Roger Goodell veut entendre l'appel de Tom Brady en personne

Le quart-arrière des Patriots Tom Brady et le... (Photo John Samora, archives AP)

Agrandir

Le quart-arrière des Patriots Tom Brady et le commissaire de la NFL Roger Goodell.

Photo John Samora, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josh Dubow
Associated Press
San Francisco

Le commissaire de la NFL Roger Goodell a déclaré mercredi qu'il était de sa responsabilité d'entendre en personne les explications du quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady, qui est allé en appel de sa suspension de quatre matchs dans le scandale des ballons dégonflés.

Goodell a mentionné qu'il n'avait pas eu le temps d'étudier une requête de l'Association des joueurs afin qu'il se déclare incompétent pour juger une cause en appel puisqu'il était occupé à participer aux réunions printanières des propriétaires de la ligue qui se sont terminées mercredi.

Il a ajouté qu'il étudiera la requête lorsqu'il sera de retour à New York, mais a répété qu'à moins qu'un facteur dont il ignore l'existence soit porté à son attention, il écoutera en personne les explications de Brady.

«C'est mon travail de m'assurer que nous faisons tout en notre pouvoir pour protéger l'intégrité du sport, protéger nos règlements et protéger nos structures, a expliqué Goodell. Nous disposons d'un processus qui a été négocié en partenariat avec le syndicat et qui existe depuis des décennies. C'est ma responsabilité, et c'est un processus qui est en place depuis longtemps déjà.»

Goodell a précisé qu'aucune date n'avait été établie pour entendre l'appel.

La convention collective qui a mis un terme au lock-out en 2011 a octroyé le droit à Goodell d'entendre l'appel en personne; seul le commissaire de la ligue peut punir des joueurs dont la conduite a causé du tort à la ligue. Mais l'Association des joueurs de la NFL estime que s'il nomme quelqu'un pour punir un joueur, alors la sanction est invalide, et s'il le fait lui-même, alors il n'est plus impartial.

Lorsque le vice-président exécutif de la NFL Troy Vincent a suspendu Brady pour les quatre premiers matchs de la saison 2015, il a souligné le refus de Brady de céder l'historique de son téléphone cellulaire comme l'un des motifs de sa décision.

Goodell a mentionné qu'il est disposé à analyser l'historique du cellulaire pendant l'appel, et a confié que la coopération de Brady pourrait être un facteur atténuant la durée de sa suspension pour le rôle qu'il a joué dans le scandale des ballons dégonflés lors du match de championnat de l'Association américaine contre les Colts d'Indianapolis.

«J'ai hâte de rencontrer Tom afin de savoir s'il y a de nouvelles informations ou encore d'autres éléments qui pourraient nous permettre de tirer cette histoire au clair, a dit Goodell. C'est pour ça que je veux discuter directement avec Tom.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer