• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Alouettes subissent un autre revers contre le Rouge et Noir 

Les Alouettes subissent un autre revers contre le Rouge et Noir

Nolan MacMillan (66) célèbre un touché.... (PHOTO JUSTIN TANG, PC)

Agrandir

Nolan MacMillan (66) célèbre un touché.

PHOTO JUSTIN TANG, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Un bon début de match a été suivi par une fin de rencontre encore meilleure pour le Rouge et Noir d'Ottawa vendredi soir Henry Burris a franchi la ligne des buts sur une faufilade du quart de la ligne d'une verge avec 90 secondes à jouer au quatrième quart, et le Rouge et Noir a vaincu les Alouettes de Montréal 26-23 vendredi soir.

Le touché victorieux a été rendu possible après une pénalité pour obstruction contre la formation montréalaise dans la zone des buts, plaçant le ballon à la ligne d'une verge des Alouettes. Le Rouge et Noir n'a eu besoin que d'une occasion pour entrer dans la zone payante, et se hisser au premier rang dans la section Est, avec un dossier de 4-2.

«Nous travaillons fort pour être constants, a déclaré Burris. Nous avons appris beaucoup l'an dernier, nous nous sommes battus jusqu'à la fin et maintenant, nous en tirons des résultats positifs. C'est agréable d'avoir arraché la victoire.»

Il s'agit d'un deuxième gain en autant de rencontres pour le Rouge et Noir face aux Alouettes, qui se classent derniers dans l'Est avec une fiche de 2-4. Si les deux formations terminent à égalité au classement, le Rouge et Noir bénéficiera de l'avantage puisqu'il est déjà assuré de gagner la série saisonnière. Le Rouge et Noir avait défait les Alouettes 20-16 à Montréal, lors du premier match de la saison.

«C'est décevant, surtout pour la défensive, a déclaré le maraudeur Marc-Olivier Brouillette, des Alouettes, au sujet de la poussée décisive du Rouge et Noir.

«Nous les avions refoulés dans une position, où nous pouvions mettre fin au match, prendre la responsabilité et donner la victoire à notre équipe. Nous n'y sommes pas arrivés.»

Lors de la première série du match, Burris a complété une passe de sept verges à Ernest Jackson. Cette poussée a nécessité 10 jeux, qui ont couvert 78 verges, et donné l'impression à la foule que leurs favoris connaîtraient un premier quart productif. Avant la rencontre, le Rouge et Noir n'avait marqué qu'un seul touché lors de la première période de jeu.

«Il y a eu de bonnes choses, et de moins belles choses, mais nous trouvons des moyens pour gagner. C'est ce qui est le plus important lorsque vous essayez de bâtir quelque chose, a fait remarquer Burris.

«Que vous connaissiez des hauts ou des bas, il faut se regrouper lorsque ça compte.»

Malgré leur bon début de match, le Rouge et Noir tirait de l'arrière 12-7 à la demie. Boris Bede a d'abord inscrit un simple après avoir raté une tentative de placement de 44 verges, mais il s'est repris au début du deuxième quart avec un botté de précision de 18 verges. Le quart Rakeem Cato a ensuite donné les devants à la formation montréalaise en marquant un touché sur une course de 19 verges avant que Bede n'ajoute un simple

Les locaux ont pu reprendre les devants 17-12 au troisième quart, grâce à un placement de 41 verges de Chris Milo, et une passe de touché de dix verges de Burris à Patrick Lavoie.

Bede a riposté avec un placement de 42 verges dès la première minute de jeu du quatrième quart, et un simple d'une distance de 81 verges immédiatement après une passe de touché de neuf verges de Rakeem Cato à Samuel Giguère, ce qui leur donnait alors une avance de 23-17.

Les Alouettes ont concédé un touché avec un peu plus de trois minutes à jouer au quatrième quart.

La formation montréalaise disputera son prochain match jeudi prochain, devant ses partisans, contre les Eskimos d'Edmonton.

Sam nerveux

La rencontre a par ailleurs permis à l'ailier défensif Michael Sam d'effectuer ses débuts professionnels. Sam n'a été utilisé que sporadiquement et n'a réussi aucun plaqué.

Ainsi, Sam a écrit une page d'histoire en devenant le premier joueur de football ayant avoué son homosexualité à prendre part a un match.

«En fait, je pensais aux tâches à remplir, a répondu l'athlète de 25 ans, lorsqu'un journaliste lui a demandé s'il avait pensé à l'importance du moment, avant le botté d'ouverture.

«Je ne mentirai pas, j'avais beaucoup de papillons dans l'estomac et j'étais nerveux lorsque j'ai sauté sur le terrain. Je n'ai pas eu l'opportunité de réussir des jeux. Je pense avoir eu de bonnes poussées vers le quart adverse, mais passer près ne donne pas de sac du quart.»

Joueur défensif par excellence de la Southeastern Conference avec Missouri en 2013, Sam a été choisi par les Rams de St. Louis lors de la septième et dernière ronde de la séance de sélection de 2014 de la NFL. Il a été retranché par les Rams, et les Cowboys de Dallas lui ont accordé une place au sein de l'équipe d'entraînement, sans toutefois parvenir à se tailler un poste dans l'alignement.

Au cours de l'été, Sam a signé un contrat d'un an assorti d'une année d'option. Il a quitté le camp d'entraînement pour des raisons personnelles, le 12 juin, et n'a pas revêtu l'uniforme lors des cinq premières rencontres des Alouettes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer