Les Alouettes s'inclinent face aux Lions 38-18

Si la convaincante victoire de 41-3 acquise aux dépens des Roughriders de la... (Photo Paul Chiasson, PC)

Agrandir

Photo Paul Chiasson, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guillaume Lepage
La Presse Canadienne

Si la convaincante victoire de 41-3 acquise aux dépens des Roughriders de la Saskatchewan avait permis aux Alouettes de Montréal de souffler un peu la semaine dernière, les doutes sont rapidement revenus dans le camp montréalais, jeudi.

Coulés par de coûteuses erreurs et de nombreuses pénalités, les Oiseaux ont baissé pavillon 38-18 face aux Lions de la Colombie-Britannique devant 19 125 spectateurs au Stade Percival-Molson.

Et encore une fois, alors que les Alouettes semblaient reprendre du poil de la bête, un revirement est venu freiner leur élan. Quelques instants après qu'une course payante de neuf verges du quart-arrière Kevin Glenn eut réduit l'écart à 23-17 en fin de troisième quart, le ciel est tombé sur la tête des locaux.

Dès la reprise des hostilités au dernier engagement, Glenn a complété une passe de 11 verges à Corbin Louks, mais ce dernier a échappé le ballon. Loucheiz Purifoy passait par là et l'a récupéré pour ensuite terminer sa course 42 verges plus loin, portant la marque à 30-17 et coupant du même coup les ailes des Alouettes.

«Le joueur défensif a fait un beau jeu, a plaidé Louks, la mine basse. Je croyais que j'avais le ballon, j'avais mes deux mains dessus, mais il est sorti et ç'a coûté cher.»

À partir de ce moment, les Alouettes ne semblaient plus en mesure d'obtenir le premier essai, et leur indiscipline a continué de venir les hanter. La troupe de Jim Popp a reçu au cours de ce duel 12 pénalités totalisant des pertes de 99 verges.

«C'était une bataille, c'est une bonne équipe de football, a expliqué Popp. Ils ont tiré profit de ce que nous leur avons donné. Nous n'avons pas assez bien exécuté dans les trois phases.

«On dirait que chaque fois qu'on revient dans le match, il y a un revirement ou des pénalités qui surviennent au mauvais moment.»

L'attaque en arrache

Glenn a réussi une passe de touché de 15 verges en direction de B.J. Cunningham en plus d'en inscrire un au sol, mais une fois de plus, la pire attaque de la Ligue canadienne n'en a pas suffisamment fait.

«Nous n'avons pas joué un bon match. Nous devons leur rendre crédit, ils ont fait ce qu'ils avaient à faire. Nous nous sommes tirés dans le pied, a indiqué le quart montréalais en faisant référence aux pénalités. Nous faisions deux pas en avant et quatre en arrière. Nous avons eu de bons moments ici et là, mais il n'y a aucune constance.»

Il faut dire que l'attaque n'a pas particulièrement été aidée par le botteur Boris Bede, qui a raté une tentative de placement de 38 verges et qui a commis un autre dégagement illégal, un troisième en deux matchs.

Sur cette erreur survenue à la fin du deuxième quart, les Lions ont repris le ballon à la ligne de 11 des Alouettes et ont éventuellement ajouté un placement pour faire 19-10. Cette triste prestation pourrait coûter à Bede son poste si l'on en croit Popp.

«Nous allons en discuter, a-t-il dit. Il est très probable que nous fassions appel à un autre botteur. Nous n'avons plus vraiment d'options. Nous avons tenté de travailler certaines choses, mais les résultats ne viennent pas.

«C'est malheureux, mais nous allons devoir essayer autre chose.»

De l'autre côté, le quart Jonathon Jennings et le botteur Richie Leone ont uni leurs efforts dans le camp des Lions (4-2) pour couler les Alouettes. Jennings a réussi une passe de touché de neuf verges vers Emmanuel Arceneaux tandis que Leone a réussi cinq de ses sept tentatives de placement.

Les Alouettes (2-4), qui disputaient un troisième match en 11 jours, reprendront l'action jeudi prochain alors qu'ils rendront visite aux Eskimos d'Edmonton.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer