NFL: place au football !

Le quart-arrière Tom Brady sera au poste contre... (Photo Chuck Cook, USA TODAY Sports)

Agrandir

Le quart-arrière Tom Brady sera au poste contre les Steelers de Pittsburgh, ce soir.

Photo Chuck Cook, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jamais une entre-saison de la NFL n'aura paru aussi longue. La controverse du «Deflategate» et les histoires de tricherie entourant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre auront-elles miné la confiance des amateurs et réduit leur intérêt pour la NFL? La saison 2015 débute, ce soir, alors que les Patriots reçoivent les Steelers de Pittsburgh au Gillette Stadium. Voici quelques éléments à suivre.

Départs et absences en attaque

Tom Brady sera à son poste, mais plusieurs autres joueurs rateront le match de ce soir, le plus important étant Le'Veon Bell. Le demi offensif des Steelers a été suspendu pour les deux premiers matchs de la saison parce qu'il a conduit avec des facultés affaiblies (marijuana), en août 2014. LeGarrette Blount, qui portait alors les couleurs des Steelers, était dans l'auto avec Bell et a été suspendu pour un match, lui aussi. Blount, qui devrait être le principal demi offensif des Patriots cette saison, ne jouera donc pas ce soir. Il n'est pas le seul porteur de ballon à avoir remporté le Super Bowl avec les Patriots en février qui n'affrontera pas les Steelers : Jonas Gray a été remercié, et les vétérans Shane Vereen et Stevan Ridley jouent maintenant pour les Giants et les Jets. L'ailier espacé Brandon LaFell ratera quant à lui au moins la première moitié de la saison, blessé à un pied. Du côté des Steelers, le centre Maurkice Pouncey (cheville) ratera presque toute la saison, et l'ailier espacé Martavis Bryant commence une suspension de quatre matchs.

Des défenses suspectes

Les Patriots n'ont pas seulement perdu des porteurs de ballon au cours de la saison morte. Leurs trois meilleurs demis de coin de 2014, Darrelle Revis, Brandon Browner et Kyle Arrington, ne sont plus avec eux, idem pour le plaqueur Vince Wilfork, qui est maintenant un membre des Texans de Houston. Il y a donc beaucoup d'incertitude en défense à Foxborough. Mais il y en a probablement encore plus chez les Steelers. Le nouveau coordonnateur défensif Keith Butler remplace le légendaire Dick LeBeau et personne ne sait à quoi s'attendre d'une unité qui régresse depuis plusieurs années. Des 11 joueurs partants de la défense des Steelers, 6 ont pourtant été des choix de premier ou de deuxième tour. La tertiaire est particulièrement vulnérable et le sera encore plus si les jeunes secondeurs Jarvis Jones, Ryan Shazier et Bud Dupree sont incapables d'exercer de la pression sur Brady et les autres quarts qu'ils affronteront cette saison.

Festival offensif ?

Tout semble en place pour un duel offensif. Parce que les deux défenses sont en transition et ont plusieurs faiblesses, mais aussi en raison de la qualité des deux attaques. Celle des Steelers a terminé au deuxième rang de la NFL en 2014, alors que Ben Roethlisberger a fini premier pour les verges par la passe (4952), à égalité avec Drew Brees. Antonio Brown a mené le circuit avec 1698 verges par la passe, tandis que Rob Gronkowski (1124) et Julian Edelman (972) ont fini aux 15e et 25e rangs. C'est sans parler de Brady, qui devrait être gonflé à bloc... Et il se marque généralement beaucoup de points lorsque les Steelers et les Patriots s'affrontent. Dans leurs cinq derniers matchs, 283 ont été inscrits, pour une moyenne de 56 par rencontre. Les Patriots ont gagné en 2007, 2010 et 2013, alors que les Steelers l'ont emporté en 2008 et 2011.

Comment contenir le Gronk

La défense des Steelers pense qu'elle a un bon plan de match en vue de la rencontre de ce soir, en particulier pour contenir Rob Gronkowski, qui a capté 9 passes pour 143 verges à ses dépens la dernière fois qu'elle s'est mesurée à l'attaque des Patriots. « Il a du succès lorsque l'adversaire ne le touche pas », a dit le demi de sûreté Mike Mitchell à Jeremy Fowler, d'ESPN. « Il est essentiel de le ralentir près de la ligne de mêlée et de défaire son synchronisme », a renchéri le secondeur intérieur Ryan Shazier, qui devrait être appelé à couvrir Gronkowski souvent ce soir grâce à sa vitesse exceptionnelle. « L'attaque en entier des Patriots est dépendante de son synchronisme », a ajouté Shazier.

Suspensions terminées pour Jastremski et McNally ?

La NFL a confirmé que les Patriots avaient déposé une demande officielle afin que les suspensions de John Jastremski et de Jim McNally, leurs deux employés qui sont au centre de la controverse des ballons sous-gonflés, prennent fin. Ce sont les Patriots qui ont suspendu Jastremski, préposé à l'équipement, et McNally, qui est le préposé au vestiaire des arbitres au Gillette Stadium et qui s'est lui-même qualifié de « Deflator » dans un courriel qui a été découvert lors de l'enquête de Ted Wells sur le « Deflategate ». Même si ce sont les Patriots qui ont suspendu Jastremski et McNally, la Ligue avait fait savoir que les suspensions ne pourraient prendre fin sans son accord.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer