Les Alouettes encaissent un autre revers à domicile

Ernest Jackson (à gauche) a inscrit un touché... (PHOTO Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Ernest Jackson (à gauche) a inscrit un touché pour le Rouge et Noir au troisième quart sur une passe de 31 verges de Trevor Harris.

PHOTO Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guillaume Lepage
La Presse Canadienne

Les Alouettes de Montréal tentent de trouver le moyen de gagner, mais la même histoire semble se répéter de semaine en semaine.

La formation montréalaise était dans le coup jusqu'en fin de match, jeudi, mais un revirement coûteux a permis au Rouge et Noir d'Ottawa de creuser l'écart pour finalement se sauver avec une victoire de 19-14.

Le sommaire du match

Une interception de l'ancien des Alouettes, Mitchell White, a éventuellement coûté la rencontre aux locaux alors qu'ils ne tiraient de l'arrière que par deux points avec 6:19 à faire au match.

Quelques instants après cette interception fatidique, le botteur du Rouge et Noir Chris Milo a réussi son quatrième placement de la rencontre pour creuser l'écart à cinq points, infligeant aux Alouettes un cinquième revers en six matchs à domicile.

«Il faut trouver la façon de gagner les matchs serrés, a déclaré l'entraîneur-chef Jim Popp. Parfois, quelques joueurs baissent la tête en se disant: «c'est reparti'. Les amateurs doivent se dire la même chose. Nous devons améliorer cette facette.»

Le quart Kevin Glenn a rejoint Nik Lewis pour un touché en plus de commettre deux interceptions. Le botteur Anthony Fera a pour sa part réussi deux placements, dont un de 52 verges.

Les Alouettes (3-7) devaient se débrouiller sans les services de leur meilleur receveur Duron Carter, suspendu pour avoir renversé l'entraîneur-chef du Rouge et Noir, Rick Campbell, en célébrant un touché le 30 juin.

En son absence, Lewis a été la cible de choix de Glenn et il a répondu aux attentes. Ce dernier a connu une de ses meilleures sorties de la saison, captant 10 passes pour des gains de 92 verges. Mais ce ne fut pas suffisant.

«Je pense que nous abandonnons la défensive chaque semaine, a indiqué Lewis, en avouant qu'il aurait voulu en faire plus. Ce n'est pas assez bon. Nous n'inscrivons pas assez de points. Nous n'en faisons pas assez offensivement.»

Le problème a toutefois été le même du côté ontarien.

Le quart du Rouge et Noir Trevor Harris avait taillé la défensive montréalaise en pièces lors de la deuxième semaine d'activités, mais il n'a pas répété l'exploit jeudi. Il n'a réussi qu'une passe de touché en direction d'Ernest Jackson.

Milo s'est cependant chargé d'inscrire 12 points au cadran, dont six en trois minutes au quatrième quart, au grand malheur des 19 117 spectateurs présents au stade Percival-Molson.

Les Oiseaux prendront le chemin de Vancouver où ils se mesureront aux Lions de la Colombie-Britannique (7-3), deuxièmes dans l'Ouest, le 9 septembre.

Insuffisant

Les Alouettes ont amorcé le match à pas de tortue. Après avoir été blanchis lors des deux derniers quarts d'une défaite de 32-18 face aux Blue Bombers de Winnipeg la semaine dernière, la troupe de Jim Popp n'a amassé qu'un simple et 29 verges offensives au premier quart.

Pendant ce temps, la défensive a limité le Rouge et Noir à deux placements de 40 et de 33 verges.

La formation montréalaise a finalement donné signe de vie à 4:43 du deuxième engagement lorsque Lewis a capté une passe de cinq verges de Glenn dans la zone des buts.

À la suite de ce touché, ce fut le festival du dégagement jusqu'à ce que Jackson n'anime l'ennuyant spectacle au troisième quart en captant une passe de touché de 31 verges pour remettre le Rouge et Noir en avant 13-8.

Inactifs depuis le touché de Stafford, les Alouettes ont ensuite trouvé le moyen de réduire l'écart à deux points tout juste avant la fin du troisième acte grâce à un impressionnant placement de 52 verges de Fera, son plus long de la saison.

Ce dernier est revenu à la charge sur une distance de 21 verges pour porter la marque à 14-13 en faveur des Alouettes avec 9:10 à écouler au cadran.

«Nous nous sommes battus, nous avons même repris les devants, a expliqué Popp après la rencontre. Ensuite il y a une pénalité, un revirement et ils inscrivent d'autres points au tableau.»

Milo est celui qui est venu à la rescousse des visiteurs en leur redonnant deux points de priorité avec un placement de 36 verges. Glenn a ensuite commis sa deuxième interception du match, permettant au Rouge et Noir d'augmenter son avance et de filer vers la victoire.

> Consultez les classements de la LCF

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Nik Lewis: «Laissez-moi porter le ballon»

    Football

    Nik Lewis: «Laissez-moi porter le ballon»

    Même s'il tente de conserver une attitude positive en cette période creuse chez les Alouettes de Montréal, la frustration se fait de plus en plus... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer