Michael Sam: «Je ne suis ici que pour jouer au football»

Embauché par les Alouettes vendredi dernier, l'ailier défensif... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Embauché par les Alouettes vendredi dernier, l'ailier défensif Michael Sam a été présenté officiellement aux médias montréalais, mardi.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Michael Sam souhaite être un joueur comme les autres et aider les Alouettes à ramener la Coupe Grey à Montréal, rien de plus. S'il s'agit là d'un souhait louable, ce sera difficile de se fondre dans la masse. Son nouveau directeur général, Jim Popp, ne lui a pas nécessairement facilité la tâche.

«Aujourd'hui, nous vivons un moment historique dans le sport canadien, dans la Ligue canadienne de football, et à travers le monde, a-t-il lancé lors de la très courue conférence de presse organisée par les Alouettes, mardi. Ça a pris beaucoup de courage à ce jeune homme pour dévoiler au grand jour son homosexualité il y a un an. Il s'agissait d'un moment historique au football.

«La ville de Montréal est reconnue pour être une ville pionnière, qui innove. Nous amorçons un nouveau chapitre de ce livre aujourd'hui, a ajouté Popp. En mettant Michael Sam sous contrat, nous accueillons un pionnier au sein de notre équipe et de notre communauté.»

L'ex-vedette des Tigers de l'Université du Missouri a dévoilé son homosexualité juste avant le repêchage de la NFL l'an dernier, devenant instantanément le centre d'attraction de la planète football.

Repêché au septième tour par les Rams de St. Louis, il a passé quelques semaines au sein de leur formation d'entraînement avant d'être libéré. Les Cowboys de Dallas lui ont ensuite offert le même poste, avant de le libérer également après l'avoir évalué quelques semaines. Estimant avoir épuisé toutes ses options dans la NFL, Sam a donc amorcé les négociations avec Popp et les Alouettes.

Depuis l'annonce de son embauche, vendredi dernier, plusieurs ont tenté de tracer un parallèle entre l'arrivée du footballeur de 25 ans et celle de Jackie Robinson, premier Noir à évoluer au baseball majeur, avec les Royaux de Montréal dans les années 1940. Le nouveau-venu ne veut rien entendre de tel.

«Je ne suis ici que pour jouer au football. Je ne tente pas d'accomplir quoi que ce soit d'historique, a déclaré sur un ton catégorique l'athlète natif de Galveston, au Texas. Je ne suis ici que pour aider les Alouettes à remporter des matchs et à ramener la Coupe Grey.»

C'est justement parce qu'il n'a pas pu faire sa place sur un terrain de la NFL que Sam pourra se présenter au camp des recrues des Alouettes, qui s'amorcera mercredi, à l'Université Bishop's.

À six pieds deux, 260 livres, Sam est petit pour être un joueur de ligne dans la NFL et sa vitesse ne lui aurait pas permis d'être un secondeur efficace dans le circuit américain. Les Alouettes jugent qu'il sera un ailier défensif parfait dans la LCF.

«Je suis un chasseur de quarts (pass rusher). Mon physque est parfait pour cela, a tenu à rappeler Sam. J'ai mené mon équipe (les Rams) pour les sacs en matchs préparatoires dans la NFL. Je suis un chasseur de quarts, peu importe où j'évolue.»

«Il faudra toutefois être patient, a prévenu Popp. Quiconque s'amène dans la LCF doit passer par une période d'apprentissage. Peut-être que les succès ne seront pas immédiatement au rendez-vous, que cela prendra quelques semaines. Mais la période pour s'acclimater est également très courte.

«S'il peut bien faire la plupart des choses qu'il devra faire, même si les résultats ne sont pas probants, nous accepterons de continuer à travailler avec lui.»

De son côté, Sam ne doute pas du tout de ses moyens et estime ne rien avoir à prouver à qui que ce soit, sauf à ses coéquipiers et à ses entraîneurs.

«Les films parlent d'eux-mêmes, a noté celui qui a paraphé une entente de deux saisons. Mais je serai une recrue à leurs yeux et c'est comme ça que ça doit être. Maintenant, chaque joueur doit avoir des objectifs. J'en ai. Je poursuis les quarts: je veux des sacs.»

Et il ne pense pas à la NFL.

«Toute mon attention est tournée vers Montréal. Ce que l'avenir me réserve, je ne le sais pas», a-t-il dit.

«J'aimerais bien que Michael joue toute sa carrière avec les Alouettes, qu'il soit ici pour 10 ou 15 ans et qu'il devienne le recordman des sacs dans la LCF, a fait valoir Popp. Mais une carrière de football est tellement courte que je lui souhaite de faire tellement bien que notre équipe connaîtra du succès et qu'il obtiendra une autre chance. On ira un jour à la fois, mais je lui souhaite beaucoup de succès.»

______________________________________________

Michael Sam en chiffres

> 25 ans

> 6'2, 260 livres

> Choix de 7e tour, 249e au total, par les Rams de St. Louis (2014)

> 123 plaqués et 21 sacs en quatre saisons dans la NCAA

> Détient le record des Tigers de l'Université du Missouri avec 11,5 sacs (2013)

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer