Conférence nationale: relevé au sommet, faible par la suite

Cam Newton, des Panthers de la Caroline, et... (Photos USA Today et AP)

Agrandir

Cam Newton, des Panthers de la Caroline, et Larry Fitzgerald, des Cardinals de l'Arizona

Photos USA Today et AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les prétendants au titre sont plus nombreux dans la Conférence nationale que dans l'Américaine. Les Panthers, les Packers, les Seahawks et les Cardinals font tous partie de l'élite du circuit. Bilan des 16 équipes de la Nationale.

Aaron Rodgers... (Photo Kyle Terada, USA Today) - image 1.0

Agrandir

Aaron Rodgers

Photo Kyle Terada, USA Today

DIVISION NORD

PACKERS DE GREEN BAY

Aaron Rodgers n'a pas connu sa meilleure saison en 2015, mais peut-on l'en blâmer? Il a perdu son receveur préféré, Jordy Nelson, avant même le début du calendrier, et Randall Cobb a été ennuyé par des blessures durant presque toute la saison. C'est sans parler des difficultés du jeu au sol, qui a manqué de constance. Eddie Lacy n'a récolté que 758 verges par la course, mais il a promis d'améliorer sa forme physique durant la saison morte et il a été bon dans les matchs préparatoires. L'attaque des Packers devra rouler à plein régime, car la défense est ordinaire. Clay Matthews devrait retrouver son poste de secondeur extérieur à plein temps, mais lui et Julius Peppers seront-ils capables d'exercer assez de pression sur les passeurs adverses à ce stade de leur carrière? La tertiaire est jeune et talentueuse avec des joueurs comme Ha Ha Clinton-Dix, Damarious Randle, Micah Hyde et Quinten Rollins, mais l'unité de Dom Capers risque d'être vulnérable contre la course. Les Packers font partie des favoris de la Nationale pour se rendre au Super Bowl, eux qui n'y ont pas participé depuis leur conquête de 2010.

Principal ajout: Jared Cook (ailier rapproché)

Principaux départs: B.J. Raji (plaqueur), James Jones (ailier espacé), Mike Neal (ailier défensif), Scott Tolzien (quart-arrière)

Fiche en 2015: 10-6

Prédiction pour 2016: 13-3

---

VIKINGS DU MINNESOTA

Les chances des Vikings d'atteindre le tournoi éliminatoire pour une deuxième année de suite ont substantiellement diminué avec la perte de Teddy Bridgewater, qui ratera toute la saison en raison d'une blessure sérieuse au genou. Heureusement pour les Vikings, aucune équipe ne compte plus sur son jeu au sol, ce qui devrait leur permettre d'encaisser le coup un peu mieux que d'autres équipes. Maintenant âgé de 31 ans, Adrian Peterson est une force de la nature du même moule que Bo Jackson. C'est le vétéran Shaun Hill qui devrait amorcer la saison derrière le centre, mais les Vikings ont obtenu du renfort en faisant l'acquisition de Sam Bradford, samedi dernier. La recrue Laquon Treadwell, un ailier espacé de 6 pieds 2 et 220 livres, ajoutera une nouvelle dimension à l'attaque, mais c'est Stefon Diggs qui devrait demeurer le premier receveur de l'équipe. La défense est talentueuse et devrait continuer de s'améliorer sous la tutelle de l'entraîneur-chef Mike Zimmer. Linval Joseph, Anthony Barr, Harrison Smith et Xavier Rhodes forment le noyau de l'unité.

Principaux ajouts: Sam Bradford (quart-arrière), Emmanuel Lamur (secondeur), Alex Boone (garde), Michael Griffin (demi de sûreté)

Principaux départs: Mike Wallace (ailier espacé), Robert Blanton (demi de sûreté)

Fiche en 2015: 11-5

Prédiction pour 2016: 10-6

---

BEARS DE CHICAGO

John Fox a fait un travail admirable à sa première saison avec les Bears, les menant à une fiche de 6-10, ce qui est loin d'être mauvais compte tenu de l'état lamentable dans lequel se trouvait la défense à son arrivée. Le talent de l'unité a été amélioré un peu plus au repêchage, alors que l'organisation a ajouté cinq joueurs de ce côté du ballon dans les quatre premiers tours. On est encore loin de l'époque où Brian Urlacher et Lance Briggs étaient à leur sommet, mais avec des joueurs comme Pernell McPhee, Kyle Fuller, Eddie Goldman et les secondeurs Danny Trevathan et Jerrell Freeman, embauchés au cours de l'hiver, la défense est mieux outillée. Jay Cutler a connu l'une de ses bonnes saisons en 2015 et pourra cette fois compter sur Kevin White, qui a raté toute sa première saison, blessé à une jambe. White et le spectaculaire Alshon Jeffery ne seront pas faciles à couvrir pour les adversaires des Bears. Jeremy Langford sera-t-il en mesure de faire oublier Matt Forte? Grâce à sa polyvalence, Forte a été le joueur-clé de l'attaque au cours de ses huit saisons à Chicago.

Principaux ajouts: Danny Trevathan (secondeur), Jerrell Freeman (secondeur), Bobby Massie (bloqueur), Manny Ramirez (garde)

Principaux départs: Matt Forte (demi offensif), Martellus Bennett (ailier rapproché), Jermon Bushrod (bloqueur), Matt Slauson (garde)

Fiche en 2015: 6-10

Prédiction pour 2016: 8-8

---

LIONS DE DETROIT

Les Lions ont fait ce qu'ils ont pu afin de remplacer Calvin Johnson, mais Marvin Jones et Jeremy Kerley ne sont bien sûr pas des joueurs du calibre de celui que l'on surnommait «Megatron». Ces deux joueurs et Golden Tate formeront un trio d'ailiers espacés correct, sans plus. Alors ça aiderait si l'ailier rapproché Eric Ebron commençait enfin à produire comme l'ancien premier choix qu'il est. Matthew Stafford lançait plusieurs de ses interceptions parce qu'il insistait trop pour donner le ballon à Johnson. Curieusement, son jeu pourrait donc s'améliorer sans ce dernier. L'attaque devra toutefois être mieux équilibrée que lors des dernières années. Ce sera le cas si le jeu du prometteur Ameer Abdullah progresse à sa deuxième saison. Du côté de la défense, il y a Ziggy Ansah, DeAndre Levy, Glover Quin et plusieurs points d'interrogation. On raconte que Jim Caldwell a presque perdu son poste après une saison de 7-9 l'hiver dernier. On n'aimerait pas être dans ses souliers.

Principaux ajouts: Marvin Jones (ailier espacé), Jeremy Kerley (ailier espacé)

Principaux départs: Calvin Johnson (ailier espacé), Stephen Tulloch (secondeur), Manny Ramirez (garde), Rashean Mathis (demi de coin)

Fiche en 2015: 7-9

Prédiction pour 2016: 5-11

__________________________________________________

Odell Beckham... (Photo Kathy Willens, AP) - image 2.0

Agrandir

Odell Beckham

Photo Kathy Willens, AP

DIVISION EST

GIANTS DE NEW YORK

Tom Coughlin méritait-il d'être remplacé à la barre des Giants? Probablement pas. Si son équipe a raté les séries quatre années de suite, c'est d'abord et avant tout à cause de la piètre qualité de la défense. L'organisation a d'ailleurs pris les grands moyens pour l'améliorer en sortant son chéquier l'hiver dernier. En repêchant Sterling Shepard au deuxième tour, les Giants ont mis la main sur un autre receveur explosif qui pourra être jumelé au spectaculaire Odell Beckham. La clé sera la protection devant Eli Manning. Si elle est adéquate, le vétéran de 35 ans devrait connaître une bonne saison. Mais si le quintette ne performe pas bien, l'attaque des Giants pourrait souffrir de l'absence d'un porteur de ballon capable d'être productif toutes les semaines. Il n'y a probablement pas une équipe plus imprévisible que les Giants dans la NFL. Si les nouveaux venus améliorent significativement la défense et que l'attaque est solide, les Giants seront dangereux en décembre et janvier. Mais si l'attaque est inconstante et que la défense met du temps à trouver son identité, il y aura une cinquième exclusion des séries consécutive.

Principaux ajouts: Olivier Vernon (ailier défensif), Damon Harrison (plaqueur) et Janoris Jenkins (demi de coin)

Principaux départs: Jon Beason (secondeur), Rueben Randle (ailier espacé), Prince Amukamara (demi de coin), Cullen Jenkins (plaqueur)

Fiche en 2015: 6-10

Prédiction pour 2016: 9-7

---

COWBOYS DE DALLAS

À pareille date l'année dernière, les Cowboys étaient du groupe des principaux aspirants au Super Bowl. L'avalanche de blessures qui a déferlé sur eux a rapidement changé le cours de leur saison. Et voilà que Tony Romo s'est blessé à nouveau, cette fois au dos. Il pourrait rater entre un et deux mois d'activité. Les Cowboys ont assuré leurs arrières dans une certaine mesure en repêchant le jeune Dak Prescott, qui a très bien fait lors des matchs préparatoires. Mais on le sait tous, le calendrier préparatoire et la saison sont deux choses complètement différentes. Une autre recrue, Ezekiel Elliott, améliorera le jeu au sol, alors que Dez Bryant est l'un des receveurs les plus difficiles à arrêter lorsqu'il est au sommet de sa forme. La grande force de l'attaque est la ligne, dont quatre des cinq membres font partie des meilleurs jeunes joueurs de la ligue à leur position (Tyron Smith, Travis Frederick, Zack Martin et La'el Collins). Il y a d'énormes doutes au sujet de la défense, l'une des plus faibles de la ligue sur papier.

Principaux ajouts: Alfred Morris (demi offensif), Cedric Thornton (plaqueur)

Principaux départs: Greg Hardy (ailier défensif), Joseph Randle (demi offensif)

Fiche en 2015: 4-12

Prédiction pour 2016: 8-8

---

REDSKINS DE WASHINGTON

Aux yeux d'une grande majorité d'observateurs, les Redskins étaient l'équipe qui avait le moins de chances de remporter le titre de sa division en 2015. Mais c'est précisément ce qu'ils ont fait grâce à l'émergence de Kirk Cousins, qui a lancé 23 passes de touché et seulement 2 interceptions à ses 10 derniers matchs. Cousins avait déjà quelques receveurs de talent autour de lui, à commencer par l'ailier rapproché Jordan Reed. Les Redskins ont tout de même choisi Josh Doctson en première ronde en mai, alors le jeu aérien devrait être l'un des bons du circuit. Mais qui remplacera Alfred Morris dans le champ arrière? Sans un jeu au sol productif, Cousins risque de vouloir trop en faire et ce sont dans ces moments qu'il commet des erreurs et des revirements. À l'exception de Trent Williams et de Brandon Scherff, la ligne offensive est vulnérable. Embauché à fort prix, Josh Norman constatera assez vite que la défense des Redskins est loin d'être aussi talentueuse que celle des Panthers - un peu comme l'a fait Byron Maxwell en passant des Seahawks aux Eagles en 2015. Norman et le secondeur Ryan Kerrigan sont les têtes d'affiche d'une unité qui a relativement bien joué la saison dernière, mais qui demeure suspecte.

Principaux ajouts: Josh Norman (demi de coin), Vernon Davis (ailier rapproché), David Bruton (demi de sûreté)

Principaux départs: Robert Griffin III (quart-arrière), Alfred Morris (demi offensif), Terrance Knighton (plaqueur)

Fiche en 2015: 9-7

Prédiction pour 2016: 7-9

---

EAGLES DE PHILADELPHIE

Les Eagles voulaient tellement régler leur problème de quart-arrière qu'ils ont accordé à Sam Bradford et Chase Daniel des contrats de 35 et 21 millions respectivement. Ils ont ensuite sacrifié plusieurs choix au repêchage afin de pouvoir mettre la main sur Carson Wentz au deuxième rang du repêchage. Mais samedi dernier, l'équipe a envoyé Bradford aux Vikings en retour de deux choix au repêchage, dont un premier en 2017. S'il est remis de sa blessure aux côtes, Wentz sera le quart partant des Eagles dès leur premier match de la saison. Chip Kelly n'est pas le seul membre de l'équipe à s'être fait montrer la porte de sortie. Plusieurs joueurs qu'il avait lui-même obtenus ont changé d'adresse. La ligne offensive a été renforcée, mais le groupe de receveurs demeure inexpérimenté. Avec le départ de DeMarco Murray, Ryan Mathews aura toute la place au poste de demi offensif, mais restera-t-il en santé? Il a subi de nombreuses blessures à San Diego. Défensivement, les Eagles reviendront à un système 4-3 après quelques saisons dans une défense 3-4. La première ligne est solide grâce notamment aux plaqueurs Fletcher Cox et Bennie Logan. En contrepartie, la tertiaire est particulièrement faible.

Principaux ajouts: Brandon Brooks (garde), Rueben Randle (ailier espacé), Chase Daniel (quart-arrière)

Principaux départs: Sam Bradford (quart-arrière), Riley Cooper (ailier espacé), Byron Maxwell (demi de coin), Kiko Alonso (secondeur)

Fiche en 2015: 7-9

Prédiction pour 2016: 4-12

__________________________________________________

Greg Olsen... (Photo Robert Hanashiro, USA TODAY) - image 3.0

Agrandir

Greg Olsen

Photo Robert Hanashiro, USA TODAY

DIVISION SUD

PANTHERS DE LA CAROLINE

Après trois championnats de division consécutifs et une présence au Super Bowl en février, il ne reste plus qu'une chose à accomplir pour les Panthers. Peuvent-ils atteindre la finale une deuxième année de suite et soulever le trophée Lombardi? Jeunes et talentueux comme les Panthers le sont, leurs chances sont aussi bonnes que celles de n'importe quelle équipe. À l'exception de Josh Norman, les joueurs clés sont tous de retour, et le receveur Kelvin Benjamin, premier choix du club en 2015, s'ajoutera à l'attaque après une saison perdue en raison d'une blessure à un genou. La saison de rêve de Cam Newton a été ternie par sa curieuse décision de ne pas avoir tenté de récupérer le ballon après l'avoir perdu dans les dernières minutes du Super Bowl. Le quart ne devrait donc pas manquer de motivation en 2016. Luke Kuechly, Kawann Short, Thomas Davis et des joueurs émergents, comme Star Lotulelei, Kony Ealy et Shaq Thompson, forment ce qui est l'un des deux ou trois meilleurs noyaux défensifs de la ligue. Les Panthers ont repêché trois demis de coin afin de combler la perte de Norman, mais la tertiaire est néanmoins suspecte. En attaque, l'ajout d'un demi capable de complémenter Jonathan Stewart n'aurait pas été un luxe. L'équipe de Ron Rivera est seule dans sa division.

Principaux ajouts: Paul Soliai (plaqueur), Gino Gradkowski (garde)

Principaux départs: Josh Norman (demi de coin), Dwan Edwards (plaqueur)

Fiche en 2015: 15-1

Prédiction pour 2016: 13-3

---

BUCCANEERS DE TAMPA BAY

De tous les congédiements d'entraîneur l'hiver dernier, c'est certainement celui de Lovie Smith qui a été le plus surprenant. Pauvre Lovie. Il s'est fait remercier après une saison de 10-6 avec les Bears, puis à la suite d'une saison pourtant prometteuse avec les Bucs. La décision semble avoir été prise parce que l'organisation ne voulait pas perdre le coordonnateur offensif Dirk Koetter, qui a été promu au poste d'entraîneur-chef quelques jours après le départ de Smith. Avec un quatuor de jeunes comme Jameis Winston, Doug Martin, Mike Evans et Donovan Smith, l'attaque des Bucs devrait continuer de progresser. C'est de l'autre côté du ballon qu'il y a des problèmes. À part Lavonte David, Gerald McCoy et Brent Grimes, la défense est composée de joueurs médiocres. Les deux premiers choix de l'équipe, le demi de coin Vernon Hargreaves et l'ailier défensif Noah Spence, changeront peut-être les choses. Si les équipes dominantes des Buccaneers à la fin des années 90 et au début des années 2000 étaient construites par la défense, celles des prochaines années s'appuieront d'abord et avant tout sur l'attaque.

Principaux ajouts: Brent Grimes (demi de coin), Daryl Smith (secondeur), Robert Ayers (ailier défensif)

Principaux départs: Logan Mankins (garde), Bobby Rainey (demi offensif)

Fiche en 2015: 6-10

Prédiction pour 2016: 7-9

---

SAINTS DE LA NOUVELLE-ORLÉANS

Les spéculations quant à un éventuel départ de Sean Payton ont duré des mois, mais l'entraîneur-chef a finalement signé une nouvelle entente et sera de retour avec les Saints pour une dixième saison. Ce sera maintenant au tour de Drew Brees d'être au centre des rumeurs, lui qui écoule actuellement la dernière saison de son contrat. Les Saints ont embauché Coby Fleener afin de remplir un rôle similaire à celui qu'avait Jimmy Graham avant d'être échangé aux Seahawks, il y a un an et demi, alors que Brandin Cooks, Willie Snead et la recrue Michael Thomas seront les principaux ailiers espacés. Mais puisque Brees en sera à sa 15e saison et qu'il sera protégé par une ligne chancelante, le porteur Mark Ingram pourrait être utilisé comme jamais auparavant. C'est l'ancien pilote des Raiders, Dennis Allen, qui aura la difficile mission de redresser une défense qui s'est fait découper en lambeaux au cours des deux dernières années. L'unité serait moins mauvaise si les demis de sûreté Jairus Byrd et Kenny Vaccaro performaient à la hauteur des attentes.

Principaux ajouts: Coby Fleener (ailier rapproché), James Laurinaitis (secondeur), Nick Fairley (plaqueur)

Principaux départs: Marques Colston (ailier espacé), Jahri Evans (garde), Benjamin Watson (ailier rapproché)

Fiche en 2015: 7-9

Prédiction pour 2016: 5-11

---

FALCONS D'ATLANTA

Le jeu de Matt Ryan régresse depuis quelques années, ce qui doit certainement inquiéter les Falcons. Le quart-arrière est-il déjà sur son déclin à l'âge de 30 ans et après seulement huit saisons? Julio Jones est une bête et est pratiquement impossible à couvrir. Mais les autres receveurs de l'équipe ne font peur à personne. L'embauche de Mohamed Sanu aidera, mais on doute que ce soit suffisant. L'une des révélations de 2015, Devonta Freeman est aussi efficace au sol que par la voie des airs. L'acquisition du centre Alex Mack renforcera une ligne offensive qui s'est trop souvent fait dominer sur la ligne de mêlée au cours des dernières années. L'entraîneur-chef Dan Quinn a fait son nom en défense, mais l'ancien coordonnateur des Seahawks a peu de joueurs de talent avec lesquels travailler. Le plaqueur Grady Jarrett est un joueur à garder à l'oeil, et la tertiaire ne devrait pas être vilaine avec les jeunes Desmond Trufant, Robert Alford et Keanu Neal. Les Falcons ont perdu cinq de leurs six matchs de division la saison dernière. Curieusement, leur seule victoire a été obtenue en Caroline, ce qui s'est également avéré la seule défaite en saison régulière des Panthers.

Principaux ajouts: Alex Mack (centre), Mohamed Sanu (ailier espacé), Courtney Upshaw (secondeur)

Principaux départs: Roddy White (ailier espacé), William Moore (demi de sûreté)

Fiche en 2015: 8-8

Prédiction pour 2016: 5-11

__________________________________________________

Russell Wilson... (Photo Elaine Thompson, AP) - image 4.0

Agrandir

Russell Wilson

Photo Elaine Thompson, AP

DIVISION OUEST

SEAHAWKS DE SEATTLE

Même s'il avait mené les Seahawks au Super Bowl à ses deuxième et troisième saisons, Russell Wilson ne faisait toujours pas l'unanimité comme quart-arrière. Présumons qu'il n'y a plus de sceptiques après la deuxième moitié de saison qu'il a connue en 2015: 24 passes de touchés et une seule interception à ses 7 derniers matchs. Ce qui est encore plus impressionnant, c'est que Wilson devait jouer derrière ce qui est peut-être la pire ligne offensive du circuit. Si Jimmy Graham est en santé - et si son rôle est mieux défini dans l'attaque -, le groupe de receveurs des Seahawks n'aura pas été aussi talentueux depuis fort longtemps. Doug Baldwin a inscrit 14 touchés la saison dernière et les jeunes Tyler Lockett et Paul Richardson devraient s'être améliorés. Avec l'émergence de Thomas Rawls, le retour de Christine Michael et la sélection de trois porteurs de ballon au repêchage, les Seahawks sont en bonne position pour remplacer Marshawn Lynch, qui a pris sa retraite. Aucune équipe n'a accordé moins de points que les Seahawks à chacune des quatre dernières saisons, ce qui est un accomplissement exceptionnel. La défense devrait encore être dominante avec des joueurs comme Richard Sherman, Earl Thomas, Kam Chancellor, Bobby Wagner et Michael Bennett.

Principaux ajouts: Brandon Browner (demi de coin), Chris Clemons (ailier défensif), J'Marcus Webb (bloqueur)

Principaux départs: Marshawn Lynch (demi offensif), Russell Okung (bloqueur), Bruce Irvin (secondeur), Brandon Mebane (plaqueur)

Fiche en 2015: 10-6

Prédiction pour 2016: 12-4

---

CARDINALS DE L'ARIZONA

Plusieurs experts prédisent une participation au Super Bowl des Cardinals, et sur papier, la formation de Bruce Arians est l'une des plus talentueuses et mieux équilibrées de la NFL. L'organisation a comblé l'une de ses principales faiblesses en faisant l'acquisition du chasseur de quarts Chandler Jones. La présence de l'ancien des Patriots rendra la tertiaire des Cards encore plus dangereuse. La ligne offensive a été améliorée avec quelques embauches sur le marché des joueurs autonomes au cours des dernières années, et peu d'équipes possèdent une paire de porteurs de ballon talentueuse comme celle que forment David Johnson et Chris Johnson. Mené par Larry Fitzgerald, le groupe de receveurs a de la profondeur, de la vitesse et des joueurs avec des gabarits imposants. Ce qui nous amène à Carson Palmer. Après sa désastreuse performance en finale de conférence contre les Panthers, personne ne peut être convaincu que Palmer est capable de mener son équipe aux grands honneurs. Arians aura 64 ans dans quelques semaines, Palmer a 36 ans et Fitzgerald en a 32. Si les Cards veulent remporter leur premier Super Bowl avec leurs meneurs actuels, ils devront faire vite.

Principaux ajouts: Chandler Jones (ailier défensif), Evan Mathis (garde)

Principaux départs: Rashad Johnson (demi de sûreté), Bobby Massie (bloqueur)

Fiche en 2015: 13-3

Prédiction pour 2016: 11-5

---

RAMS DE LOS ANGELES

En attendant que la construction de leur nouveau palace soit terminée à Inglewood, les Rams joueront dans le mythique Coliseum, le domicile actuel des Trojans de USC. Et en attendant que le premier choix de l'encan de 2016, Jared Goff, soit prêt à être le quart partant de l'équipe, c'est Case Keenum qui dirigera l'attaque. L'attaque reposera toutefois sur les épaules de Todd Gurley pour l'instant. Le jeune demi a récolté 128 verges au sol ou plus dans 5 de ses 13 premiers matchs dans la NFL et a marqué 10 touchés. Tavon Austin a récemment signé un nouveau contrat et est l'autre pièce importante du casse-tête en attaque. Les Rams devront toutefois améliorer leur ligne et leur groupe de receveurs avant de pouvoir lutter avec les Seahawks et les Cardinals. Aaron Donald, Robert Quinn et Alec Ogletree font tous partie des meilleurs joueurs du circuit à leur position respective, mais la défense des Rams est de façon générale moins bien nantie qu'elle l'était il y a quelques années. Compte tenu de tous les hauts choix au repêchage dont Jeff Fisher a pu bénéficier, disons que la formation qu'il a assemblée est ordinaire. Son équipe n'a pas joué pour une fiche supérieure à .500 depuis son arrivée et ça ne changera probablement pas cette année.

Principaux ajouts: Quinton Coples (ailier défensif), Coty Sensabaugh (demi de coin)

Principaux départs: Janoris Jenkins (demi de coin), James Laurinaitis (secondeur), Jared Cook (ailier rapproché), Nick Foles (quart-arrière), Nick Fairley (plaqueur)

Fiche en 2015: 7-9

Prédiction pour 2016: 6-10

---

49ERS DE SAN FRANCISCO

On comprendrait les partisans des 49ers de ne pas être très excités en vue de la prochaine saison. Blaine Gabbert au poste de quart? Chip Kelly comme entraîneur-chef? Les 49ers sont en reconstruction, eux qui ont participé à trois finales de conférence entre 2011 et 2013. Le meilleur joueur de l'attaque - et possiblement de l'équipe - est le porteur Carlos Hyde, qui risque d'être surtaxé cette saison. Vous a-t-on dit que c'est Blaine Gabbert qui devrait être le quart partant ? La ligne offensive n'est pas vilaine, surtout avec le retour d'Anthony Davis après une année sabbatique, mais quelques jeunes receveurs devront émerger afin de donner un coup de pouce à Torrey Smith. Les Niners ont amorcé la reconstruction de leur défense en choisissant les ailiers défensifs Arik Armstead et DeForest Buckner avec leur choix de première ronde en 2015 et 2016. Les deux anciens porte-couleurs des Ducks de l'Université de l'Oregon, le secondeur NaVorro Bowman et le demi de sûreté Eric Reid, sont les meilleurs joueurs de l'unité de Jim O'Neil. Les 49ers devraient être en excellente position pour repêcher leur quart d'avenir le printemps prochain.

Principaux ajouts: Anthony Davis (bloqueur), Zane Beadles (garde)

Principaux départs: Alex Boone (garde), Anquan Boldin (ailier espacé)

Fiche en 2015: 5-11

Prédiction pour 2016: 4-12

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer