• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Alouettes se tourneront vers un quart recrue pour affronter les Stampeders 

Les Alouettes se tourneront vers un quart recrue pour affronter les Stampeders

Brandon Bridge... (PHOTO ARCHIVES ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Brandon Bridge

PHOTO ARCHIVES ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne
Montréal

Peut-être que l'entraîneur-chef Tom Higgins s'amusait jeudi, malgré les inquiétudes entourant la situation au poste de quart chez les Alouettes de Montréal, en n'annonçant pas qui des recrues Brandon Bridge et Rakeem Cato serait le partant vendredi face aux Stampeders de Calgary.

Higgins s'est limité à dire que les deux meneurs de jeu, tous deux âgés de 23 ans, auront chacun l'occasion d'affronter les champions en titre de la coupe Grey au stade Percival Molson.

Les Alouettes (0-1) font face à une situation pour le moins difficile depuis que Jonathan Crompton, le quart partant, et le nouveau-venu Dan LeFevour ont tour à tour été victimes de blessures à une épaule lors d'un revers de 20-16, jeudi dernier, lors du match inaugural contre le Rouge et Noir d'Ottawa.

Le nom de Crompton a été placé sur la liste des blessés de six matchs tandis que LeFevour ne reviendra pas au jeu en 2015.

Tanner Marsh, le troisième quart de la formation montréalaise, se trouvait déjà sur la liste de blessés de six matchs en raison d'un problème à un genou.

Bridge pourrait bien être le premier choix, d'abord parce qu'il était le troisième quart face au Rouge et Noir et qu'il a disputé la majeure partie des deux dernières périodes de jeu la semaine dernière. De son côté, Cato n'a encore jamais joué dans la Ligue canadienne de football. Mais Cato, qui est perçu comme étant un meilleur passeur que Bridge, a été tout aussi impressionnant lors des rencontres préparatoires.

Peu importe la décision finale, l'attaque des Alouettes sera dans l'eau chaude face aux Stampeders (1-0), qui ont dû venir de l'arrière la semaine dernière pour arracher un gain de 24-23, à domicile, contre les Tiger-Cats de Hamilton.

«En gros, on nous a dit que Cato et moi allions tous deux jouer, et on nous a demandé d'être prêts, a confié Bridge, qui est originaire de Mississauga et qui est l'un des rares Canadiens à occuper la position de quart dans la LCF.

«C'est un peu comme s'il y avait un quart 1 et 1A, a-t-il ensuite illustré. J'ignore si leur intention est d'utiliser celui qui connaît le plus de succès. Ce serait la chose à faire; peu importe qui est le plus efficace, restons avec lui.»

Si Bridge est l'heureux, il deviendra le premier Canadien à amorcer un match de la LCF au poste de quart depuis Giulio Caravatta avec les Lions de la Colombie-Britannique, en 1996. Bridge était alors âgé de quatre ans.

«Honnêtement, je n'avais pas pensé à cela avant que vous m'en parliez constamment, a déclaré Bridge en s'adressant aux journalistes. Tout ce que je veux, c'est commencer le match. Je ne m'arrête pas sur le fait que je serais le premier quart (canadien) à amorcer un match depuis une longue période de temps. Je veux aider l'équipe à gagner, c'est tout», a ajouté l'ancien produit de l'Université South Alabama.

Les deux recrues pourront au moins compter sur un arsenal de receveurs d'expérience pour capter leurs passes, à commencer par Nik Lewis, une ancienne vedette des Stampeders.

«Nous aimons les défis, a lancé Lewis. Nous allons prendre cette charge sur nos épaules. Nous allons devoir réaliser des jeux, peu importe qui nous lance le ballon. J'ai déjà fait partie d'équipes comptant sur un quart recrue, et j'ai confiance.»

Les Alouettes tenteront aussi de courir aussi souvent que possible, et le demi Tyrell Sutton est prêt si jamais il est appelé à effectuer plus de travail que prévu.

«J'espère pouvoir enlever un peu de la pression que ressentiront les jeunes, a mentionné Sutton en parlant des deux quarts. Je sais que ça va aller vite autour d'eux, et la chose la plus importante, de mon côté, est de demeurer calme et détendu.»

L'an dernier, les Stampeders n'ont perdu qu'un match à l'étranger, à Montréal, et ils auront l'opportunité d'effacer cette marque à leur dossier. Il s'agira d'un test pour le quart Bo Levi Mitchell qui a été victime de trois interceptions face aux Tiger-Cats la semaine dernière. En 2014, il n'a vu que huit de ses passes aboutir dans les mains de rivaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer