Dernier regard sur le «combine» de la NFL

L'ailier défensif Jadeveon Clowney a fait tourner les... (Photo Brian Spurlock, USA Today)

Agrandir

L'ailier défensif Jadeveon Clowney a fait tourner les têtes en franchissant la distance de 40 verges en 4,53 secondes lors du «combine» de la NFL.

Photo Brian Spurlock, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le «combine» de la NFL qui se tenait au Lucas Oil Stadium à Indianapolis s'est terminé, mardi. Le rendez-vous annuel nous a permis d'en apprendre un peu plus sur la cuvée d'espoirs qui espèrent être sélectionnés au prochain repêchage de la NFL. Voici un survol de ce qui a retenu l'attention.

Des doutes sur Clowney

Michael Sam a fait couler beaucoup d'encre depuis qu'il a dévoilé qu'il était homosexuel, mais d'autres ailiers défensifs ont fait parler d'eux au «combine», à commencer par Jadeveon Clowney, qui sera probablement le premier espoir défensif à être repêché, en mai.

Clowney a couru la fameuse distance de 40 verges en 4,53 secondes, ce qui est phénoménal pour un colosse de 6'5 et 266 livres. Plusieurs personnes ont tout de même des doutes à son sujet, dont le spécialiste du repêchage du NFL Network, Mike Mayock, qui a affirmé qu'il repêcherait le secondeur Khalil Mack avant Clowney.

L'un des meilleurs chasseurs de quarts disponibles, Dee Ford s'est quant à lui estimé supérieur à Clowney, qu'il a comparé à «un chien aveugle dans une boucherie». Le commentaire de Ford manquait de clarté, mais on soupçonne que ce n'était pas un compliment.

Michael Sam... (Photo Brian Spurlock, USA Today) - image 2.0

Agrandir

Michael Sam

Photo Brian Spurlock, USA Today

Sam: d'abord et avant tout un ailier défensif

Solide comme un chêne devant les journalistes (et probablement en entrevue avec les équipes qui l'ont interviewé), Michael Sam n'a cependant pas gagné de points lors de ses exercices sur le terrain.

Un ailier défensif dans la NCAA, Sam pourrait être muté à la position de secondeur dans la NFL parce qu'il n'est pas le plus imposant. Sauf qu'il n'a pas démontré qu'il possédait la vitesse et l'agilité nécessaires afin d'y parvenir lors du «combine», confirmant ainsi les craintes des dépisteurs.

Idéalement, Sam serait un ailier défensif de soutien dans les rangs professionnels, qui serait utilisé principalement en situation de passe. Sa grande force est de presser le quart-arrière et c'est de cette façon qu'il obtiendra un poste dans la grande ligue.

Bortles avant Bridgewater et Manziel?

Teddy Bridgewater, Johnny Manziel et Blake Bortles devraient être les trois premiers quarts-arrière à être repêchés au Radio City Music Hall dans un peu plus de deux mois, mais dans quel ordre?

Contrairement à Manziel et Bridgewater, Bortles a accepté de lancer des passes au «combine» et a bien fait. Il a également été le plus impressionnant des trois joueurs lors de leur conférence de presse respective.

On dit que Bortles devra probablement patienter au moins une saison avant d'être un quart partant puisque son jeu doit être raffiné, mais son potentiel est plus grand que ceux de Bridgewater et de Manziel. Son gabarit (6'5 et 232 livres) fait saliver les dépisteurs, alors que Bridgewater est considéré un peu frêle et que Manziel mesure moins de 6 pieds.

Sammy Watkins... (Photo Brian Spurlock, USA Today) - image 3.0

Agrandir

Sammy Watkins

Photo Brian Spurlock, USA Today

La manne chez les receveurs

On savait déjà que la cuvée d'ailiers espacés de 2014 serait excellente et le «combine» n'a fait que le confirmer. La cote de Sammy Watkins a continué à monter grâce à son temps officiel de 4,43 secondes dans l'exercice du 40 verges, et il serait extrêmement étonnant qu'il ne soit pas le premier receveur choisi ce printemps.

Mike Evans a démontré une belle agilité pour un receveur de 6'5, alors que le taux de gras de 4% de Kelvin Benjamin - qui mesure également 6'5 - a fait sourciller bien des gens, lui qui pèse 240 livres. Odell Beckham, Martavis Bryant, Brandin Cooks, Jordan Matthews et Donte Moncrief se sont tous démarqués d'une façon ou de l'autre, et c'est sans parler de Marqise Lee, qui pourrait fort bien s'avérer le meilleur ailier espacé de l'encan après Watkins.

Les équipes à la recherche d'une cible imposante pourraient également opter pour Eric Ebron, qui a prouvé hors de tout doute qu'il était l'ailier rapproché le plus talentueux lors du «combine».

Jim Harbaugh et les 49ers

Ce n'est pas un espoir qui a fait le plus parler de lui pendant le «combine», mais bien l'entraîneur Jim Harbaugh. Le site profootballtalk.com a rapporté que les 49ers de San Francisco et les Browns étaient venus près de conclure une transaction qui aurait envoyé Harbaugh à Cleveland en retour de plusieurs choix au repêchage.

Les Niners ont d'abord nié les allégations en bloc avant de finalement admettre qu'ils avaient été contactés par les Browns, mais qu'ils avaient rapidement rejeté leur offre. Or, selon plusieurs sources, c'est Harbaugh qui aurait fait avorter l'échange. Les Browns ont ensuite embauché Mike Pettine comme pilote.

La relation entre les 49ers et leur entraîneur est manifestement houleuse. Il reste deux années à écouler au contrat de Harbaugh, qui serait à la recherche d'un nouveau pacte qui en ferait l'un des entraîneurs les mieux payés du circuit. Rappelons que les entraîneurs Don Shula, Bill Belichick et Jon Gruden ont tous déjà été échangés.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer