Exclusif

Michael Sam avec les Alouettes?

L'ailier défensif Michael Sam a été choisi en... (Photo Jeff Curry, USA Today)

Agrandir

L'ailier défensif Michael Sam a été choisi en 7e ronde du repêchage de la NFL par les Rams de St. Louis, le 10 mai.

Photo Jeff Curry, USA Today

La Presse a appris que les Alouettes avaient inscrit le nom de Michael Sam sur leur liste de négociation, ce qui leur permet de détenir les droits sur l'ailier défensif américain dans la LCF.

Sam est devenu le premier joueur de football professionnel de l'histoire à dévoiler publiquement son homosexualité en février dernier. Il a été choisi en 7e ronde (249e au total) du repêchage de la NFL par les Rams de St. Louis, le 10 mai.

Le directeur général Jim Popp a confirmé que le nom de Sam apparaissait bel et bien sur la liste de négociation des Alouettes.

«C'est effectivement le cas. C'est un très bon joueur et on discutait de la possibilité de l'inscrire sur notre liste de négociation depuis un bon moment. Et lorsqu'on a constaté qu'il n'avait pas été repêché dans les trois premières rondes dans la NFL, on a placé son nom sur notre liste de négociation», a expliqué Popp, hier.

Il serait toutefois étonnant que Sam débarque à Montréal en 2014. S'il était incapable de se tailler un poste chez les Rams, il obtiendrait probablement l'occasion de se faire valoir dans une autre équipe de la NFL. Selon Ian Rapoport, du NFL Network, les Bears de Chicago, les Ravens de Baltimore et les Giants de New York auraient tous offert un contrat à Sam s'il n'avait pas été repêché par les Rams.

Mais à moyen terme, si Sam veut jouer au football professionnel, il pourrait fort bien se retrouver chez les Alouettes. Il est ce qu'on appelle un tweener dans le jargon du football, c'est-à-dire un joueur qui n'a pas le gabarit idéal pour occuper un poste d'ailier défensif dans la NFL mais qui n'est pas assez rapide et agile pour être secondeur.

«Il est en effet un tweener, et c'est en partie pour cette raison qu'on a pris la décision de le mettre sur notre liste de négociation. Évidemment, les Rams l'aiment aussi, mais si ça ne fonctionne pas pour Michael dans la NFL, je pense qu'il pourrait être un très bon chasseur de quarts dans la LCF», croit Popp.

Les joueurs sortis du même moule que Sam trouvent souvent domicile dans la Ligue canadienne, puisque les ailiers défensifs y sont généralement moins grands et moins costauds que ceux de la NFL. Sam mesure 6'2 et pèse 260 livres. En comparaison, John Bowman, qui est le meilleur ailier défensif des Alouettes depuis des années, mesure 6'3 et pèse 250 livres.

Un autre facteur qui pourrait compliquer la tâche de Sam est la présence de plusieurs bons ailiers défensifs chez les Rams. Robert Quinn et Chris Long sont des joueurs étoiles, alors que Williams Hayes et Kendall Langford sont de bons joueurs de soutien qui possèdent six saisons d'expérience chacun.

Dans la NCAA, Sam a connu une très bonne saison avec les Tigers de l'Université du Missouri en 2013. Grâce notamment à une récolte de 10,5 sacs, il a été le colauréat de titre du joueur défensif par excellence de la SEC (Southeastern Conference), qui est largement reconnu comme la meilleure conférence du football universitaire américain.

Si les circonstances permettent aux Alouettes d'embaucher Sam, il y a peu de doute qu'ils le feront. En raison de l'ouverture d'esprit des Montréalais et des Québécois, bien sûr, mais également parce que les bons ailiers défensifs sont probablement les joueurs les plus difficiles à trouver, exception faite des quarts-arrières.

Les équipes de la LCF peuvent avoir un maximum de 35 joueurs américains sur leur liste de négociation. Dès qu'un joueur américain est disponible, une équipe peut l'inscrire sur sa liste de négociation si elle le souhaite et si elle le fait avant les autres équipes de la ligue. Le nom d'un joueur peut rester sur une liste de protection aussi longtemps que l'équipe le souhaite. Les équipes peuvent également soustraire le nom d'un joueur de leur liste en tout temps.

Lorsqu'un joueur se montre disposé à jouer dans la LCF, l'équipe qui détient ses droits a une période de 10 jours afin de lui offrir un contrat. Si elle ne le fait pas, elle doit retirer son nom de sa liste de négociation. Les Alouettes n'ont pas l'intention de retirer le nom de Sam de leur liste de sitôt.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le rêve inachevé de Chad Johnson

    Football

    Le rêve inachevé de Chad Johnson

    Chad Johnson s'est présenté devant les médias avec près d'une heure et demie de retard, hier midi. Se confondant en excuses, il a expliqué que... »

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer