Tom Brady de retour avec les Patriots

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont heureux de... (Photo Bob Leverone, AP)

Agrandir

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont heureux de retrouver Tom Brady au lendemain de leur défaite de 16-0 contre les Bills de Buffalo.

Photo Bob Leverone, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kyle Hightower
Associated Press
Foxborough, Mass.

Il est de retour. Et à l'exception d'un revers surprise dimanche contre les Bills de Buffalo, c'est tout comme si Tom Brady ne s'était jamais absenté.

Privés de leur chef de file au cours du dernier mois en raison de sa suspension de quatre matchs découlant du scandale «Deflategate», les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (3-1) sont heureux de retrouver Brady au lendemain de leur défaite de 16-0.

Ce retour de Brady mettra un point final à une période trouble de 21 mois pour la concession après qu'une enquête de la NFL eut conclu que les Patriots avaient intentionnellement «sous-gonflé» les ballons utilisés lors de la finale de l'Association américaine, le 18 janvier 2015.

Un juge fédéral avait d'abord annulé la suspension, permettant à Brady de jouer la saison dernière, mais un tribunal d'appel l'a rétablie ce printemps. Avant le camp d'entraînement en juillet, Brady avait annoncé qu'il mettait fin à ses recours juridiques et acceptait la sanction de la ligue.

La NFL a gagné cette bataille mais, grâce à un début presque sans faute en 2016, les Patriots n'en ont guère souffert.

Cela ne signifie pas qu'ils n'ont pas connu leurs difficultés. Les Patriots ont gagné des matchs qu'ils n'étaient pas censés et ils ont vu leurs rivaux de la section Est de l'Association américaine se démener pour rester dans la lutte. Et ils ont réalisé tout cela en dépit de blessures à des joueurs clés.

Si l'équipe s'est ralliée derrière les doublures de Brady, Jimmy Garoppolo et Jacoby Brissett, au cours du dernier mois, il n'en demeure pas moins qu'on est impatient de revoir l'uniforme no 12 dans le vestiaire de l'équipe.

«Ça va être génial, a reconnu le receveur Julian Edelman. C'est l'un de nos meilleurs joueurs. C'est notre leader. ... Chaque fois que vous êtes privés de l'un de vos meilleurs joueurs, sa présence vous manque.»

L'attente est maintenant terminée.

Voici un résumé du dernier mois sans Brady:

Les remplaçants

Ni Garoppolo ni Brissett n'avaient entrepris un match de saison régulière dans la NFL avant cette année. Garoppolo a fait des débuts impressionnants, totalisant 264 verges par la passe et un touché lors d'une victoire à l'étranger de 23-21 contre les Cardinals de l'Arizona.

Garoppolo a même fait encore mieux contre les Dolphins de Miami à domicile la semaine suivante, complétant trois passes de touché, avant d'être mis k.o. au deuxième quart lorsqu'il s'est blessé à l'épaule droite. Brissett a pris la relève et il a aidé les Patriots à tenir le coup pour l'emporter 31-24.

Garoppolo étant toujours ennuyé par une douleur à l'épaule, Brissett a inscrit un touché au sol la semaine suivante à son premier départ en carrière lors d'une victoire de 27-0 contre les Texans de Houston. Il s'est tordu le pouce droit en deuxième demie mais il était suffisamment rétabli pour commencer le match contre les Bills, qui s'est conclu avec sa première défaite en carrière.

Lent début pour Gronk

Rob Gronkowski n'a pas été lui-même depuis sa blessure aux muscles ischio-jambiers au camp d'entraînement. Il a raté les deux premiers matchs de la saison et il a joué sporadiquement depuis. Mais il a finalement capté sa première passe de la saison en fin de match, dimanche. Il est lui aussi impatient de revoir Brady au caucus même s'il a tenu à louanger le travail de Garoppolo et Brissett.

Blessures

En plus de la situation des quarts et de Gronk, les Patriots continuent de composer avec des blessures à des postes clés. Le secondeur Dont'a Hightower a été ralenti par un problème au genou et le garde Jonathan Cooper n'a pas encore disputé un match en raison d'un soucis au pied.

Ninkovich de retour

Brady n'est pas le seul joueur des Patriots à être de retour dans l'entourage de l'équipe. L'ailier défensif Rob Ninkovich revient après une suspension de quatre matchs pour avoir contrevenu à la politique antidopage de la ligue. Mais on ignore encore s'il est complètement rétabli de sa blessure au triceps subie au début du camp d'entraînement.

À venir

Brady fera ses débuts, dimanche, à Cleveland. Il reviendra au Stade Gillette, le 16 octobre, quand les Patriots accueilleront les Bengals.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer