Un nouveau vestiaire digne des Carabins

Les Carabins de l'Université de Montréal ont un... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Les Carabins de l'Université de Montréal ont un nouveau vestiaire vraiment impressionnant.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'équipe de football de l'Université de Montréal a maintenant un vestiaire digne des champions. Les représentants des médias ont en effet pu découvrir hier le résultat de plusieurs mois de travaux au CEPSUM, des efforts qui ont notamment permis l'aménagement d'un nouveau vestiaire pour les Carabins.

« Je ne crois pas qu'il y ait une équipe à Montréal, universitaire ou professionnelle, qui ait de plus belles installations, a souligné l'entraîneur-chef Danny Maciocia. Nos joueurs le méritaient, mais nous devons une fière chandelle à tous ceux qui ont bâti le programme et ont dû travailler dans des conditions bien moins qu'idéales...

« Pendant mes premières saisons ici, ça m'est arrivé souvent de dire à des joueurs collégiaux en visite que notre vestiaire était fermé pour des travaux, afin de ne pas leur montrer ! Maintenant, c'est le premier endroit où je les amène. »

Les locaux sont vraiment impressionnants, avec même un hall d'honneur où les grands moments de l'histoire de l'équipe sont rappelés. Une clinique vaste et bien équipée a remplacé l'ancien « placard » où les joueurs devaient se tasser pour recevoir divers traitements.

Le vestiaire proprement dit est aménagé de part et d'autre d'un espace central spectaculaire, éclairé au besoin par un logo de l'équipe lumineux au plafond, où ont lieu les réunions d'équipe.

« C'est comme recevoir un cadeau de Noël en plein été, a noté le plaqueur Émile Charron-Ligez, étudiant en éducation physique et santé. Tout a été bien pensé, et c'est vraiment stimulant de se retrouver ici chaque jour. »

« Un investissement dans l'excellence »

Le garde Marc Glaude, qui étudie aussi en éducation physique et santé, a souligné l'importance des rappels historiques. « Même pour un vétéran, c'est impressionnant de passer devant les vitrines où on voit les photos des vieux Carabins, la liste des joueurs qui ont gagné la Coupe Vanier l'année passée, celle aussi de tous les joueurs qui sont devenus professionnels. C'est très motivant et ça donne envie de continuer à travailler pour perpétuer cette tradition. »

C'est justement en grande partie grâce au don de 750 000 $ d'un ancien Carabin, M. Robert Panet-Raymond, que les travaux ont été rendus possibles. L'investissement total est estimé à 2 millions.

À ceux qui s'étonnent d'une telle dépense dans un contexte où le financement des universités est difficile, la directrice des programmes sportifs, Manon Simard, répond : « Il s'agit véritablement d'un investissement dans l'excellence. Le CEPSUM est un vieux bâtiment [1976] et plusieurs équipements étaient désuets.

« Nous en avons profité pour effectuer d'importants travaux d'électricité, de plomberie et de ventilation. Et en plus du vestiaire de l'équipe de football, nous avons aussi réaménagé ceux des deux équipes de soccer. La contribution de M. Panet-Raymond a été le déclencheur qui nous a permis d'enfin réaliser ces travaux. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer