NFL: la nouvelle politique de conduite personnelle approuvée

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell.... (Photo Mike Segar, archives Reuters)

Agrandir

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell.

Photo Mike Segar, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Schuyler Dixon
Associated Press
Irving, Texas

Les propriétaires de la NFL ont approuvé mercredi des changements apportés à la politique de conduite personnelle des joueurs, mais le commissaire Roger Goodell a conservé son droit d'arbitre en cas d'appel.

Un conseiller spécial va superviser la décision initiale en cas d'enquête, a mentionné Goodell.

«Il s'agira d'un individu extrêmement qualifié avec de l'expérience en justice pénale et il sera embauché dès que possible pour occuper cette position, a expliqué Goodell. La personne supervisera les enquêtes et décidera de la peine en cas de bris des conditions de la politique.»

Le commissaire pourrait aussi nommer un panel d'experts indépendants pour participer au processus en cas d'appel.

À la suite des incidents impliquant Ray Rice et Adrian Peterson, la liste de comportements interdits sera allongée, ainsi que les critères spécifiques pour les suspensions avec salaire dans les cas d'accusations pour crime violent.

Les joueurs seront maintenant suspendus pour six matchs sans salaire dans les cas de voie de fait, d'agression sexuelle, de violence conjugale, de violence grave, de violence contre un enfant ou d'autres formes de violences. Le contexte de l'assaut sera tout de même évalué afin de réduire ou augmenter la peine.

«La politique doit être polyvalente. Elle est forte. Elle est sévère. Et elle est meilleure pour tout le monde associé à la NFL», a déclaré Goodell.

L'Association des joueurs de la NFL souhaitait participer aux négociations sur les changements à la politique et avait déclaré mardi qu'elle se «réservait le droit de prendre toute action» si les propriétaires agissaient de manière unilatérale. L'AJNFL pourrait considérer le vote de mercredi comme un viol de la convention collective signée en 2011 pour mettre fin à un lock-out.

L'AJNFL pourrait déposer un grief auprès du Bureau national des relations de travail (NLRB). Les joueurs pourraient argumenter que la politique représente un changement de leurs conditions d'emploi, ce qui selon le NLRB est sujet à des négociations au sein de la convention collective.

«Nous nous attendions à ce que ce vote ait lieu avant l'Action de grâce (américaine), a noté le porte-parole de l'AJNFL George Atallah, sur Twitter. Notre syndicat n'a pas vu la nouvelle politique.»

La nouvelle politique propose aussi un comité formé de plusieurs propriétaires d'équipe qui auront la tâche de réviser au moins une fois par année la politique et recommander des changements. Ce comité sera également appuyé par des experts indépendants, a expliqué la NFL.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer