Un premier départ dans la NFL pour David Foucault

David Foucault à l'entraînement avec les Panthers en... (Archives Reuters)

Agrandir

David Foucault à l'entraînement avec les Panthers en juin dernier.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Il se pourrait que plusieurs étudiants de l'Université de Montréal, surtout ceux qui aiment un tant soit peu le football, mettent leurs leçons et devoirs de côté jeudi soir, et s'installent devant un écran de télévision afin de ne rien manquer du premier match de David Foucault à titre de partant dans la NFL.

Sur son site internet, la direction des Panthers de la Caroline a confirmé que le joueur de ligne offensive amorcera la rencontre face aux Saints de La Nouvelle-Orléans, en remplacement de Byron Bell, victime d'une blessure à un genou. Foucault occupera la position de bloqueur à gauche, un rôle stratégique puisqu'il s'agit du côté auquel le quart Cam Newton tourne le dos avant d'effectuer ses passes.

Dans un monde idéal, l'entraîneur-chef Ron Rivera aurait souhaité que Foucault ait plus de temps pour assimiler le livre de jeux, mais les nombreux blessés chez les Panthers ne lui donnent pas ce luxe. Par contre, l'athlète de Ville LaSalle a créé une très favorable impression au personnel d'entraîneurs lors des quatre matchs auxquels il a participé jusqu'à maintenant cette saison.

Foucault a notamment eu la chance de se faire valoir lors de chacune des trois dernières rencontres des Panthers, incluant dimanche dernier contre l'intimidante unité défensive des Seahawks de Seattle.

«Il s'agit d'un jeune joueur et nous pensions avoir plus de temps pour lui permettre de se développer, a observé Rivera, sur le site internet de l'équipe. Mais lorsqu'il a eu la chance de jouer, il nous a emballés et intrigués. Ce sera agréable de voir comment il se comportera.»

«Il s'habitue au rythme de la NFL, a ajouté Rivera. C'est un peu différent quand vous venez des rangs universitaires canadiens. Il s'améliore constamment. Nous croyons vraiment qu'il fait des pas de géant.»

S'il y a un homme qui croit que Foucault saura tirer les marrons du feu, c'est Danny Maciocia, son ancien entraîneur-chef avec les Carabins. Même s'il se doute que le bloqueur de 25 ans aura des papillons dans l'estomac au début de la rencontre.

«Je pense qu'il sera un peu nerveux, au début, a estimé Maciocia lors d'une entrevue téléphonique avec la Presse Canadienne, mercredi soir. Mais il est un jeune homme très fier, et il est un compétiteur. La clé pour lui, demain soir, sera les deux premières séries à l'attaque. S'il est capable de se débrouiller, je suis convaincu qu'il va bien jouer. Après une ou deux séries de jeu, je suis sûr que les choses vont se placer.»

Maciocia continue d'entretenir des liens étroits avec son ancien joueur, et lorsqu'il a appris que Foucault effectuerait un premier départ, jeudi soir, il lui a envoyé un message texte pour lui dire à quel point il était très fier de lui, et de continuer de travailler fort.

Selon l'entraîneur-chef des Carabins, Foucault vivra une expérience spéciale et incroyable, qui pourrait lui ouvrir les portes vers un poste régulier, avec les Panthers ou ailleurs. C'est d'autant plus impressionnant, croit Maciocia, que Foucault a été oublié par les 32 formations de la NFL lors de la dernière séance de sélection.

«Il a réussi à se tailler un poste au sein de l'alignement régulier de 53 joueurs, et rendu là, c'est une question de performance ou une blessure qui peut te permettre de te retrouver au sein de l'alignement partant, a fait remarquer Maciocia. C'était tout un processus. Et là, je vais aller plus loin: toutes les équipes de la NFL vont avoir accès à la vidéo après le match. S'il joue bien mais que les Panthers décident de repêcher un joueur de ligne à l'attaque ou d'embaucher un joueur autonome à la fin de l'année, il y a des équipes qui vont l'appeler et qui vont lui dire qu'elles ont aimé ce qu'elles ont vu et qui voudront lui faire signer un contrat.»

Maciocia et les joueurs des Carabins rateront le début du match, puisque l'équipe tiendra une séance d'entraînement qui doit se terminer à 21h, en vue de l'affrontement de samedi face au Rouge et Or de l'Université Laval. Le duel Saints-Panthers s'ébranlera à 20h30.

«Après la pratique, on va probablement regarder le deuxième quart dans le salon des Carabins. J'imagine que plusieurs (joueurs et supporters des Carabins) vont vouloir le regarder.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer