Alouettes: on efface et on recommence

Tyrell Sutton (à gauche) n'a récolté que cinq... (Photo Mark Blinch, Reuters)

Agrandir

Tyrell Sutton (à gauche) n'a récolté que cinq verges au sol contre les Tiger-Cats de Hamilton, samedi dernier.

Photo Mark Blinch, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La défaite subie contre les Tiger-Cats à Hamilton, samedi soir, a tôt fait de ramener les Alouettes sur terre, eux qui avaient remporté leurs six sorties précédentes. L'équipe n'a toutefois pas l'intention de se laisser abattre par ce revers, même s'il est venu compliquer un peu son parcours éliminatoire.

Le temps d'un match, on a revu ces Moineaux qui ont si souvent peiné à faire avancer leur attaque sur le terrain cette saison. De l'avis du demi Tyrell Sutton, cette contre-performance peut s'expliquer par un vent de panique qui a parfois soufflé au sein de l'unité offensive cette année.

«Je pense que chaque fois que nous avons paniqué, ça nous a sortis de notre zone de confort, ce qui nous a amenés au point où nous en sommes, a-t-il noté hier. (...) Lorsqu'il se produit quelque chose, nous ne pouvons nous permettre de paniquer en tant qu'attaque. Nous avons tendance à regarder tout cela en nous disant: bon, ça recommence. C'est ce qu'on a vécu lors du dernier match.»

Ainsi, au lieu de profiter d'une semaine de congé et d'un laissez-passer pour la finale de la division Est, les Moineaux devront affronter les Lions de la Colombie-Britannique en demi-finale, au stade Percival-Molson, dimanche après-midi.

Message compris

L'entraîneur-chef Tom Higgins assure que le message reçu à Hamilton a été bien compris et que ses troupes seront prêtes pour ce duel.

«Il y a plusieurs leçons à tirer dans la défaite, a-t-il fait valoir. Je crois que nous pouvons être une meilleure équipe de football en ayant vécu le vent et l'atmosphère de séries qu'il y avait. Nous serons prêts à jouer. Nous anticipons cette occasion, mais nous ne pouvons pas nous emballer. En séries, vous ne pouvez tenir personne pour acquis.»

«Personnellement, la page est tournée, signale pour sa part le centre Luc Brodeur-Jourdain. On est 0-0 en ce moment, et la beauté du football, c'est que tout se décide sur un match. L'équipe qui se présente la journée du match avec les meilleures conditions et le meilleur esprit va probablement réussir à tirer son épingle du jeu.»

Jeu au sol et premiers essais

Cela dit, si les Alouettes veulent éviter de revivre leurs déboires offensifs du week-end dernier lorsque les Lions seront en ville, ils devront commencer par remettre le ballon plus souvent à Sutton.

Ce dernier n'a couru qu'à cinq reprises contre les Tiger-Cats, récoltant cinq petites verges. D'accord, il s'est blessé en fin de rencontre. Mais sans rien enlever au quart Jonathan Crompton et à ses talents de passeur, il reste que l'attaque devra se montrer beaucoup plus diversifiée si les Als souhaitent l'emporter.

«Nous avons l'avantage que ce soit un match à la maison et qu'ils ne m'aient pas vu. Espérons qu'ils essaieront de se ruer sur moi, ce qui ouvrira la porte pour tous les autres», a souligné Sutton. En effet, lorsque les deux clubs ont croisé le fer cette année, Brandon Whitaker était en santé et s'occupait principalement du jeu au sol des Als.

Selon Brodeur-Jourdain, le secret pour corriger le problème offensif de l'équipe réside également dans une meilleure production lors des premiers essais.

«C'est ce qui nous fait défaut depuis le début de la saison. On a de la difficulté à le faire de façon soutenue. Lorsque ç'a fonctionné pour nous en attaque, quand on regarde les statistiques de ces matchs, on voit une production en premier essai. On voit qu'on est capables de porter le ballon, et au cours des trois dernières semaines, ce fut plus difficile sur ce plan», a-t-il analysé.

En attendant de voir si l'énigme offensive sera résolue d'ici dimanche, les Alouettes pourraient bien compter sur le retour de quelques éclopés dans la formation entre-temps. C'est notamment le cas du demi de coin Geoff Tisdale, qui a reçu lundi le feu vert des médecins pour reprendre l'entraînement après avoir subi une commotion cérébrale il y a deux semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer