• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Selon l'agent de Tom Brady, l'enquête du «Deflategate» a été bâclée 

Selon l'agent de Tom Brady, l'enquête du «Deflategate» a été bâclée

Tom Brady... (Photo Charles Krupa, Reuters)

Agrandir

Tom Brady

Photo Charles Krupa, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jimmy Golen
Associated Press
FOXBOROUGH, Mass.

La NFL était déterminée à blâmer le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady dans le scandale des ballons dégonflés lors du match de championnat de l'Américaine et l'enquête a omis plusieurs éléments-clés en plus d'en camoufler d'autres, estime l'agent de Brady.

Don Yee a déclaré que la rapport préparé par l'enquêteur Ted Wells, nommé par la NFL, s'est avéré «une importante et terrible déception».

Le rapport de 243 pages a démontré que deux employés des Patriots ont contrevenu aux règles sur les ballons utilisés pendant les matchs et que Brady «était à tout le moins au courant» des plans pour modifier les ballons à son goût. Selon ce rapport, certaines des prétentions de Brady sont «improbables». «Il est impossible qu'un adjoint au préposé à l'équipement et qu'un préposé au vestiaire ne dégonflent des ballons sans que Brady ne le sache et l'approuve», y lit-on.

Yee estime que le rapport «a d'abord établi ses conclusions avant de déterminer les prétendus faits plus tard». Il ajoute que la firme de Wells fait beaucoup d'argent avec la NFL et que ce dernier a pondu un rapport qui bénéficie au circuit Goodell.

Il n'a toutefois pas voulu élaborer sur la façon dont jeter le blâme sur l'une des plus grandes vedettes de la NFL pour cette affaire qui a fait la manchette toute la semaine menant au Super Bowl a aidé la ligue. Les Patriots ont battu les Seahawks de Seattle au Super Bowl et Brady a reçu le titre de joueur par excellence.

Yee va plus loin, prétendant que la ligue était de mèche avec les Colts d'Indianapolis.

«Qu'est-ce que ça dit sur les protocoles de la ligue et sur son éthique quand elle permet à une équipe de l'informer d'un vice de procédure avant un match de championnat sans qu'aucun de ses dirigeants n'informent ensuite les Patriots?, a-t-il demandé. Cela suggère qu'il est probable que la ligue ait coopéré avec les Colts dans cette opération d'infiltration.»

Selon Yee, les enquêteurs ne comprenaient pas le football et ont laissé de côté plusieurs éléments-clés du témoignage de Brady.

«C'est un jour triste pour la ligue, qui a laissé la résolution d'un problème spécifiquement lié au football à des gens qui ne comprennent ni son contexte, ni sa culture», a indiqué l'agent, présent au moment où Brady a livré son témoignage.

À la suite de la publication de ce rapport, Brady pourrait maintenant écoper d'une suspension ou d'une amende.

Les Patriots ont refusé une demande d'entrevue pour Brady ou l'entraîneur-chef, Bill Belichick, exonéré à la suite de cette enquête. L'équipe a annulé une disponibilité média initialement prévue pour jeudi.

En soirée jeudi, Brady a dit que la controverse n'a rien enlevé à son titre du Super Bowl.

«Absolument pas, a dit Brady à un public universitaire gagné à sa cause à Salem State University, dans un entretien mené par Jim Gray. Nous avons mérité tout ce que nous avons obtenu et accompli comme équipe. J'en suis fier, et nos partisans en pensent la même chose.»

Lors de sa première apparition publique depuis la fin de l'enquête, Brady n'a toutefois pas voulu dire ce qu'il pensait du rapport.

«Je n'ai pas vraiment de réaction, a dit le quart étoile. Ça ne fait que 30 heures, je n'ai pas vraiment eu le temps de le digérer. Quand je l'aurai fait, je vais m'assurer de mettre tout le monde au courant de mes sentiments à ce sujet.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer