Peyton Manning rencontrera un podiatre

Peyton Manning... (Photo Jack Dempsey, archives AP)

Agrandir

Peyton Manning

Photo Jack Dempsey, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Arnie Stapleton
Associated Press
ENGLEWOOD, Colo.

Brock Osweiler se prépare pour un deuxième départ consécutif au poste de quart pour les Broncos de Denver et Peyton Manning cherche à obtenir une seconde opinion au sujet de sa blessure au pied gauche.

Manning s'est envolé vers Charlotte, en Caroline du Nord, lundi, afin de consulter le réputé podiatre Robert Anderson. Cette rencontre devrait lui permettre de connaître l'ampleur exacte de sa déchirure du fascia plantaire, une blessure qui l'empêche de bien effectuer son transfert de poids lorsqu'il tente une passe.

Mais selon l'entraîneur-chef Gary Kubiak, cela ne signifie pas que la blessure s'est aggravée, ni que Manning pourrait devoir subir une opération qui mettrait fin à sa saison.

«Nous ne devrions pas tirer quelque conclusion que ce soit, a avisé Kubiak. Il s'agit d'une décision qui a été prise samedi. Ça se passe aujourd'hui (lundi) et nous en saurons plus demain (mardi).»

Kubiak a annoncé à l'équipe lundi que Osweiler amorcera une deuxième rencontre d'affilée alors que les Broncos (8-2) accueilleront Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (9-0). Ces derniers étaient les hôtes des Bills de Buffalo lundi soir.

Plusieurs coéquipiers de Manning ont émis l'opinion selon laquelle la décision de l'illustre quart ne représente en rien un signal d'alarme.

«J'aurais fait la même chose, a déclaré l'ailier rapproché Owen Daniels. Si j'avais un problème à un pied, je voudrais voir le meilleur (spécialiste) au monde, aussi, afin de m'assurer d'obtenir une opinion exacte. En tant qu'athlète, vous respectez toujours ce que les médecins et les soigneurs de l'équipe vous disent, mais il faut aussi prendre ses précautions et faire preuve de diligence.

«Je ne suis pas plus inquiet qu'avant, a renchéri Daniels. J'espère seulement qu'il recouvrira la santé et qu'il fasse le nécessaire pour y parvenir.»

Manning est demeuré à Denver dimanche pendant que les Broncos arrachaient une victoire de 17-15 face aux Bears à Chicago, mettant ainsi fin à une série de deux défaites.

À son premier départ dans la NFL, Osweiler a complété 20 de ses 27 tentatives de passes pour des gains de 250 verges, deux touchés et aucune interception. Il s'agissait d'un premier match sans revirement pour les Broncos cette saison.

Manning ne s'est pas entraîné et n'a assisté à aucune rencontre la semaine dernière, alors qu'il recevait des traitements au pied gauche, aux côtes et à l'épaule droite. Kubiak a indiqué qu'il n'avait encore rien planifié pour Manning tant que ce dernier ne sera pas revenu de la Caroline du Nord.

«Peyton ne cache pas sa frustration d'être blessé. C'est difficile pour lui, mais il a été remarquable avec moi. Nous avons eu une bonne et longue conversation. Nous en avons eu plusieurs. Nous nous parlons tout le temps. C'est une situation frustrante pour lui, mais il est emballé par l'équipe et heureux que nous ayons gagné un match important dimanche», a déclaré Kubiak.

Lui-même un ancien quart des Broncos durant les années 80, Kubiak s'est dit encouragé par le rendement d'Osweiler.

«Il pourra se dire qu'il a fait plusieurs bonnes choses, mais il va aussi jeter un regard sur sa performance et se dire qu'il aurait pu être meilleur dans telle et telle situation. Je pense qu'il pourra en retirer beaucoup. Mais pour un premier départ dans cette ligue, c'est encourageant.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer