Vivement du football de la NFL

Marc Trestman a enfin obtenu, à 57 ans,... (Photo : Jeff Haynes, Reuters)

Agrandir

Marc Trestman a enfin obtenu, à 57 ans, l'occasion d'être entraîneur-chef dans la NFL. Il dirigera les Bears de Chicago.

Photo : Jeff Haynes, Reuters

Partager

Les amateurs de hockey ont attendu sept mois avant de retrouver leur sport préféré cet hiver. Pour les passionnés du football de la NFL, c'est comme ça chaque année. La prochaine saison commence en septembre et elle s'annonce passionnante. Voici 10 raisons pour lesquelles on a déjà hâte.

LES DÉBUTS DE TRESTMAN

Ce sera très étrange de voir Marc Trestman sur les lignes de côté des Bears de Chicago, en septembre. Après cinq saisons avec les Alouettes, Trestman a enfin obtenu, à 57 ans, l'occasion d'être entraîneur-chef dans la NFL. Comme il sera notamment entouré de six adjoints qui ont travaillé avec lui à Montréal, Trestman représentera en quelque sorte la LCF au sud de la frontière. Si les Bears obtiennent du succès, plusieurs équipes de la NFL seront incitées à jeter un coup d'oeil dans la LCF. Si, au contraire, les Bears déçoivent, on pourrait devoir attendre très, très longtemps avant de voir un autre entraîneur-chef de la LCF obtenir un poste dans la NFL.

PETERSON ET LE RECORD DE DICKERSON

Si Adrian Peterson reste en santé et joue comme il l'a fait en seconde moitié de saison, il éclipsera la marque de 2105 verges au sol en une campagne d'Eric Dickerson. Le porteur de ballon des Vikings du Minnesota a déjà dit qu'il visait une saison de 2500 verges en 2013. Si les Vikes améliorent leur jeu aérien, les chances de Peterson d'accomplir cet exploit seront bonnes.

UN DERNIER DUEL EN SÉRIES POUR BRADY ET MANNING?

Pendant une bonne partie de la dernière saison, une rencontre en séries entre Peyton Manning et Tom Brady semblait probable. Les Ravens de Baltimore avaient autre chose en tête. Manning et Brady auront 37 et 36 ans la saison prochaine; les occasions de les revoir s'affronter en séries ne seront donc plus nombreuses. Mais, en 2013, les Broncos de Denver et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre seront encore parmi les équipes favorites dans la Conférence américaine, alors tout est possible.

LEUR DEUXIÈME TOUR DE PISTE

On ne sait pas quand Robert Griffin III sera de retour au jeu, en raison d'une blessure à un genou, mais les Andrew Luck, Russell Wilson et Colin Kaepernick seront au rendez-vous. Il s'agira officiellement de la troisième saison de Kaepernick, mais le quart-arrière des 49ers de San Francisco n'a presque pas joué jusqu'en novembre dernier. Luck et Wilson en seront à leur deuxième tour de piste. C'est sans parler des Cam Newton, Andy Dalton, Jake Locker et Christian Ponder qui, eux, amorceront leur troisième saison. Y a-t-il déjà eu autant de bons jeunes quarts dans la ligue?

LES MÊMES RAVENS?

Sans Ray Lewis, les Ravens seront déjà différents par rapport aux 17 dernières années. Mais combien d'autres joueurs importants quitteront l'équipe cet hiver? Joe Flacco sera assurément de retour, mais qu'en sera-t-il des Ed Reed, Paul Kruger et Cary Williams, qui seront tous à la recherche d'un nouveau contrat? La masse salariale des Corbeaux serait déjà substantiellement supérieure au plafond.

AUCUN CONFLIT DE TRAVAIL

Les joueurs et les arbitres ont été mis en lock-out par la ligue lors des deux dernières années. Heureusement, il n'y aura pas de conflit de travail en 2013. Les amateurs pourront donc se concentrer sur ce qu'ils aiment: le sport.

DES ENTRAÎNEURS SOUS PRESSION

Plusieurs entraîneurs-chefs auront beaucoup de pression sur les épaules en 2013, mais pas nécessairement tous pour les mêmes raisons. Mike Smith (Falcons d'Atlanta) et Gary Kubiak (Texans de Houston) devront prouver qu'ils sont capables de mener leur équipe au Super Bowl. Rex Ryan (Jets de New York) et Jim Schwartz (Lions de Detroit) devront stopper l'hémorragie et recommencer à gagner des matchs. Jason Garrett, lui, devra convaincre Jerry Jones qu'il est l'homme de la situation avec les Cowboys de Dallas.

UNE COURSE ENDIABLÉE

Même si c'est une équipe de la Conférence américaine qui a remporté le dernier Super Bowl, celle-ci est nettement moins forte que la Nationale. La très grande majorité des 16 équipes de la Nationale sont bonnes, ce qui est loin d'être le cas dans l'Américaine. Les 49ers, les Packers, les Falcons, les Seahawks, les Giants et les Saints devraient tous être des aspirants au Super Bowl, et au moins cinq ou six autres équipes peuvent viser une participation aux séries.

REBONDIRONT-ILS?

Un an après avoir remporté leur deuxième Super Bowl en cinq saisons, les Giants de New York ont raté les séries. Affaiblis par les répercussions du «bountygate», les Saints de La Nouvelle-Orléans ont terminé la saison avec une fiche de 7-9. Les Steelers de Pittsburgh ont terminé le calendrier régulier avec une moyenne de ,500, après deux saisons consécutives avec une fiche de 12-4. Ces équipes rebondiront-elles en 2013, ou la dernière saison était-elle le début d'un passage à vide?

»JOHNNY FOOTBALL»

Celui de cette année n'a même pas encore eu lieu qu'on parle déjà du repêchage de 2014. L'ailier défensif Jadeveon Clowney et le quart-arrière Teddy Bridgewater sont déjà perçus comme des espoirs de très grande qualité, mais le plus intrigant est probablement Johnny Manziel. Celui que l'on surnomme «Johnny Football» est le quart-arrière de l'Université Texas A&M et le gagnant du trophée Heisman en 2012. Certains analystes doutent que Manziel connaisse autant de succès dans les rangs professionnels que dans la NCAA, mais s'il joue aussi bien en 2013 que la saison précédente, plusieurs équipes de la NFL ne partageront pas leur avis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer