Pas de Coupe Grey à Montréal en 2018

La LCF doit obtenir la confirmation que le... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

La LCF doit obtenir la confirmation que le toit du Stade olympique serait sécuritaire même s'il y avait une accumulation de trois centimètres de neige sur celui-ci lors du jour du match de la Coupe Grey.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Alouettes espéraient pouvoir accueillir le match de la Coupe Grey à Montréal à la fin de la saison 2018, mais les chances que cela se produise sont pratiquement inexistantes. C'est ce qu'a indiqué le président des Alouettes, Mark Weightman, lors d'un entretien avec La Presse.

«Il y a encore des inquiétudes au sujet de la toiture du Stade olympique. La RIO [Régie des installations olympiques] travaille très fort et a fait des efforts importants afin de rassurer la LCF au niveau de la sécurité. La toile est correcte à l'heure actuelle et la situation est meilleure qu'elle ne l'était il y a quelques années. Mais la fenêtre s'est refermée et ce ne sera vraisemblablement pas pour 2018», a dit Weightman, il y a quelques jours.

Le président des Alouettes a insisté pour dire que la RIO n'était pas à blâmer pour la situation. «Ce serait malhonnête de dire que la RIO n'a pas fait ce qu'on espérait d'elle. Ils ont travaillé avec nous, sauf que la fenêtre s'est refermée pour 2018 pendant qu'ils réparaient la toile.»

Puisque les Alouettes n'ont disputé qu'un seul match éliminatoire à domicile au cours des quatre dernières années et que leurs assistances au Stade Percival-Molson ont enregistré une légère baisse, le moment serait opportun de présenter la grande finale du football à trois essais. Mais la situation est complexe.

La LCF doit obtenir la confirmation que le toit du Stade olympique serait sécuritaire même s'il y avait une accumulation de trois centimètres de neige sur celui-ci lors du jour du match de la Coupe Grey. La RIO et les Alouettes peuvent le garantir à court terme, mais pas plusieurs années à l'avance.

Le président des Alouettes, Mark Weightman.... (PHOTO OLIVIER JEAN, archives LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le président des Alouettes, Mark Weightman.

PHOTO OLIVIER JEAN, archives LA PRESSE

«Ce n'est pas une situation impossible, mais c'est délicat. La ligue ne peut pas risquer que le match de la Coupe Grey soit retardé d'une journée ou deux parce qu'il y aurait trois centimètres de neige sur le toit. C'est trop gros», a expliqué Weightman.

«Les chances sont minces que ça se produise, mais c'est déjà arrivé à ce moment de l'année [à la fin novembre]. Même si c'est seulement 2% de chances, les conséquences seraient énormes pour la ligue si ça devait se produire.»

Entre-deux

La situation est encore plus complexe pour les Alouettes lorsqu'on tient compte de l'éventuel remplacement de la toile.

«Le changement de toile prendrait quelques années, et on ne pourrait évidemment pas y disputer la Coupe Grey durant cette période. Alors si on veut présenter le match avant que la toile soit changée, il faut se dépêcher. Ce n'est pas évident comme situation», a dit Weightman.

«La RIO travaille sur deux dossiers: renforcer la toile le plus possible à court terme et remplacer la toile à long terme. Nos espoirs pour 2018 sont presque nuls, mais on veut tout de même présenter la Coupe Grey le plus vite possible. Et il faut être prêt au chapitre de l'organisation afin de pouvoir l'accueillir.»

Toronto accueillera le prochain match de la Coupe Grey le 27 novembre. En 2017, le rendez-vous annuel aura lieu à Ottawa.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer