une période de transition avec Mahomes aux commandes de l'attaque. Le Québécois croit tout de même que les Chiefs peuvent aspirer aux grands honneurs dès la saison prochaine.

«Notre noyau de joueurs en attaque est plus solide que jamais. Plusieurs de nos joueurs de ligne offensive ont signé des contrats à long terme et c'est la même chose en défense. Et Mahomes aura quatre mois afin de bien se préparer pour la nouvelle saison.»

Même s'il comprend la décision des Chiefs et qu'il a confiance de voir Mahomes devenir un très bon quart, Duvernay-Tardif est déçu de voir Smith partir.

«Personnellement, ça m'a un peu jeté par terre. C'est le seul quart-arrière avec lequel j'ai joué, à part deux rencontres avec Nick Foles [en 2016]. C'est un quart-arrière qui m'a tout appris. C'est la seule chose que j'ai connue, alors c'est sûr que c'est une grosse perte. Et outre le joueur, il y a la personne. Il était un leader incroyable dans le vestiaire. Je n'ai que de bonnes choses à dire à son sujet», a indiqué Duvernay-Tardif, qui a communiqué avec Smith après avoir appris que le vétéran avait été échangé.

«Je lui ai souhaité bonne chance et je l'ai remercié pour son soutien, car je pense vraiment que je lui dois une partie de mon développement en tant que joueur.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer