Johnny Manziel est mis au repos forcé

Johnny Manziel... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Johnny Manziel

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tom Withers
Associated Press
Berea

Johnny Manziel est arrivé dans la Ligue nationale de football avec le sens du spectacle. Mais aussi, semble-t-il, avec un problème au coude.

La douleur dont souffre Manziel - un problème qui ennuie l'ancienne étoile de l'université Texas A&M depuis l'école secondaire - ne se dissipe pas, au point où les Browns de Cleveland ont choisi de le mettre au repos forcé.

Tout indique, selon l'entraîneur-chef Mike Pettine, que Manziel ne participera pas au match préparatoire de samedi à Tampa Bay, contre les Buccaneers.

«Ça ne s'est pas entièrement amélioré, a admis Pettine. Nous allons opter pour la prudence.»

Un examen d'imagerie par résonance magnétique n'a révélé aucun problème structural dans le coude du gagnant du trophée Heisman en 2012.

Manziel, qui n'a pas rencontré les médias mercredi, est incommodé par une douleur depuis au moins les deux dernières semaines du camp d'entraînement. La douleur s'est notamment manifestée lorsqu'il a tenté une longue passe dimanche, le forçant à quitter le terrain et à rater les 30 dernières minutes de la séance d'entraînement. Il n'a effectué aucune passe lundi, et après une journée de congé planifiée pour toute l'équipe, Manziel a de nouveau dû se contenter d'effectuer des remises de ballon à ses demis, mercredi.

Pettine a plus tard révélé que les Browns allaient étudier la possibilité d'embaucher un autre quart. La liste des joueurs disponibles inclut Jason Campbell, Tyler Thigpen et Josh Johnson, qui ont tous évolué à Cleveland un jour ou l'autre.

Si Manziel doit demeurer inactif, les Browns ne compteront plus que sur Josh McCown et sur le vétéran réserviste Thad Lewis. Connor Shaw, qui a amorcé le dernier match de la saison de l'équipe l'an dernier, sera à l'écart du jeu pour une longue période de temps après avoir été opéré au pouce droit.

Même si les Browns ne semblent pas trop s'inquiéter de la blessure à Manziel, il s'agit d'un autre épisode troublant pour le quart de 22 ans. Après une saison recrue difficile l'an dernier, Manziel a effectué un stage de dix semaines en réhabilitation pour un problème dont la nature n'a pas été précisée. Les dirigeants de l'équipe se disent satisfaits des progrès de leur controversé quart sur le terrain et à l'extérieur, et Pettine ne croit pas que la blessure de Manziel représentera un obstacle dans son développement.

«Je vois le tout comme un léger recul, a estimé Pettine. Si c'était un problème qui ne l'avait pas touché avant, et que la résonance magnétique avait montré des dommages quelconques, je serais beaucoup plus inquiet.»

Pettine, qui n'a toujours pas annoncé l'identité de son quart partant en vue du match d'ouverture contre les Jets de New York, a noté que Manziel avait été capable de gérer sa blessure au coude dans le passé.

«Je crois qu'il a poussé les choses un peu trop loin. Pourrait-il jouer s'il le devait? Fort probablement que oui. Mais pourquoi le faire jouer en matchs préparatoires? S'il s'agissait du calendrier régulier, ce serait différent. Mais nous voulons être prudents et éviter que la situation se transforme en malaise qui l'ennuiera pendant la saison entière.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer