• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Michael Sam à Montréal: un moment historique, dit Brian Burke 

Michael Sam à Montréal: un moment historique, dit Brian Burke

Michael Sam et le directeur général des Alouettes... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Michael Sam et le directeur général des Alouettes Jim Popp en conférence de presse mardi à Montréal.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
Calgary

Brian Burke croit que l'entente entre le premier joueur de football ouvertement homosexuel et les Alouettes de Montréal représente un point tournant dans l'histoire du sport professionnel.

Le président des opérations hockey des Flames de Calgary, qui a fondé l'organisme You Can Play à la mémoire de Brendan, son fils homosexuel, voit l'arrivée de Michael Sam dans la Ligue canadienne de football comme un grand tournant dans l'histoire du sport.

«Je crois que c'est énorme, a dit Burke en entrevue avec La Presse Canadienne, mardi. Pour moi, dans 20, 30 ou 40 ans, les gens vont se souvenir de ce moment. Nous savons qu'il y a des homosexuels dans tous les sports. Je crois que les autres vont voir l'accueil réservé à Michael Sam et réaliser à quel point ce sera extraordinaire pour lui.

«Il y a quelques idiots sur Internet. Il y a en a toujours. Mais au lieu de cet environnement hostile, il verra que les gens intelligents et ouverts d'esprit l'accueilleront de la bonne manière.»

Burke a co-fondé You Can Play, un organisme luttant pour l'élimination de l'homophobie dans le sport, après la mort de son fils Brendan dans un accident de voiture en 2010.

Le porteur de ballon des Stampeders de Calgary, Jon Cornish, qui a deux mères et qui est porte-parole pour You Can Play, reconnaît que les vestiaires de football sont assez conservateurs.

Le receveur éloigné des Alouettes, Arland Bruce, le plaqueur défensif des Blue Bombers de Winnipeg, Bryant Turner fils, et l'ancien receveur des Stampeders, Maurice Price, ont tous été mis à l'amende par la LCF au début de l'année 2014 pour avoir tenu des propos homophobes sur Twitter.

Cornish croit que l'arrivée de Sam dans la Ligue peut contribuer à changer ces mentalités.

«Les mentalités changent seulement lorsqu'on vit quelque chose de près, a expliqué Cornish. C'est facile d'avoir ce genre d'attitude lorsque ça se passe loin de toi. Quand c'est de la famille ou un coéquipier, ça change soudainement.»

Des athlètes de haut niveau comme le joueur de rugby Gareth Thomas ou le nageur australien Ian Thorpe sont sortis du placard après avoir pris leur retraite. Le joueur de la NBA Jason Collins a été le premier à afficher son homosexualité dans une des quatre ligues majeures en Amérique  - NFL, NBA, MLB et LNH - alors qu'il était toujours actif. Il a accroché ses espadrilles 18 mois plus tard.

Sam est sorti du placard à la fin de sa carrière collégiale au Missouri. Il a été le premier joueur ouvertement homosexuel à être sélectionné au repêchage de la NFL, l'an dernier. Les Rams de St. Louis l'ont libéré au terme du camp d'entraînement et il a passé quelques semaines sur la formation d'entraînement des Cowboys de Dallas.

Les Alouettes ont accordé un contrat au joueur de 25 ans et l'ont présenté aux médias, mardi.

«C'est un grand jour, a affirmé Burke. J'ai regardé la conférence de presse. Je crois qu'il a fait ça de la bonne manière. De tous les sports, le football est probablement le plus macho, probablement le dernier endroit où l'on s'attend à ce qu'un joueur affirme son homosexualité. Je pense que ce qu'a fait Michael Sam est courageux. Je crois que ce que les Alouettes ont fait en lui accordant un contrat est courageux.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer